Bilan de saison      Critiques     

Obi-Wan Kenobi : l’avis de la rédac’ sur la saison 1

Obi-Wan Kenobi : une excuse pour faire du neuf avec du vieux ? La rédaction vous donne son avis sur la saison 1 ci-dessous.

Voir les content warnings
SPOILERS ALERT :
Cet article contient des éléments importants de l'intrigue.

Obi-Wan Kenobi est la dernière série Star Wars à ce jour. Dans la lignée de la stratégie de Disney +, la série joue sur la nostalgie de ses fans. Nous avions beaucoup apprécié le premier épisode. Qu’en est-il du reste de la saison 1 ?

  • Peu de réels enjeux

obi-wan kenobi saison 1 ben et leia

© Disney + / Obi-Wan Kenobi

Le souci quand on écrit une série qui sert d’entre-deux entre d’autres trilogies déjà exploitées, c’est qu’on connaît déjà la fin. Difficile d’avoir peur pour Obi-Wan (Ewan McGregor), Leia (Vivien Lyra Blair) ou encore Luke (Grant Feely) quand on sait qu’ils vont survivre au moins jusqu’à la saga originale. On sait pertinemment que ni Ben ni Anakin (Hayden Christensen) ne se déferont réellement l’un de l’autre, alors pourquoi devrions nous nous attacher aux nouveaux personnages ?

Pourtant, ça marche ! C’est peut-être un peu de nostalgie ou beaucoup de magie Disney, mais on finit par se prendre au jeu. La jeune Leia vole la vedette à n’importe quel acteur qui partage une scène avec elle et Reva (Moses Ingram) est une méchante convaincante malgré son passif sans surprise.

Les six épisodes passent très vite, quoiqu’un peu répétitifs et longuets. L’euphorie et l’excitation des premiers épisodes retombent assez rapidement et notre attention est en dents de scie. Bien sûr, cette nouvelle génération de projets s’adresse à petits et grands. Les nouveaux fans apprécieront sans doute plus la série, car ils n’ont pas toutes les connaissances des épisodes suivants de la saga.

  • Une belle tapisserie psychologique

obi-wan kenobi saison 1 reva et darth vader

© Disney + / Obi-Wan Kenobi

Ce qui fait la force de cette saison d’Obi-Wan Kenobi (il nous semble tout de même peu probable qu’il y ait une saison 2, mais cela dépendra des enjeux) ce n’est pas l’esthétisme soigné qu’on connaît chez Lucasfilm, ni les effets spéciaux (et le manque d’éclairage des scènes de nuit…) C’est le traitement très délicat et psychologique de ses personnages.

La mini-série est avant tout une histoire de deuil et de reconstruction. Si l’univers Star Wars peut être un peu manichéen, Obi-Wan Kenobi reprend avec brio les codes et la photographie de ce qui a fait le succès des premiers films. On suit Ben sur son chemin de rédemption, son besoin de se pardonner lui-même et son ancien disciple, Anakin. Le duo Ewan McGregor et Hayden Christensen marche parfaitement, ce qui nous réchauffe le cœur autant qu’il ne le déchire.

À la manière d’un conte un peu moral, la saison emmène son spectateur dans un récit qui noue vengeance, passé et renaissance. La série nous rappelle qu’il est important de se retrouver même quand il semble ne plus avoir aucun espoir. La Force nous le rappelle très bien dans l’épisode 5, “Partie V” : « The light will fade, but is never forgotten. » (« la lumière faiblit, mais n’est jamais oubliée. ») C’est donc ça, être un Jedi ?

Sans être une vraie claque, Obi-Wan Kenobi a le mérite de nous faire passer un bon moment en apportant un peu plus de fond à des personnages délaissés et pourtant chéris par les fans. C’est une belle addition à l’univers sans le révolutionner. À la rédac, ça donne envie de re-regarder l’entièreté de la franchise, pas vous ?

Notre note :

Lire plus d'articles sur : Obi-Wan Kenobi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.