Dossiers     

Vortex VS Année Zéro : quel est le meilleur polar SF des deux ?

En ce début d’année 2023, deux polars de science-fiction viennent d’être diffusés : Vortex sur France 2 et Année Zéro sur M6. Mais lequel se distingue ?

Vortex ou Année Zéro ? En effet, la question se pose puisque les deux séries policières fantastiques ont été représentées à la même période sur deux chaînes différentes. Quel étrange choix de programmation de la part de France 2 et de M6 de diffuser au même moment ce genre rare qu’est le polar français de science-fiction… De plus, les séries ont de commun le voyage dans le temps : pour Vortex, le héros incarné par Tomer Sisley est en contact avec sa femme décédée 27 ans plus tôt ; pour Année Zéro, les trois protagonistes joués par Claire Keim, Emilie Dequenne et Marc Riso font un bond dans le temps d’une année en arrière. Alors, quel polar SF se distingue ?

  • Le casting

D’un côté avec Vortex, nous retrouvons Tomer Sisley dans le rôle principal. L’acteur est aussi bien connu en France (Balthazar) qu’à l’international (Largo Winch, Don’t Look Up, Messiah). Ici, il incarne le commandant Ludovic Béguin dont la femme Mélanie a été assassinée 27 ans auparavant. Celle-ci est interprétée par Camille Claris, qu’on a pu voir au cinéma dans Mon Bébé ou à la télévision dans Escape en 2021, et qui est la véritable révélation de ce polar. A leurs côtés, Zineb Triki issue du Bureau des Légendes et qui a également joué dans Homeland, se glisse dans la peau de Parvana, la nouvelle épouse de Ludovic. Pour compléter le casting : Eric Pucheu (Le Bazar de la Charité), Anaïs Parello (Ici Tout Commence) ou encore Juliette Plumecocq-Mech (Le Tueur du Lac), qui campe une drôlissime et caustique Agathe.

Année Zéro - M6
©M6


De l’autre côté, avec Année Zéro, c’est Claire Keim qui tient le rôle-titre, celui d’Anna. Valeur sûre de TF1 depuis Zodiaque, la comédienne enchaîne les productions télévisuelles françaises (Infidèle, Vise le coeur). Face à elle, Emilie Dequenne découverte dans Rosetta et Le Pacte des Loups et qu’on retrouve principalement au cinéma, joue la flic Juliette. Le trio est complété par Marc Riso, ici Cédric, que les téléspectateur·ices de TF1 connaissent sous les traits de Tanguy dans Je Te Promets. On peut également voir l’acteur dans les séries Drôle et Or de Lui. Autres recrues du show : Marc Ruchmann (Simon), découvert du grand public dans Plan Cœur sur Netflix et Loup-Denis Elion (Stéphane), qui s’est illustré pendant des années dans Scènes de Ménages sur M6.
Avantage : Egalité. Impossible de départager de si prestigieux castings !

  • L’intrigue

Sur le papier, les deux intrigues ont l’air alléchantes : dans Vortex, Tomer Sisley cherche le futur assassin de sa femme et dans Année Zéro, Claire Keim essaie d’empêcher le meurtre de son ex-mari et de démasquer le coupable. Promesse tenue pour Vortex, dont les 6 épisodes nous tiennent en haleine avec une enquête entre passé et présent, des fausses pistes en tout genre et un triangle amoureux déchirant entre Ludovic, Mélanie et Parvana. Au final, il est possible que certains sériephiles avertis aient pu deviner en amont l’identité du meurtrier mais la révélation reste crédible pour les autres. La surprise est également tenue jusqu’au bout quant au destin réservé à Mélanie : soit le passé est immuable et elle mourra tout de même, soit elle arrivera à se sauver et sera vivante dans le présent de Ludovic. Cependant, la conclusion nous laisse un peu dubitatifs…

