Critiques      Review Pilot     

Review Pilot – Cursed : on continue ou pas ?

Netflix en a fait la promotion pendant de longues semaines, la nouvelle série d’heroïc-fantasy, Cursed, est enfin disponible ! C’est l’occasion de retrouver Katherine Langford, l’actrice révélée dans la série 13 Reasons Why qui s’est achevée avec sa quatrième saison plus tôt cette année. Que vaut donc cette nouvelle fiction qui s’érige en petite sœur de The Witcher ?

L’histoire nous plonge en pleine légende arthurienne avec le personnage de Nimue, également connue sous le nom de la Dame du Lac. Entre chasse aux sorcières, magie et aventure, le potentiel de Cursed était indéniable. Pourtant, très rapidement, on se rend compte que ce potentiel n’est absolument pas bien exploité. D’abord, parce que dès les premières minutes l’aspect de la série est cheap. En 2020, après Game of Thrones, ou encore Vikings, c’est une erreur qui est difficilement excusable, d’autant plus de la part d’une production made in Netflix qui nous a habitué à bien mieux. Honnêtement, qui a cru une seule seconde aux loups géants à la fin de ce pilote ? Qu’il s’agisse des costumes, des décors ou des effets spéciaux, rien n’est correctement mis en scène ou correctement exécuté. Résultat, on y croit pas une seule seconde et l’immersion dans cet univers fantastique et pourtant plein d’ambition est un échec dont la série souffrira inévitablement tout au long de ses épisodes. Même si on sent une volonté de bien faire et quelque chose d’originale et novateur, le rendu est tout simplement raté.

Même Katherine Langford, qui incarne donc le personnage principal de la série, n’a pas l’air sûre de ce qu’elle fait dans ce premier épisode. L’actrice est pourtant talentueuse et nous l’a prouvé dans 13 Reasons Why (quoi qu’on pense de la série) ou encore au cinéma dans Knives Out. Dans Cursed, l’actrice manque cruellement de charisme et semble extrêmement mal dirigée car nous ne croyons jamais à aucune de ses émotions : de la tristesse à la colère, elle ne transmet rien au téléspectateur. C’est assez problématique, mais impossible d’en vouloir à l’actrice puisqu’il est clair que le problème ne vient pas d’elle : aucun·e acteur·rice n’est crédible. Daniel Sharman, que nous connaissons grâce à ses rôles dans Teen Wolf, ou encore Fear The Walking Dead incarne The Weeping Monk, un antagoniste qui ne saurait être armé de plus de clichés. De la tenue au maquillage jusqu’à ses expressions faciales, on est à deux doigts de la caricature. Le seul qui s’en sort à peu près bien est le personnage de Merlin interprété par Gustaf Skarsgard (Vikings), mais sa storyline est si inintéressante que finalement, on oublie assez vite cet atout qui est du coup mal exploité, lui aussi.

Admettons que nous puissions passer outre la mauvaise direction artistique et la mauvaise direction des acteur·rices, le manque de rythme et de profondeur dans Cursed sont inexcusables. Si le premier épisode d’une série doit nous donner envie de connaître la suite et de nous plonger dans son histoire, là il n’en est rien. Le scénario est vide, fade et inintéressant au possible. On ne se passionne à aucun moment pour les aventures de Nimue ou même pour la mythologie qui l’entoure. Ce pilote est tout simplement ennuyant, et lourd. Le rythme est d’une lenteur insupportable qui ne nous fait qu’espérer que la fin de l’épisode est proche. Niveau réalisation, même travail. C’est plat et sans saveur, ce qui ne colle pas avec l’univers que tente de nous vendre Cursed.

Pour conclure, nous ne continuerons bien évidemment pas Cursed. Il est rare de voir une série échouer sur autant de plans que celle-ci. La déception est grande puisque sans pour autant espérer quelque chose de grandiose comme les premières saisons de Game of Thrones, nous pensions au moins trouver une série agréable à regarder, devant laquelle passer un bon moment. En ce qui nous concerne, les 54 minutes que nous avons perdu devant l’épisode nous ont convaincu d’une chose : nous avons clairement mieux à regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.