Rencontre avec Felicia Day lors de la DarkLight Con 3 de People Convention

Just About TV a eu la chance d’interviewer l’interprète de Charlie, Felicia Day, la plus geek des actrices durant l’événement DarkLight Con 3 sur la série Supernatural organisé par nos partenaires People Convention les 27 et 28 avril dernier.

Attention cet article peut contenir des spoilers…

On vous a découverte dans Buffy. C’était comment de rejoindre le casting de ce show emblématique sur sa dernière saison ? 
Je ne connaissais pas vraiment la série, enfin je connaissais la série, j’en avais entendu parler mais je n’étais pas une fan de la série au point d’avoir vu tous les épisodes. Donc quand j’ai rejoint le show je n’avais pas idée du phénomène que c’était et c’était merveilleux d’être acceptée par le cast comme la petite nouvelle du quartier. Tout le monde était si génial. Et ça a duré vous savez, ça a instigué pas mal d’amitiés longue durée que j’ai conservées à ce jour alors je serais toujours reconnaissante de cette opportunité de faire partie de la série.

Après ça vous avez continué à travailler avec Joss Whedon. Est-ce qu’on peut parler de coup de foudre professionnel ?
(Rires) Et bien, je pense qu’il a aimé mon attitude parce que j’étais un peu « cassante ». J’ai été ,en quelque sorte, impolie avec lui lorsque je l’ai rencontré pour la première fois mais je ne savais pas qui c’était. Alors après ça, j’ai cru qu’il allait se débarrasser de moi mais je pense qu’il aime tellement les femmes fortes … alors finalement non c’était génial. Il m’a choisie et m’a embarquée sur plein de projets qui ont véritablement transformés ma carrière (Doctor Horrible’s Sing-Along Blog avec Neil Patrick Harris et Nathan Fillon ndlr) et j’adore son travail. Il parle des outsiders et je me suis toujours sentie comme une outsider.

Ensuite, Supernatural. Vous avez joué dans moins de 20 épisodes entre les saisons 7 et 14 et pourtant votre personnage est un des préféré du fandom. Comment vous expliquez ça?
J’ai l’impression que Charlie représente beaucoup pour le fandom. Elle est geek mais n’est pas nécessairement définie entièrement par ça. Elle est qui elle est. Elle est aussi lesbienne, donc elle représente des gens qui n’étaient pas représentés dans le show et je pense aussi que ses épisodes étaient toujours légers et fun, ce qui était vraiment sympa pour tout le monde.

Avez-vous apporté le côté geek de Charlie ou avez-vous été choisie à cause de ça ?
Je pense que le rôle avait été écrit avec moi en tête et finalement l’idée qu’ils puissent m’avoir pour le jouer n’était même pas envisagée, ils l’ont juste écrit comme « un genre de Felicia Day ». Et je suis tellement heureuse qu’ils m’aient demandé de jouer ce rôle d’«un genre de Felicia Day ». Vous savez, je pense que je me définie par mon travail sur Internet (The Guild, Geek and Sundry ndlr) et je suis très chanceuse que les gens le voient et veuillent me choisir moi, en tant que moi, à cause du travail que je fais pour me définir aux yeux de tous.

La mort de Charlie a été un choc pour les fans. Étiez-vous surprise lorsque vous avez reçu le script ?
Ce n’était pas quelque chose que je … je n’étais pas enthousiaste à propos de ça. C’est toujours triste de quitter une famille et je traversais une période difficile personnellement et professionnellement avec une entreprise que je dirigeais. C’était vraiment stressant et à chaque fois que j’allais sur le set c’était comme des vacances. Donc avoir ça qui se termine, c’était vraiment dévastateur pour moi mais je suis contente qu’ils m’aient ramenée et qu’ils donnent à tout le monde un sentiment de clôture, d’une façon différente mais au moins d’une certaine façon. (Une version différente de son personnage revient dans la saison 14 ndlr). C’est ce qui est cool avec un show pareil, vous ne pouvez jamais vraiment mourir définitivement.

Est-ce qu’on vous verra dans la saison 15 ?
Je ne sais pas, ils ne m’appellent jamais que 2 semaines avant le tournage mais s’ils peuvent faire revenir Charlie à la fin ça serait super sympa pour les fans et pour moi.

Le mois dernier vous avez annoncé sur Instagram que vous alliez produire une nouvelle série pour Freeform appelle Woman World basée sur le roman graphique du même nom. Pouvez-vous nous en dire plus ?
C’est une série animée basée sur un roman graphique fabuleux qui parle d’un monde où tous les hommes sont morts. J’ai été productrice de beaucoup de web séries (The Guild ndlr) et c’est donc la première fois que je vais produire une série télévisée. Je suis vraiment enthousiaste, le process n’est pas aussi différent que je le pensais, juste beaucoup plus lent mais je suis bénie de travailler avec Aminder Dhaliwal, l’auteur du livre. Elle dessine tout et elle est incroyablement talentueuse. C’était une de mes fans, c’est comme ça que je l’ai rencontrée. J’ai tellement de chance, mes fans m’emploient maintenant (rires), j’aime ça.

Vous êtes habituée à évoluer dans des mondes d’hommes : jeux vidéos, acting, production … Vous essayez d’être un modèle, représentant votre genre. Voyez-vous une évolution au cours des années ?
Je n’ai jamais voulu représenter mon genre, je représente seulement ma personne et je me considère comme l’égale de tout le monde. Je suis vraiment agnostique par rapport aux âges, à la couleur ou aux différences des gens en général. Pour moi, nous sommes tous les mêmes sous les apparences. On a tous la capacité de connaitre les autres, d’être égaux les uns envers les autres, personne n’est meilleur que tout le monde. J’ai toujours eu cette mentalité. J’ai fait l’école à la maison, je pense que c’est inhabituel pour les femmes … Vous savez des fois, le fait de ne pas avoir cette mentalité là, ça sert un certain rôle. Mais je suis très fière de dire que pour quelqu’un qui a fait beaucoup de choses et en premier lieu dans le monde geek particulièrement, que ça ait inspiré les femmes à faire des choses qui soient du même acabit même si ce n’était pas mon intention. Je pense que c’est important et que la situation est bien meilleure aujourd’hui. Si je regarde les conventions maintenant, il y a bien plus de femmes que d’hommes. Quand j’ai commencé c’était surtout des hommes. Donc je pense qu’on peut exister tous ensemble et aimer ce qu’on aime tous ensemble, c’est ce que j’adore à propos des fandom.

Gamer, actrice, réalisatrice, productrice, écrivaine, chanteuse, musicienne … Vous êtes un véritable caméléon ! Quel est le prochain défi pour Felicia Day ?
Hum, dormir. (Rires) Oui, non, je n’ai jamais réalisé donc un jour j’espère que ce sera le cas. C’est le seul truc que je n’ai encore jamais fait, j’ai toujours laissé d’autres personnes le faire parce que j’ai déjà trop de casquettes mais c’est quelque chose que j’adorerais faire dans les prochaines années.

Est-ce que vous avez des projets à venir dont vous pouvez nous parler ?
J’ai beaucoup de choses en cours mais je ne peux pas en parler parce qu’elles ne sont pas encore tout à fait annoncées. Mais un peu plus tard cette année j’ai quelque chose que j’ai écrit qui va sortir et je suis super enthousiaste à propos de ça. Et normalement d’autres projets à venir sur tous ces fronts là …


Retrouvez dès mercredi 8 mai l’interview de Briana Buckmaster, l’interprète de Donna dans la série !

Moody

Moody

Grumpy. Sérivore. Pop Addict.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.