Critiques      Review Pilot     

Review Pilot – The Last of Us : on continue ou pas ?

Très attendue par les fans du jeu vidéo dont la série est inspirée, The Last of Us a vu son premier épisode diffusé sur HBO Max hier soir aux Etats-Unis. Disponible dès aujourd’hui en France sur Prime Video, qu’a pensé la rédac’ de ce premier épisode de la série évènement ?

Voir les content warnings
SPOILERS ALERT :
Cet article contient des éléments importants de l'intrigue.

Il sera difficile de ne pas faire ce review pilot sans comparer ce premier épisode au jeu vidéo (auquel nous avons joué et que nous aimons tout particulièrement). Cependant, cet article ne sera pas une comparaison, car comme pour toute adaptation, The Last of Us – le jeu vidéo ainsi que la série sont deux entités différentes.

The last of us

L’épisode commence par l’explication du virus simple et efficace par un scientifique dans les années 60 qui essaie de faire comprendre à la télévision qu’un potentiel champignon toxique pourrait s’avérer fatal pour l’humanité si la planète venait à se réchauffer. Les informations sur le virus étant principalement transmises via l’exploration des lieux et les articles de journaux trouvés dans le jeu The Last of Us, il s’agissait d’une scène nécessaire aux spectateur·rice·s pour poser les bases de la pandémie qui toucha l’humanité plus tard dans l’épisode, en 2003.

Au cours de l’épisode, le constat est sans appel : ce premier épisode est une réplique presque parfaite du jeu vidéo de Naughty Dog qui est sorti en 2013. Quelques détails ont bien entendu été changés, mais le déroulement de l’histoire reste sensiblement le même jusqu’à certaines scènes parfaitement identiques au jeu comme la scène entre Joel (Pedro Pascal) et Sarah (Nico Parker) dans le canapé lorsqu’elle lui offre la montre pour son anniversaire ou encore lors de confrontation avec le soldat qui finit par leur tirer dessus. On sent dès le début l’envie de rester fidèle au jeu, avec des plans qui rappellent le game play de The Last of Us par les mouvements de caméras ou l’angle de prise de vue comme dans la voiture lorsque nous restons sur le siège arrière avec Sarah pendant tout le trajet, comme dans le jeu où nous incarnons la petite fille avec comme seule possibilité de la faire regarder devant ou tout autour d’elle à travers les vitres de la voiture.

The last of us

Pour les connaisseur·euse·s du jeu, les évènements de ce premier épisode peuvent paraître précipités, mais il ne faut pas oublier qu’une grosse partie du game play de The Last of Us consiste à l’exploration des lieux abandonnés à la recherche d’informations et d’outils pour nous aider à la survie ; une partie qui n’est bien évidemment pas toujours utile à la retranscription dans la série. Nous sommes d’ailleurs persuadé·e·s que des moments d’exploration en dehors de la zone de quarantaine de Boston seront de mise dans les prochains épisodes de la saison.

Niveau casting et sans surprise, Pedro Pascal fait un Joel très convainquant tout comme Bella Ramsey qui incarne Ellie à la perfection. Il en est de même pour Anna Torv (Tess), Gabriel Luna (Tommy) et Merle Dandridge (Marlene) qui sont également bien choisi·e·s pour incarner leurs personnages et qui nous ont semblé assez crédibles dans ce premier épisode. Enfin, quel plaisir de retrouver ces quelques notes de guitare qui constituent la musique emblématique du jeu vidéo dans le générique d’ouverture ainsi que tout le long de l’épisode !

Ce premier épisode arrive très bien à poser les bases de l’histoire et de l’univers très riche de The Last of Us. Malgré la longueur de l’épisode (une heure vingt environ), nous n’avons pas vu le temps passer et avons adoré replonger dans l’univers du jeu. C’est certain, à la rédac’, on continue !

Lire plus d'articles sur : The Last of Us

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.