DarkLight Con 3 : entretien exclusif avec Kim Rhodes

Lors de la troisième édition de la convention DarkLight Con de notre partenaire People Convention, nous avons eu l’opportunité de nous entretenir quelques minutes avec l’actrice Kim Rhodes, qui incarne la Shériffe Jody Mills dans Supernatural, dont la quinzième saison sera la dernière.

Vous avez fait votre première apparition dans la série pour un épisode de la saison 5. Saviez-vous depuis le début que vous alliez revenir ?
Absolument pas. En fait, pendant… non, en fait, je fais toujours ça, je suis toujours persuadée qu’à chaque fois qu’ils m’appellent, c’est parce que je vais mourir. Ils ne vous disent pas que vous allez revenir, et même après que je sois venue plusieurs fois, je suis toujours surprise quand ils m’appellent pour revenir.

Jody est un personnage très populaire. Comment expliquez-vous l’amour des fans pour elle ?
Je ne peux pas parler pour le fandom. Mais je pense que… J’aimerais que ce soit parce qu’ils se sentent représentés par elle. Elle n’est pas un love interest, ce n’est pas une victime, c’est une puissante force aimente dans la vie de tout le monde et elle se sacrifierait pour ce qui est juste. Et le fait qu’elle soit toujours en vie est purement circonstanciel, ce n’est pas qu’elle n’est pas prête à se mettre en danger. Et c’est juste une personne normale. Elle n’a pas grandi dans ce monde là, ça lui est tombé dessus en quelque sorte, et ça, pour moi, ça représente beaucoup de fans : des gens tout à fait normaux avec d’énormes cœurs remplis de courage.

Jody est un personnage qui devient de plus en plus fort au fil des saisons. Que pendez-vous de l’évolution de votre personnage ?
J’adore ! J’adore qu’ils lui donnent plus de raisons de se battre et plus de compétences de combat. J’aime qu’elle voit ce qui doit être fait et qu’elle ne soit pas du genre pom-pom girl (elle prend une voix aiguë d’adolescente enjouée) : « Ouaiiis, allons combattre un truc monstrueux ! » Elle est plutôt du genre « Arrrgh, personne d’autre peut s’en occuper ? Okayyy… Je suppose que ça doit être fait. » C’est une héroïne à contre-cœur.

Les personnages féminins dans Supernatural ont tendance à mourir facilement. Jody est une exception. Comment vous sentez-vous à propos de ça ? Est-ce que vous avez toujours peur d’apprendre qu’elle va mourir au fil des saisons ?
Eh bien, je vois ça en tant que conteur. Si la mort de Jody pousse l’histoire d’une façon qui aurait été impossible sans ça, je serais fière de mourir. Si la mort de Jody est juste une histoire sur laquelle les garçons devaient enquêter, dû à un monstre, je serais ÉNERVÉE. Parce qu’il y a tellement d’autres choses qu’un monstre puisse faire. Mais je pense que les scénaristes sont vraiment conscients du fait que chaque mort doit être justifiée, valide et honorée. Et je pense qu’ils font un super boulot de ce côté là.

La cast de la série est essentiellement masculin. Était-ce difficile de faire votre place dans l’équipe ?
Non. Parce que tous les hommes (sur le tournage, ndlr) sont remarquablement ouverts, réceptifs et respectueux. Je n’ai pas l’impression que qui que ce soit soit différent quand je suis là parce que je suis une femme. Ça a toujours été très respectueux et accueillant (sur le tournage, ndlr). Je suis encouragée à donner mon point de vue, par exemple – c’est le cast de Supernatural mais pas Supernatural directement – Kings of Con que Richard et Rob ont écrite… Ils m’ont demandée d’y prendre part. Ils m’ont dit « On a écrit ce personnage en s’inspirant de toi, toutefois on est parfaitement conscients qu’on est deux mecs donc si tu as des remarques, si ta perspective en tant que femme peut modifier ce personnage S’IL TE PLAIT, dis-le nous. » Et donc ils étaient hyper ouverts au dialogue et respectueux du fait que ce n’est pas que je suis différente parce que j’ai des nichons, mais parce que j’ai vécu une vie qu’ils n’ont pas vécue et le cast, l’équipe de tournage, tout le monde sur Supernatural a été ouvert et accueillant à propos de ma perspective en tant qu’individu et il s’avère que moi, en tant qu’individu, ça inclut que je suis une femme.

Le spin-off de Supernatural, Wayward Sisters ne va pas avoir lieu. Que pensez-vous de cette décision ?
Vous savez quoi ? Je gagne ma vie en tant qu’actrice depuis 30 ans. Je suis personnellement déçue parce que j’avais plein d’idées à propos de ça qui auraient été merveilleuses mais ce que je pense à propos de cette décision c’est que, ce n’était pas personnel. C’est du business. Il y a des cerveaux qui ont des choses bien plus importantes à gérer que les miennes. Je ne peux pas me permettre de prendre une décision de business de manière personnelle donc je supporte toujours la chaine, je leur souhaite toujours que les projets qu’ils ont choisis réussissent et je ne vais nulle part, je ne vais pas me fermer. Wayward Sisters, Wayward Daughters existe toujours sous une différente forme maintenant.

Pensez-vous qu’il est important d’apporter une équipe féminine dans l’univers de Supernatural et pourquoi ?
Je suis heureuse de dire que c’est une plus grande question que ce à quoi je peux répondre. Parce que, encore une fois, une des choses que je ne peux pas faire, c’est parler pour le fandom. Je ne veux jamais commencer à penser que j’ai le droit d’être leur voix. J’ai une responsabilité, de représenter, d’être authentique mais ce n’est pas ma place de dire ce qu’ils pensent être important ou ce que les scénaristes devraient créer. Je dois être à leur service. Donc est-ce que je pense que quelque chose est important ? Je pense que dans ce MONDE, la dimension dans laquelle on vit, on a absolument besoin de plus de représentation féminine, de représentation transgenre, de représentation de personnes en situation de handicap, putain ! On a besoin de plus de tout parce que CHAQUE personne a une part de super-héros en elle. Est-ce que je pense que c’est mon boulot de faire en sorte que ça arrive en militant pour ça dans Supernatural ? (Elle claque dans ses mains) Non. Je n’ai pas besoin de répondre à ça, je me pointerais juste quand on m’appellera pour me dire de venir.

Voudriez-vous revenir pour la dernière saison ?
OUI. ABSOLUMENT ! J’en ai rien à cirer s’ils me tuent pour toujours. Je veux juste revenir et en faire partie.

Avez-vous de nouveaux projets dont vous pouvez nous parler ?
Non… On a un podcast… Briana (Buckmaster, ndlr) et moi, on a un podcast. Ça s’appelle Wayward Podcast. En gros c’est nos panels mais sous forme de podcast : on parle. (Rires)


Redécouvrez nos interviews de Felicia Day (Charlie Bradbury) et Briana Buckmaster (Shériffe Donna Hanscum).
Retrouvez également très prochainement notre interview d’Alexander Calvert (Jack) et d’autres encore !

Moody

Moody

Grumpy. Sérivore. Pop Addict.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.