Critiques      Review Pilot     

Review Pilot – The Gilded Age : on continue ou pas ?

Par les créateurs de l’excellente série Downton Abbey, The Gilded Age est diffusée dès aujourd’hui sur OCS !

Downton Abbey c’est 52 épisodes et un film qui ont révolutionné le genre historique dans les séries. Aujourd’hui, Julian Fellows nous présente The Gilded Age, qui nous plonge à dans le milieu de la bourgeoisie New-Yorkaise en 1882. L’Amérique sort de la guerre de Sécession , et la famille Russell emménage dans leur nouvelle mansion sur la Cinquième Avenue, en face de l’honorable demeure des sœurs Agnes van Rhijn (Christine Baranski) et Ada Brook (Cynthia Nixon). George et Bertha Russell sont donc dès le départ étiquetée comme des arrivistes mais sont déterminés à faire leur entrée dans ce gratin de la bourgeoisie New-Yorkaise.

Ce premier épisode, d’une durée d’1H30 nous présente donc un tableau détaillé de ce New-York plein de strass et de paillettes. Difficile de ne pas penser à Downton Abbey devant le pilot. Après tout, c’est l’oeuvre la plus culte de Julian Fellows. Certes, certains ingrédients sont les mêmes. On parle déjà dans ce pilot de thèmes vu et revues, mais il faut se le dire : la recette fonctionne toujours aussi bien. Aussi, ce qui a fait, en partie, le succès de Downton Abbey, c’est son casting particulièrement brillant. The Gilded Age n’a pourtant rien a lui envier. On sait le talent de Carrie Coone (The Leftovers), Christine Baranski (The Good Fight) ou même de Taïssa Farmiga (American Horror Story), et la série, dès son pilot, parvient à exploiter chaque facette de leurs capacités. Plus encore, le travail de reconstitution d’époque, les costumes, les décors, ne font que sublimer le travail des acteur‧rices. La réalisation est, elle aussi, impeccable.

Bien que l’épisode soit un peu long, on plonge directement dans l’univers de la série et, il faut le dire, nous n’avons pas l’impression de perdre notre temps devant l’épisode pour autant. Parfaitement réalisé et mis en scène, The Gilded Age ne manquera pas de nous scotcher devant l’écran avec des personnages hauts en couleurs, à la fois agaçants, attachants et intéressants. On continue la série avec grand intérêt. Pour rappel, la série est disponible en exclusivité sur OCS.

Lire plus d'articles sur : The Gilded Age

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.