Critiques      Review Pilot     

Review Pilot – Bête Noire : on continue ou pas ?

Présentée lors du festival Séries Mania, Bête Noire est une série dramatique canadienne qui met en lumière une psychiatre et une mère de famille alors qu’elles essaient de comprendre ce qui a poussé un enfant à commettre l’irréparable.

Voir les content warnings

Jérémy a commis l’irréparable. Sans que personne ne comprenne pourquoi, le jeune garçon âgé de seulement 16 ans a tiré sur six de ses camarades de lycée avant de s’ôter la vie. Sa mère, son père et sa sœur sont en état de choc. Aucun‧e ne peut s’expliquer ce geste. Dans Bête Noire, à l’aide de la psychiatre-coroner chargée de l’enquête (Sophie Cadieux), la mère de Jérémy est prête à tout pour comprendre son fils. Série sur la parentalité, l’adolescence, la cruauté mais aussi la culpabilité et le pardon, Bête Noire nous fait passer par tous types d’émotions. De l’horreur à la pitié, ce premier épisode ne nous laisse aucun répit et nous embarque directement à la fois dans la psychologie de Jérémy mais aussi dans un thriller qui s’installe doucement mais intelligemment.

L’intrigue se lance certes immédiatement mais l’épisode peut tout de même paraître long. La souffrance des personnages est palpable et nous ne pouvons que féliciter le travail d’acting, en particulier celui d’Isabelle Blais, interprète de la mère de Jérémy. Le premier épisode met l’accent sur l’état d’esprit des personnages, clairement nécessaire au reste de la saison, avant d’apporter quelques éléments de réponse au geste de Jérémy. Un rythme particulier auquel il faut être sensible puisque tout est dans l’émotion et les sentiments des personnages. Bête Noire n’oublie pas non plus d’intégrer, d’ores et déjà, des pistes sur les raisons de Jérémy, sans pour autant trop en dévoiler. Juste de quoi nous donner envie de regarder la suite…

Pour conclure, Bête Noire est loin d’être une promenade de santé. Ce début de série nous emmène si profondément dans la psychologie des personnages qu’il est encore trop tôt pour les laisser tomber. Ce premier épisode à l’écriture maîtrisée a su nous convaincre et nous continuerons la série avec un intérêt certain. Restez connectés et découvrez très bientôt notre interview des créateur‧rices réalisée dans le cadre du festival Séries Mania.

Lire plus d'articles sur : Bête noire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.