Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. : l’avis de la rédac’ sur la saison 6 !

La sixième saison de Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. s’est terminée il y a quelques jours aux Etats-Unis. Un peu plus d’un an après le final de la saison 5 qui nous avait enthousiasmé, les agents de S.H.I.E.L.D. sont de retour sur nos petits écrans pour une saison 6 composée de 13 épisodes. Nous avons donc retrouvé les aventures de ces agents luttant en secret contre le mal pour protéger la Terre de menaces en tout genre – et ça n’est pas peu dire, car depuis la saison 5, Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. s’est développée au delà de la menace Terrienne en amenant ses protagonistes dans l’espace. Dans cette sixième saison, c’est entre la terre et les étoiles que nous avons suivi les aventures de May (Ming-Na Wen), Daisy (Chloe Bennet), Mack (Henry Simmons), Yo-yo (Natalia Cordova-Buckley), Fitz (Iain De Caestecker) et Simmons (Elizabeth Henstridge). Alors que la série a été renouvelée pour une septième saison, qui sera quant à elle la dernière, qu’a pensé la rédac’ de cette saison 6 ?

** Attention, cet article contient des spoilers ! **

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. : l'avis de la rédac' sur la saison 6 !
Episode 6, « Inescapable »
  • Des épisodes très surprenants

Certains épisodes de cette sixième saison de Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. ont réussi à tirer leur épingle du jeu et nous ont beaucoup surpris. Si vous pensez qu’après six saisons, une série n’arrive plus à surprendre ses spectateurs, ce show arrivera à vous prouver le contraire. Nous avions déjà fait remarquer lors de notre critique de la saison 5 que cette série s’améliore au fil de ses saisons et cette saison 6 ne fait pas exception. Si celle-ci n’est pas meilleure que la saison 5, elle reste cependant très agréable à regarder et arrive à nous surprendre avec des épisodes originaux encore jamais vu. Nous pensons tout d’abord à l’excellent épisode 3, « Fear and Loathing on the Planet of Kitson » qui est sans nulle doute notre épisode préféré de cette sixième saison. Celui-ci se détache par son humour très prononcé grâce aux substances hallucinogènes prises par Daisy et Simmons qui va les faire divaguer pendant tout l’épisode et les amener à vivre des situations plutôt cocasses et très drôles. Cette baisse de tension après une saison 5 éprouvante aux enjeux forts était osé mais très efficace. L’épisode se termine par ailleurs sur un cliffhanger qui torturera les fans du couple Fitz/Simmons puisque le couple, séparé depuis le début, se verra mais sera aussitôt séparé à nouveau. Dans la lignée des épisodes intéressants de cette saison, nous noterons également l’épisode 6, « Inescapable » centré sur Fitz et Simmons. Le jeu « mental » de l’épisode était très intéressant et parfois même confus pour le spectateur, ce qui le plaçait dans le même état de confusion que les personnages concernés. La partie avec la femme qui sort de la boite à musique de Simmons faisait également penser à un film d’horreur, une ambiance rarement vu dans la série et très bien gérée. Encore une fois, les fans du couple de scientifiques aimeront cet épisode qui met en lumière le passé du couple avec leur rencontre mais également toutes les épreuves qu’ils ont traversé depuis le début de la série. Mention spéciale au dernier épisode de la saison, « New Life » qui lui aussi était très bon, avec des scènes de combats comme on les aime entre May et Izel (Karolina Wydra) et une tension à son maximum.

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. : l'avis de la rédac' sur la saison 6 !
Episode 10, « Leap »
  • Un retour inutile ?

Dès que nous avions vu dans le trailer que Clark Gregg (Coulson) était de retour dans cette saison, nous avons été perplexe. A la fin de la saison 5, on comprend que l’agent Phil Coulson va mourir et, bien que ça soit une fin triste, celle-ci nous allait parfaitement et clôturait l’arc narratif du personnage correctement. Une intrigue de cette sixième saison est de comprendre qui est cette personne qui ressemble autant à Coulson et que les agents chassent pendant les premiers épisodes. La réponse à cette question ne nous satisfait qu’à moitié. Au final, la saison aurait pu être la même sans que toute l’histoire autour de Coulson ne soit présente. Si cette intrigue avait du mal à avoir de l’intérêt, elle ne changeait par ailleurs pas beaucoup l’histoire en elle-même. Le seul but était de jouer avec les sentiments des personnages qui ne comprennent pas ce qu’un homme qui lui ressemble et qui possède ses souvenirs fait sur Terre. Nous pensons dans les premiers épisodes que ce personnage sera le méchant de la saison, jusqu’à ce qu’on comprenne que la vraie méchante est le personnage de Izel, absente de la première partie de celle-ci. Il aurait été probablement plus judicieux de creuser un peu plus ce personnage et de laisser côté toute cette intrigue autour de Coulson afin que le final de la saison ait un réel impact sur le spectateur : avec le retour du « vrai » Coulson (version LMD) dans les dernières secondes, le spectateur aurait été plus surpris de le voir revenir et ce final aurait été beaucoup plus intense. Les créateurs de la série ont expliqué récemment dans une interview qu’il était impensable de faire une saison de Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. sans Clark Gregg car sans lui, la série n’existerait pas. Bien que nous comprenons leur point de vue, nous pensons cependant qu’une coupure de Coulson pour que celui-ci fasse son retour (et cette fois, en tant que lui et pas en tant qu’enveloppe corporelle qu’un alien possède) dans l’ultime saison de la série aurait été parfait et davantage intéressant.

