Critiques      Épisodes     

Alex Hugo (France 3) : l’avis de la rédac’ sur « Seuls au monde », l’épisode 3 de la saison 7 !

Après plusieurs mois d’absence, Alex Hugo fait enfin son grand retour sur France 3. Le troisième épisode de la saison 7, « Seuls au monde », sera en effet diffusé ce soir dès 21h10 et est d’ores et déjà disponible sur Salto.

Pour les deux premiers épisodes de sa saison 7 diffusés à l’automne dernier, Alex Hugo a réuni en moyenne 6 millions de téléspectateurs ! Autant dire que sa reprise est très attendue du public. Samuel Le Bihan reprend du service et nous livre une prestation plus sombre qu’à l’accoutumée (dont il nous parle dans une interview exclusive) dans ce troisième épisode, « Seuls au monde », qui débutera ce mardi 25 janvier à 21h10 sur France 3. Nous avons pu visionner ce nouvel inédit et voici notre avis.

Quelque chose a changé dans cet épisode. Serait-ce parce que l’enquête se déroule principalement à Marseille et non à Lusagne ? Certes, il y a de cela. Mais c’est surtout notre protagoniste principal qui est différent. Qu’arrive-t-il à Alex Hugo ? Lui d’ordinaire si inflexible, aussi solide que ses montagnes malgré son hypersensiblité… Le voilà qui flanche alors qu’on le pensait inébranlable. Et si justement le cadre calme et tranquille que l’on connaît si bien n’était plus le même justement parce qu’il reflète le chaos interne de notre héros, à l’image de la mouvementée et dangereuse Marseille ?

Derrière chaque enquête d’Alex Hugo se cache un sujet plus sombre, souvent sociétal, et celle-ci n’échappe pas à la règle. Avec son titre révélateur, l’épisode nous emmène dans les méandres de la solitude et des conséquences psychologiques du rejet -par un tiers ou par soi-même. Nous verrons dans « Seuls au monde » que certains personnages, dont Alex, ne trouvent pas leur place dans ce monde parce que leur vision est anti-conformiste et parce que la société les façonne à entrer dans un moule qui ne leur convient pas. Mais à force de se renfermer sur eux-mêmes, on se demande s’ils sauront encore laisser quelqu’un percer la carapace qu’ils se sont forgés pour se protéger…

𝓐•𝓷•𝓷•𝓪 ♡ (@Annaelle1902) / Twitter
France Télévisions

L’enquête est ici un prétexte pour accentuer le mal-être d’Alex, qui s’enfonce de plus en plus et se coupe de ses proches. Bien sûr, le personnage a toujours été torturé mais il a accumulé beaucoup de culpabilité en lui au fil des saisons et celle-ci lui pèse désormais aujourd’hui. Hanté par ses cauchemars, ses ténèbres prennent vie. Pour preuve : il est vêtu de noir quasiment tout l’épisode et se comporte de manière méconnaissable. Il va se mettre certaines personnes à dos et ira même jusqu’à briser leur confiance… Le début de la descente aux enfers ? Comme le pointe du doigt Dorval (Marilyne Canto), la raison paraît pourtant évidente : « Tu te détestes tellement ».

Du côté des autres protagonistes, Angelo (Lionnel Astier) va renouer avec une page de son passé qu’il pensait avoir tourné depuis longtemps, Leblanc (Fabien Baiardi) aidera l’enquête à avancer comme il le peut, tandis que Renart (Mikaël Fitoussi) sera plutôt aux abonnés absents et que Dorval chaponnera un Alex qui se laisse couler.

Vous l’aurez compris, cet épisode ne fait pas dans la légèreté, mais la série n’a jamais cédé à la facilité dans les thèmes qu’elle aborde. Tel un renard, Alex se montre de plus en plus difficile à apprivoiser et nous sommes curieux·ses de voir son évolution dans les prochains épisodes. Dans cette intrigue, les personnages secondaires sont volontairement effacés pour se concentrer sur la chute de notre héros, mais nous espérons qu’ils seront davantage mis en lumière par la suite. Notre note : 3/5.

Lire plus d'articles sur : Alex Hugo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.