Review Pilot – The Red Line : on continue ou pas ?

Diffusée en avant-première mondiale lors du festival Séries Mania qui se déroule actuellement à Lille, The Red Line est une série que le public découvrira le 28 avril prochain sur la chaîne américaine CBS. Nous sommes plongés à Chicago, dans le quartier du South Side. Un soir, la vie de trois familles basculent à cause d’une bavure policière. Un homme meurt, laissant derrière lui, un mari et une fille : un scandale éclate.
Que vaut le premier épisode de la série créée par Caitlin Parrish ?

Très vite, The Red Line s’impose comme une série inclusive. La série nous présente dès les premières minutes une famille homoparentale composée de Daniel Calder (Noah Wyle) et Harrison Brennan (non crédité) ainsi que de leur fille Jira (Aliyah Royale). Une famille heureuse qui se brisera avec le meurtre d’Harrison par le policier Paul Evans (Noel Fisher). Rapidement, l’affaire est prise d’assaut par les membres du quartier : une fois encore, c’est une personne racisée qui est victime de cette bavure policière. Au même moment, Tia Young (Emayatzy Corinealdi), une femme et mère de famille se présente aux élections locales. Elle semble être liée au Dr Harrison Brennan… Le pitch de départ nous présente donc à la fois un couple homoparental qui est aussi un couple interracial, ainsi qu’une femme noire déterminée et charismatique qui se lance dans la politique. Dans la société actuelle, alors que l’homophobie, le racisme et le sexisme ont encore de beaux jours devant eux, The Red Line s’impose déjà comme une série qui n’hésite pas à parler de thématiques délicates. A l’homosexualité, le racisme et le deuil s’ajoutent également les problématiques liées à l’adoption.  A la fois traitées de façon frontale et subtile, ces thématiques sonnent justes, en tous cas dans ce premier épisode.

Si les thématiques sont intéressantes, elles s’ancrent aussi (et surtout) parfaitement dans l’intrigue générale du show. Celle-ci est très prenante et passionne très facilement. Le scénario de ce premier épisode est plein de subtilités qui feront, à n’en pas douter, réfléchir n’importe quel spectateur devant sa télévision. Le fait que The Red Line soit une série moderne qui aborde des problématiques actuelles nous fascine. L’intrigue est malheureusement criante de vérité : c’est le type d’histoire dont on entend parler aux informations le soir.

Le pilote nous présente également tout un pan de personnages attachants. Certes, les trois protagonistes, Tia, Daniel et Jira, mais aussi les personnages plus secondaires comme Ethan Young (Howard Charles), le mari de Tia, ou encore Liam Bhatt (Vinny Chhibber) qui sont tous les deux des personnages que nous espérons voir plus dans les prochains épisodes. Nous mentionnerons tout de même la performance époustouflante de Noah Wyle dans ce pilote : l’acteur est touchant et tout son jeu sonne juste. C’est un sans faute.

Pour conclure, nous continuerons avec grand plaisir cette série qui s’annonce forte en émotions et en représentation des minorités. Ce pilote sonne juste et comme la rédac’ a eu la chance de voir le deuxième épisode, nous pouvons d’ores et déjà dire que nos attentes sont confirmées avec cette suite qui introduit notamment un personnage non-binaire. Bref, c’est à regarder à tout prix !

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Une pensée sur “Review Pilot – The Red Line : on continue ou pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.