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. : l'avis de la rédac' sur la saison 6 !
Episode 13, « New Life »
  • L’installation d’un final explosif

Si toute l’intrigue des Chronicoms était très secondaire dans la saison 6, on comprend avec le final que celle-ci a eu pour but d’installer petit à petit la menace qui va peser sur la Terre et sur le S.H.I.E.L.D. dans la dernière saison de la série. En effet, à la fin de celle-ci, nous comprenons que les Chronicoms ont attaqué le S.H.I.E.L.D. afin de les nuire pour pouvoir envahir la Terre et faire de notre planète la leur : Chronyca-3. La saison 7 risquera donc d’être à nouveau très différente et surprenante, puisque nous retrouvons lors de ce final les personnages dans le passé et comprenons que le voyage dans le temps sera au cœur de l’intrigue de la dernière saison. L’enjeu sera de taille, car comme dans la saison 5, il faudra sauver la Terre afin qu’elle ne se fasse pas envahir mais également sauver le S.H.I.E.L.D., qui, même s’il n’en est pas à sa première menace d’extinction, est dans une position de faiblesse après la mort de Coulson, encore fraîche dans l’esprit des protagonistes ainsi que Yo-Yo et May qui ont toutes les deux failli mourir dans le final de cette sixième saison. Bien que le lien entre Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. et le MCU (Marvel Cinemac Universe) a toujours été flou, on peut voir par cette décision de faire revenir les agents dans le passé la volonté d’exploiter le voyage dans le temps, lui aussi exploité par Marvel sur le grand écran, notamment avec Avengers : Endgame. Le choix du retour dans le temps peut également marquer la volonté de nous replonger dans des événements du passé, peut-être même des événements que nous avons vu dans les saisons précédentes, afin de faire de cette dernière saison une saison pleine de nostalgie pour les fans présents depuis la première heure. La question qui nous brûle les lèvres est la suivante : va t-on revoir des anciens personnages ? Comme Lincoln (Luke Mitchell), Bobbi (Adrianne Palicki), Hunter (Nick Blood) ou encore Ward (Brett Dalton) ?

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. : l'avis de la rédac' sur la saison 6 !
Episode 8, « Collision Course (Part I) »

Pour finir, il est important de préciser notre bonheur de voir une série d’action mettre en avant des personnages féminins puissants, sans aucun cliché et sans forcer le sujet (surtout venant de Marvel, qui n’est pas toujours réputé pour mettre correctement des personnages féminins en valeur). C’est une pensée qui nous a frappé lorsque dans l’épisode 10, « Leap » lorsque Mack enferme Daisy et Yo-Yo en précisant qu’il s’agit de ses deux agents les plus puissants. Quand on y réfléchit bien, Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. met en scène beaucoup de personnages féminins (rien que dans l’équipe, on compte 4 femmes : Daisy, Yo-Yo, May et Simmons ; contre 3 hommes : Mack, Coulson et Fitz – ) qui possèdent des pouvoirs ou des capacités irremplaçables et qui sont donc indispensables à l’équipe.

Comme tous les ans, Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. nous offre une saison de qualité. Si nous avons pour habitude de trouver la nouvelle saison meilleure que la précédente, nous ne pouvons cependant pas dire que c’est le cas cette année. Cependant, la série reste toujours très bonne et arrive à nous surprendre, avec un final encore une fois épatant. Nous espérons que la dernière saison de Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. sera à la hauteur de ce que la série nous a offert pendant 7 ans, avec un final qui nous en mettra plein les yeux. Notre note : 4/5.

lovebug

lovebug

Hello, ici Marie, geek à plein temps ! Je bosse dans la communication digitale et je passe beaucoup (trop) de temps à regarder des séries en tout genre. Passionnée d'histoire et de culture américaine et britannique, je regarde surtout des séries anglophones et en VO s'il vous plait ! J'aime un peu de tout : séries historiques, Marvel, drama, comédies, fantastiques et science fiction, horreur.. Je suis quelqu'un qui aime ne pas faire comme les autres. Games of Thrones par exemple ? Pas vu un seul épisode de ma vie. Nope, pas un seul !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.