Bilan de saison      Critiques     

Derry Girls : l’avis de la rédac’ sur la saison 3 !

L’heure est arrivée de dire au revoir à la ville de Derry et à ses écolières hautes en couleur. Derry Girls, c’est fini ! La rédaction vous donne son avis sur la saison 3 de la série.

Voir les content warnings
SPOILERS ALERT :
Cet article contient des éléments importants de l'intrigue.
  • Une série toujours aussi doudou

famille derry girls saison 3

© Channel 4 / Netflix / Derry Girls

Dès le premier épisode, nous avons été conquis·es. 3 saisons plus tard, nous sommes toujours là pour suivre l’aventure d’Erin (Saoirse-Monica Jackson), Clare (Nicola Coughlan alias Penelope dans Bridgerton), Michelle (Jamie-Lee O’Donnell) Orla (Louisa Harland) et James (Dylan Llewellyn).

C’est toujours un bonheur de retrouver la famille Quinn-McCool et leurs amis ! Cette saison en 7 épisodes (soit 1 épisode bonus pour clôturer la série) nous régale encore une fois avec des histoires courtes tirées par les cheveux, des dialogues piquants, un accent qui nous donne envie de voyager et des caméos extraordinaires comme Liam Neeson ou encore Chelsea Clinton ! Bref, un délice.

Mention spéciale, comme d’habitude, pour Soeur Michael (Siobhán McSweeney), le personnage le plus drôle et le plus iconique de toute la série.

  • Une saison douce-amère

nouvelle saison derry girls

© Channel 4 / Netflix / Derry Girls

Malheureusement, toutes les choses ont une fin et on sent l’angoisse monter au fur et à mesure des épisodes. Bien sûr nous revoyons des personnages drôles et qui nous sont devenus chers comme l’oncle Colm (Kevin McAleer) ou encore Père Peter (Peter Campion.) Mais on sent le temps qui passe.

Les héroïnes grandissent, la foi de sœur Michael s’étiole, son travail est menacé. Les filles de Derry (James inclus) font face aux joies et aux peines de l’adolescence : les premiers amours, les premiers baisers, mais également les premières disputes et le deuil. La série nous rappelle que tout n’est pas rose, surtout dans l’Irlande des années 1990, et que nos proches ne sont pas à l’abri.

Le déménagement de Clare, le saut dans le temps et la fin du lycée sonne le glas d’une ère et nous donne un coup à l’estomac.

  • En avant pour l’avenir

derry girls saison 3 saison 4 fin

© Channel 4 / Netflix / Derry Girls

C’est donc entre rires et larmes que nous disons au revoir à Derry et à ses habitantes dans un référendum (le Good Friday Agreement) qui, nous le savons aujourd’hui, a déterminé l’avenir de l’Irlande. C’était ça, la beauté de Derry Girls : mêler humour, inclusivité, douceur et événements politiques et historiques. Les dernières scènes nous prennent à la gorge et avec les mots d’Erin, notre cœur se gorge d’un peu d’espoir. Que penserait la bande du monde d’aujourd’hui ? Sont-ils encore en contact ? amies ? en couple ?

Si nous comprenons la fin des aventures comiques de ces écolières (après tout, la majorité du casting approche ou a dépassé la trentaine), ce n’en est pas moins douloureux de leur dire au revoir. Derry girls c’est une bulle de naïveté et d’insouciance, d’un âge et d’une époque où l’on pensait que tout était possible. La bonne nouvelle est que, les jours où nous ne voudrons pas grandir, nous pourrons toujours recommencer la série depuis le début.

À la rédaction, on regrette qu’une saison 4 ne soit pas en préparation chez Netflix. Nous avons encore l’espoir d’une suite dans quelques années… Pourquoi pas à notre époque ? Même si ça teinterait la magie originale de Derry Girls. Cette saison 3 est à l’image de toute la série : drôle, émouvante et parfaite sur toute la ligne. Un sans faute.

 

Notre note :

Lire plus d'articles sur : Derry Girls

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.