Année Zéro - M6
©M6


Malheureusement pour Année Zéro, l’histoire s’embourbe rapidement… Tout d’abord, l’identité de l’assassin est beaucoup trop évidente -nous le devinons dès les premières minutes- et il n’y a aucun suspense sur le sujet. La preuve en est que sa révélation surgit bien trop tôt dans la narration : épisode 2 sur les 4 existants ! Seul le motif du tueur reste flou et son explication finale retentit comme un pétard mouillé… Nous apprécions tout de même le twist de fin d’épisode 3 : [SPOILER] Simon est lui aussi remonté dans le temps et joue la comédie depuis le début [FIN DU SPOILER] . Malgré tout, l’histoire est mal amenée et tourne en rond entre Cédric qui tente maladroitement de reconquérir Margot, Anna qui essaie de résister à ses envies d’adultère et Juliette qui veut sauver son époux d’une mort certaine. En bref, nous trouvons le temps long. Deux épisodes auraient largement suffi à l’intrigue si elle avait été quelque peu écourtée et recentrée vers l’essentiel.
Avantage : Vortex.

  • La réalisation

C’est une première pour une série française : Vortex a été réalisé à l’aide de la VR (réalité virtuelle, ndlr) à l’instar de shows Disney comme The Mandalorian. Pour cela, le réalisateur Slimane-Baptiste Berhoun a travaillé en studio virtuel avec des écrans LED, comme le montre la photo de Tomer Sisley sur le plateau ci-dessous. Les séquences de Ludovic sur la plage avec la faille temporelle ont donc été tournées en studio en région parisienne, tandis que celles de Mélanie l’ont été sur la plage de Corsen en Bretagne. A noter que pour surfer sur cette vague, France 2 a mis en place un escape game VR de la série accessible sur casque Meta Quest 2. On regrette cependant les très mauvais maquillages et coiffures dont sont affublés les comédien·nes censé·es être vieilli·es de 27 ans qui casse quelque peu la crédibilité de l’histoire et on aurait aimé que le réalisateur pousse Tomer Sisley dans ses retranchements pour nous livrer davantage d’émotions.

Sur le tournage de Vortex - France 2
©Julien Cauvin/France 2

A l’inverse, Année Zéro a été réalisé de manière classique. Olivier Barma nous propose des plans plus simplistes parfois à la manière d’un feuilleton quotidien, avec notamment quelques mauvais raccords. De plus, la direction d’acteur·ices laisse à désirer puisqu’aucun·e ne s’avoue réellement convaincant ni convaincu par son personnage… Une déception quand on voit le prestigieux casting, que l’on sait capable du meilleur dans d’autres rôles. On a ainsi beaucoup de mal à voir Emilie Dequenne en policière tenir en joue un suspect, on ne croit pas aux histoire d’amour et les scènes d’action sont brouillonnes au possible. Nous sommes toutefois conscients de l’écart de budget évident entre la production des deux séries.
Avantage : Vortex.

  • Vainqueur : Vortex

Victoire par KO pour Vortex, qui s’impose largement aussi bien sur le fond que sur la forme face à Année Zéro. Et c’est bien dommage car l’idée de départ de cette dernière était intéressante mais il manque quelque chose pour que la sauce prenne. A commencer par un manque d’engagement de la part des acteur·ices. Ici, chacun·e récite son texte sans réelle intention. Du côté de Vortex, Tomer Sisley pèche dans l’émotion alors qu’à l’inverse Camille Claris est la véritable révélation de la série. Partant d’une thématique commune « si on pouvait changer le passé, que ferait-on ? », les deux polars SF ont tout de même un bémol en commun : aucune justification n’est donnée à cet aspect fantastique. D’où vient la faille temporelle et pourquoi l’ascenseur a-t-il remonté le temps ? Nous ne le saurons jamais. Cela ne nous empêche pas de croire à l’intrigue mais nous aurions aimé que le sujet soit abordé. En bref, grâce à sa réalisation innovante et son intrigue prenante jusque dans les dernières minutes du show, notre préférence va à Vortex.

Vortex - France 2
©France 2
Lire plus d'articles sur : Les Disparus de la Forêt-Noire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.