Critiques      Retro Pilot     

Retro pilot – Pretty Little Liars : retour sur le premier épisode

Demain soir, aux Etats-Unis (dans la nuit pour nous en France, l’univers de Pretty Little Liars sera de retour avec son spin-off Pretty Little Liars : Original Sin. Cette sortie est une belle opportunité pour revenir sur le premier épisode de la série originelle.

Voir les content warnings
SPOILERS ALERT :
Cet article contient des éléments importants de l'intrigue.

Pretty Little Liars a été créée par I. Marlene King en 2010 et est composée de 7 saisons. La série a été diffusée sur ABC Family de 2010 à 2015, puis sur Freeform entre 2016 et 2017. Celle-ci est une adaptation de la série littéraire Les Menteuses de Sara Shepard. Elle est disponible en France sur SALTO.

Côté synopsis, la série raconte l’histoire d’un groupe de 4 lycéennes qui vivent dans la petite ville de Rosewood. Spencer Hastings (Troian Bellisario), Aria Montgomery (Lucy Hale), Hanna Marin (Ashley Benson) et Emily Fields (Shay Mitchell) ont juré de ne plus se parler. Pourtant, elles se retrouvent réunies par le destin quand un corps est retrouvé. Il est identifié comme étant celui leur amie portée disparue depuis près d’un an : Alison DiLaurentis (Sasha Pieterse). C’est à ce moment là qu’un individu, qui se fait appeler « A », fait son apparition avec comme objectif de tourmenter les jeunes filles.

Le pilote de la série, « Retour à Rosewood » (« Pilot » en version originale), est réalisé par Lesli Linka Glatter. Dans cet épisode, chacune des protagonistes a son moment privilégié, afin de nous laisser percevoir leur trait de caractère et la manière dont elle gère l’absence d’Alison. Au tout début, nous pouvons même directement découvir Alison à travers un flashback, qui se déroule le soir de sa disparition. L’amour et l’amitié sont des thèmes omniprésents qui donne le ton de la série, en complément de l’intrigue de « A ». De toute évidence, ce mystérieux personnage sait beaucoup de choses et vise toujours juste en fonction de sa cible. L’attachement aux personnages, quant à lui, a un peu de mal à se faire en raison de la multitude d’intrigues et sous-intrigues que l’on nous propose ce qui est un peu regrettable.

En conclusion, le pilote de Pretty Little Liars est relativement efficace et équilibré. En effet, ce dernier pose les fondations nécessaires au suivi de la série sans trop en dire pour autant. La fin de l’épisode et la présence de ce « A » laisse positivement sur sa faim. Ainsi, il semble difficile de ne pas vouloir en savoir plus et découvrir son identité.

Petit bonus : vous pouvez retrouver via ce lien un article concernant Lucy Hale et en lien avec le nouveau spin-off.

Lire plus d'articles sur : Pretty Little Liars

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.