Comptes-rendus      Événements     

Séries Mania : retour sur “Cent ans d’histoire anglaise à travers les séries”

Le festival Série Mania ne propose pas que des projections. C’est également l’occasion de se rencontrer, notamment autour de thématiques communes. Retour sur la conférence “Cents ans d’histoire anglaise à travers les séries”, animée par Ioanis Deroide.

Très vite, le ton est donné sur la conférence orchestrée par le festival Séries Mania. L’historien et auteur de L’Angleterre en Séries, Ioanis Deroide, corrige même le titre de sa conférence : il s’agit plutôt de l’Histoire britannique au sens large. Le conférencier s’interroge, sur scène comme sur papier, sur l’Histoire du Royaume-Uni à travers quelques séries emblématiques du paysage télévisuel de ces dernières années.

Au programme ? Downton Abbey, Peaky Blinders ou encore The Crown. Monsieur Deroide articule son argument à l’aide d’extraits d’épisodes autour de trois grands axes : les contrastes sociaux, les tensions politiques et la place du pays dans le monde, à l’ère du Brexit.

Ainsi, le conférencier s’intéresse tour à tour à différentes périodes, comme la Première puis la Seconde Guerre Mondiale, époques charnières pour bon nombre de séries historiques britanniques. En effet, les années 1920 puis 1940 ont été très marquantes en terme d’évènements et on ainsi donné matière à écrire aux séries préalablement citées. Le reste du monde n’est pas en reste avec des projets tels que Boardwalk Empire outre-Atlantique, ou Las Chicas del Cable, rappelant l’ascenseur social, les guerres de gang ou l’importance de la famille dans la société “d’en bas”, au cœur de la série Peaky Blinders.

Mais ce ne sont pas les seules époques évoquées. En effet, “Cents ans d’histoire anglaise à travers les séries” s’intéresse également à des années plus récentes, comme les années 1980 à 1990. En tête, la récente adaptation The Crown, exposant le même microcosme social de Downton Abbey. Cette atmosphère de fin de siècle revient dans une longue liste de séries à l’ambiance plus populaire, à l’image d’une télévision sociale poignante façon Channel 4 : Derry Girls pour l’Irlande du Nord, ou This Is England (86′, 88′ et 90′) se penchant sur le début du mouvement Skinheads.

La conférence se conclue sur une tendance anglosaxonne, l’histoire contrefactuelle, également appelée le What If ? History. Afin d’expliquer au mieux, l’historien monsieur Deroide utilise Years and Years, la mini-série d’anticipation se concentrant sur une famille dans la région de Manchester marquée par le Brexit et dans les années 2030.

L’échange s’est ensuite clôturé avec quelques questions du publics et des suggestions de séries par les spectateurs. La rédaction n’a pas vu le temps passer en assistant à cette conférence casi académique. Comme d’habitude, la programmation de Séries Mania est impeccable. Nous avons déjà hâte de découvrir la sélection de rencontres de l’année prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.