Interview exclusive de Lana Parrilla à la The Happy Ending Convention III de People Convention

Les 29 et 30 juin dernier a eu lieu la troisième édition de l’événement The Happy Ending Convention organisée par notre partenaire People Convention à Paris en présence de huit acteurs de la série maintenant terminée Once Upon A Time. Parmi ces invités, nous avons pu compter sur la présence, comme pour les deux années précédentes, de Lana Parrilla, qui interprétait Regina dans la série. Retrouvez dès maintenant notre interview exclusive de l’actrice !

Bonjour, merci de prendre le temps de nous répondre.
Le mois dernier, vous avez twitté à propos de la nouvelle série de Mike Kelley What/If. Vous avez travaillé avec lui sur Swingtown en 2008. Pouvez-vous nous parler de votre expérience et de votre personnage Trina ?
Oh, j’adore Mike Kelley. C’est un ami qui m’est cher. Travailler avec lui a été un plaisir. C’est un véritable écrivain, un vrai artiste qui comprend parfaitement le développement d’un personnage et d’un arc de narration. Il sait vraiment comment raconter une histoire. Swingtown était une expérience très personnelle pour lui. Il a grandi dans ce monde là, donc c’était vraiment une expérience directe pour lui. De tous les producteurs et scénaristes avec qui j’ai travaillé, c’est un de mes préférés. Il reste à ce jour un de mes meilleurs amis.

Puis, trois ans plus tard : Once Upon A Time.
La série vous a donné l’opportunité de jouer différents personnages : Regina, La Méchante Reine, Roni… Était-ce difficile de suivre ou était-ce super ?
Vous savez, c’était difficile de suivre par moment. Ca nous a pris pas mal de temps, de remarques pour comprendre où on en était à un moment donné, à cause de la timeline et des flashbacks. On devait travailler avec quelqu’un en charge de savoir où on en était niveau timeline. En ce qui concerne le personnage, c’était vraiment un challenge parce que je devais penser « Ok, donc on est sur un flahback, mais où dans le flashback ? À quel moment de la vie de Regina ? Est-ce qu’elle est la Méchante Reine ? Est-ce qu’elle est complètement la Méchante Reine ou en train de le devenir ? Est-ce que c’est la jeune Regina ? » Vous voyez ? Et dans le Monde Enchanté, on voit son évolution, mais dans le présent, à Storybrooke, on a cette maire… C’est un peu un puzzle, il fallait trouver où allait toutes les pièces. Et j’ai adoré jouer quelqu’un de méchant, jouer autant de versions de mon personnage. Je pense que c’est un véritable cadeau et une bénédiction pour un acteur de pouvoir avoir ce genre d’expérience à la télévision.

Regina est un personnage féminin fort et complexe. Était-ce dur de la laisser partir après sept années ?
Oui. C’est encore très dur. Je suis toujours en train d’apprendre à la laisser partir.

Vous avez déclaré à de nombreuses reprises vouloir explorer davantage la réalisation. Vous avez réalisé un épisode de la saison 7 de Once Upon A Time qui était super.
Merci (elle sourit).
Quel genre de projet voudriez-vous réaliser ? Série, film, documentaire… ?
Je pense que ce serait vraiment bien de faire un film. Je n’ai juste pas encore tout à fait trouvé quel film encore mais arrêter une série après sept ans en ayant travaillé aussi dur que je l’ai fait, j’avais vraiment besoin de temps. Donc j’ai pris un peu de temps pour moi et j’adorerais réaliser à nouveau, vraiment. Je dois juste trouver le bon script, le bon projet à réaliser.

Vous êtes engagée dans plusieurs causes, notamment les droits LGBTQ+, l’éducation, l’immigration… Est-ce que, en tant que figure publique, vous ressentez la responsabilité de vous engager et d’utiliser votre voix ?
Je pense que si c’est authentique pour un acteur de s’intéresser et de vouloir aider et d’utiliser sa plateforme, alors oui je pense que c’est de notre responsabilité de le faire. Certaines personnes n’aiment pas s’engager publiquement et je respecte ça également, mais moi, par exemple, je sens que c’est de ma responsabilité. Et j’ai l’opportunité de le faire puisqu’il y a beaucoup de personnes qui écoutent ce que j’ai à dire et viennent vers moi pour des conseils, etc. Alors oui, je pense que c’est de ma responsabilité. Mais, de même, je ne pense pas devoir m’investir dans TOUT. Ca doit être honnête comme démarche, que j’ai une réelle envie de m’investir. Je dois être passionnée par quelque chose, m’en soucier vraiment, peu importe le sujet. Je réalise que les gens s’investissent parfois juste pour cocher une case et dire « Ok, j’ai fait un truc », mais c’est beaucoup plus efficace quand on croit vraiment en la cause qu’on défend.

En parlant d’inspiration, vous inspirez beaucoup de fans tous les jours. Qui vous a inspirée en grandissant ? Sont-ce toujours les mêmes personnes aujourd’hui ?
Hum… Oui et non. J’ai l’impression que pas mal de gens qui m’ont inspirée ne sont pas célèbres et certains le sont. Mais ça change tout le temps. Je suis toujours intéressée, inspirée par parfois même de très jeunes gens. Voir leur travail, et ce qu’ils font, et comment ils utilisent leurs réseaux… Miley Cyrus, par exemple, qui est juste tellement… Je l’adore ! Je la trouve tellement incroyable. Elle est tellement authentique et elle a cette voix, elle défend toujours le droit des femmes. Et elle est tellement libre, vous savez. Juste, je l’adore. Et il y a Michelle Obama que j’admire. Il y a ces femmes et certains hommes, qui font un travail incroyable, mais ça change. Il y a toujours un nouveau visage, une nouvelle cause, et on est toujours en train d’évoluer politiquement alors…

En plus de tous ces engagements, l’année dernière vous avez pris le temps de tourner un film de David Ayer avec Shia LaBeouf : The Tax Collector. Très peu de promo a été faite en dehors de quelques photos postées par les acteurs sur les réseaux sociaux. Si vous êtes autorisée à en parler, pouvez-vous partager cette expérience avec nous ?
Je ne peux pas vraiment parler du film en lui-même, mais je sais qu’ils prévoient de le diffuser avant la fin de l’année, de ce que j’ai entendu. Donc… Mais je ne peux pas trop… Je ne peux pas dire ce qui se passe avec le film. Ca ne dépend pas de moi (elle rit).

Vous avez été vue sur le tournage de Deputy, la nouvelle série FOX que David Ayer produit justement…
Je n’étais pas sur le tournage.
Une photo a lancé des rumeurs…
Je sais. Il s’avère que j’étais en ville et je suis allée leur rendre visite, dire « Bonjour », parce que je suis toujours amie avec eux. Alors tout le monde a pensé que je faisais partie de la série mais non. J’étais au dîner parce que j’étais en ville, rendant visite à des amis.


De nouvelles interviews des acteurs de Once Upon A Time à venir dans les prochains jours, restez connectés !

Moody

Moody

Grumpy. Sérivore. Pop Addict.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.