Théories     

La Femme qui habitait en face de la fille à la fenêtre : notre théorie sur la série !

La série La Femme qui habitait en face de la fille à la fenêtre (The Woman in the House Across the Street from the Girl in the Window en version originale) est disponible depuis le 28 janvier 2022 sur la plateforme de vidéos à la demande Netflix.

Disponible depuis seulement hier sur Netflix, La Femme qui habitait en face de la fille à la fenêtre (The Woman in the House Across the Street from the Girl in the Window en version originale) avec Kristen Bell (Veronica Mars, The Good Place) dans le rôle titre, fait déjà beaucoup parler d’elle, notamment parce que de nombreuses théories ont émergé. Nous vous partageons aujourd’hui la nôtre : et si toute la série se déroulait dans… l’imaginaire d’Anna ? Pour être plus exact : et si ce qu’on avait vu dans la série n’était que Anna, se projetant elle-même dans sa lecture de « The Woman Across the Lake » ?

De nombreux indices laissent à penser que cette théorie pourrait être exacte. Tout d’abord, il existe un lien évident entre le titre du livre et ce qui se passe dans la série. De plus, cette théorie expliquerait le fait que tout soit très exagéré dans la série, puisque ce qu’on lit nous amène souvent à extrapoler les événements quand on les imagine dans notre tête.

Cependant, il reste une question en suspens : qu’est-ce qui est réel et qu’est-ce qui ne l’est pas ? À la rédac’ de Just About TV, on mise sur le fait que Anna (Kristen Bell) est bel et bien une femme dépressive et alcoolique suite au décès de son enfant. Elle s’identifie alors beaucoup au personnage du livre qu’elle lit et se crée tout un scénario où elle prend la place de l’héroïne de l’histoire.

N’hésitez pas à partager vos propres théories sur La Femme qui habitait en face de la fille à la fenêtre en commentaires ci-dessous. Découvrez également notre avis sur la série.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.