Canneseries : interview de l’actrice Fujii Mina (Junichi)

Lors du Festival Canneseries, nous avons eu l’occasion de rencontrer Fujii Mina, incarnant le rôle principal féminin du pilote de la série japonaise en compétition officielle Junichi, réalisée par Eiji Kitahara et diffusée sur Kansai TV. L’actrice répond à nos questions et nous dévoile un peu plus son personnage, introduisant la série anthologique.

Just About TV : Comment avez-vous rejoint Junichi ?
Fujii Mina : Dans un premier temps, j’ai participé au casting. Puis, j’ai lu le roman sur lequel le scénario se fonde. Celui-ci m’a donnée énormément envie de participer à ce projet !

Comment avez-vous préparé le rôle de cette femme enceinte professeure de tai chi ?
J’ai tout d’abord appris à pratiquer le tai chi. Je ne suis pas mariée et je n’ai pas d’enfant alors j’ai essayé de comprendre et d’apprendre ce que cela représente d’être enceinte. Aussi, j’ai essayé de communiquer au maximum avec Eiji Kitahara (réalisateur de Junichi, NDLR) pour savoir ce qu’il attendait de mon personnage.

Avez-vous suivi une direction de réalisateur très précise ou avez-vous pu improviser lors de cet épisode ?
J’ai eu la chance d’avoir un réalisateur qui nous laissait jouer assez librement. Il y avait beaucoup de nuances possibles dans les personnages. Mais, si je me trouvais dans un moment d’incompréhension, je pouvais le consulter afin qu’il puisse m’orienter.

Comment décrivez-vous cette femme que vous incarnez ?
Mon personnage est sportive et a du mal à accepter son état. Elle ne fait pas ce que font habituellement les femmes enceintes, comme toucher son ventre par exemple. De plus, elle n’est pas sûre d’elle, ni très cohérente.

Dans la série, le rôle-titre Junichi arrive dans les vies de six femmes différentes et les bouleverse. Que change-t-il dans la vie de la femme que vous interprétez ?
La société et les moeurs japonaises sont assez conservatrices. Lors de l’épisode, on peut voir une relation sexuelle avec une femme enceinte mariée à un autre homme, ce qui est catégoriquement immoral. Toutefois, cette rencontre avec Junichi a permis à mon personnage d’accepter le changement de son corps et de sa vie, bouleversée par l’arrivée d’un bébé, tout en s’affirmant.

Que partagez-vous avec votre personnage ?
J’ai tourné l’année dernière Junichi et j’ai eu cette année 30 ans. Même si je ne partage pas la moralité de mon personnage, à ce moment précis, j’étais à un tournant de ma vie et de ma carrière. Lorsque l’on passe de la vingtaine à la trentaine, notre vie change, tout comme les rôles que l’on joue.

Quelle a été votre réaction lorsque vous avez appris que Junichi était sélectionné en compétition officielle à Canneseries ?
J’étais extrêmement heureuse. Découvrir que la série faisait partie de la sélection officielle du Festival qui se déroule à Cannes -lieu symbolique du cinéma- était grandement réjouissant ! Pendant le tournage, nous avions réalisé que la série traitait d’un sujet universel et qu’elle pouvait ainsi être appréciée de toutes et tous.

AgatheBaie

AgatheBaie

Agathe, 23 ans, ex-sorbonnarde et étudiante en master de journalisme culturel à l'ESJ Paris. Passionnée par le cinéma hollywoodien - que ce soit celui qui nous met des étoiles plein les yeux ou celui qui nous fait réfléchir - et fan de séries ! J'aime énormément de genres différents : science-fiction et fantastique, super-héros, drames, historiques,... Mes plus gros coups de cœur : Game of Thrones, Glee, Ally McBeal, Outlander et Sweet/Vicious. Elles ont un point commun : des personnages féminins forts et charismatiques, avec du caractère et traitent de sujets culturels ou de société qui nous touchent tous et toutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.