Critiques      Retro Pilot     

Retro Pilot – Orphan Black : retour sur le premier épisode

Orphan Black s’approche doucement mais sûrement de ses 10 ans. Lancée en 2013, la série canadienne a tenu son public en haleine durant 5 saisons et ce jusqu’en 2017. Cela fera bientôt 5 ans qu’Orphan Black a disparu de nos écrans. Heureusement, la série revient sur Warner TV à partir du 3 mai ! À cette occasion, la rédaction revient sur le tout premier épisode.

Créée par Graeme Manson et John Fawcett, Orphan Black met en scène Sarah (Tatiana Maslany), une jeune femme rebelle et marginale, de retour à New York après un an d’absence. Alors recherchée par son ex petit ami, elle assiste au suicide d’une femme lui ressemblant trait pour trait. Sarah découvre que son sosie s’appelle Beth Childs et décide de prendre sa vie – et son compte en banque – pour fuir la sienne et retrouver sa fille, Kira. Mais la vie de Beth n’est pas si tranquille qu’il n’y parait et Sarah fait la rencontre d’un autre de ses sosies – en réalité, un clone – avant qu’elle ne soit exécutée. L’héroïne comprend qu’elle n’est pas seule dans cette histoire.

La première chose à souligner est bien évidemment le talent de Tatiana Maslany, qui interprète tous les clones de Orphan Black. Du début à la fin de l’épisode, il n’est pas difficile de savoir quel personnage elle joue (même quand un clone se fait passer pour un autre) : inflexion de la voix, jeux de regards… l’actrice donne à chacun des personnages (trois jusqu’alors) une complexité qui est bien plus que physique ou aidée d’accessoires. L’action est lente et mesurée, mettant parfaitement en place ce qui semble être les piliers de la première saison : les mystères quant à la naissance de Sarah, son plan pour récupérer sa fille et la double-vie qu’elle vient d’adopter.

Il est assez difficile de comprendre ce qui se trame jusqu’à la fin du pilot. Beth et Sarah sont-elles jumelles ? Elle partagent la même date de naissance. Beth semble avoir la vie parfaite alors que Sarah a vécu en foyer et est rapidement devenue une fille à problèmes. Mais qui est donc cette allemande qui leur ressemble également ? Pourquoi d’autres personnes partagent le visage de l’héroïne à l’autre bout du monde ? La tension monte progressivement jusqu’à la fin de l’épisode, où la fusillade éclate : Sarah et ses sosies sont clairement la cible de quelqu’un. Qui ? Pourquoi ? La suite ne sera révélée que dans les épisodes suivants…

En conclusion, Orphan Black nous offre un pilot très bien ficelé qui en divulgue suffisamment pour accrocher le spectateur tout en laissant planer le mystère sur l’existence de Sarah. Les questions se succèdent et laissent présager une excellente saison (et excellente série) : un univers étrange et un thriller peuplé de manipulations génétiques. Une très bonne série à (re)découvrir en intégralité sur Warner TV !

Lire plus d'articles sur : Orphan Black

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.