BH90210 : l’avis de la rédac’ sur la saison 1 !

Très attendu des fans de la première heure, BH90210 s’achève déjà au bout de 6 petits épisodes. Un retour qui fait couler beaucoup d’encre puisque tous les acteurs principaux, à savoir Jason Priestley (Brendon), Shannen Doherty (Brenda), Jennie Garth (Kelly), Ian Ziering (Steve), Tori Spelling (Donna), Brian Austin Green (David) et Gabrielle Carteris (Andrea) ont accepté de reprendre leur rôle. Seul grand absent : le regretté Luke Perry, auquel le show rendait hommage dès le pilote.

Presque 30 ans après la naissance de la série-mère, BH90210 a-t-il réussi son pari ? Réponse.

*** Attention, cet article contient des spoilers***

 

  • Un format intelligemment choisi 

Reboot qui n’en est pas vraiment un, il est intéressant de s’attarder sur le genre choisi par les créateurs (Tori Spelling, Jennie Garth, Chris Alberghini, Mike Chessler) pour faire revivre l’univers de Beverly Hills, 90210. A l’heure où les remakes et autres revivals sont légion, leur décision s’est finalement orientée vers le mockumentary, entre fiction et réalité, faisant la part belle à l’auto-dérision. Et c’était intelligemment pensé ! Pour quelles raisons ? Tout d’abord pour une plus grande marge de manœuvre. En effet, partant du principe que ce sont les acteurs qui sont mis en scène et non les personnages, le scénario de l’intrigue peut se permettre davantage de libertés, notamment (et principalement) sur ce qu’ils sont devenus depuis la fin de la série. Avec un surprenant recul et troisième degré, chacun des acteurs en prend donc pour son grade, les rendant tout à fait pathétiques -mais drôlissimes à souhait : problèmes financiers (Tori), anciennes rivalités (Shannen et Jennie), soucis conjugaux (Ian et Jason), complexe d’infériorité (Brian) et remise en question existentielle (Gabrielle).

Résultat de recherche d'images pour "bh90210"

Bien évidemment, certains fans du show originel aurait souhaité une véritable suite afin de savoir ce que sont devenus leurs protagonistes préférés. Le risque : que ces mêmes fans soient mécontents des futurs attribués à chacun. Imaginez que Brendon et Kelly ne finissent (toujours) pas ensemble ? Que Donna et David divorcent ? Inconcevable ! Et c’est donc là une autre raison qui confirme que le format a été bien réfléchi par les showrunners. En outre, le côté méta (mise en abyme de la série dans la série, ndlr) est la cerise sur le gâteau de ce reboot oscillant entre humour et suspense… Suspense, car il s’agit en fait d’un genre hybride, entre mockumentary et thriller. Un peu à la Pretty Little Liars, nos 6 acteurs auront fort à faire face à un stalker… Après tout, pourquoi pas, tant que l’intrigue est prenante, même si certains peuvent regretter cette direction prise par l’histoire !

 

  • Nostalgie, quand tu nous tiens ! 

BH90210 joue évidemment sur la carte de la nostalgie, c’est son premier atout et il serait dommage de s’en priver. Alors que beaucoup d’autres revivals surfent sur la nostalgie au point de faire parfois tout et n’importe quoi, il y a ici un réel respect du show d’origine. C’était là l’une des conditions des acteurs -qui sont tous les 7 producteurs exécutifs- pour accepter de tourner BH90210. On s’aperçoit de toute façon au visionnage que la seule motivation de ce reboot n’était pas uniquement financière mais qu’il y avait une vraie envie de rendre hommage aux téléspectateurs qui les ont fidèlement suivis durant 10 saisons. Grâce au format mockumentary, il est aisé pour le cast de brouiller les pistes car la série aborde d’anciens sujets mais sont-ils vrais ou faux ? A nous de démêler la réalité de la fiction… ou pas, puisque cela fait partie du jeu ! Ainsi on se demande si Brian Austin Green était vraiment le premier amour de Tori Spelling ou si Jennie Garth détestait vraiment Shannen Doherty et Jason Priestley !

Résultat de recherche d'images pour "bh90210"

Certains des faits énoncés sont confirmés : Jason Priestley et Cristine Elise ont bel et bien été en couple, Gabrielle Carteris était plus âgée que ses camarades et a même allaité pendant le tournage, Tori Spelling est effectivement en difficulté financière après avoir été déshéritée, Jennie Garth s’est vue demander trois fois le divorce, etc. Ces petits clins d’œil sont bien évidemment du pain béni pour les amateurs de la série originelle qui ne peuvent être que comblés par ces « easter eggs » ! Petit nota bene à l’attention des fans de Jennie Garth et/ou Tori Spelling : cherchez la référence à Mystery Girls, série produite et jouée par les deux actrices en 2014 (un indice : cela se passe dans l’épisode 5 !).

 

  • Un retour réussi

Tous les ingrédients sont réunis pour faire de BH90210 une bonne série. Outre l’aspect nostalgique (évoquée ci-dessus), le scénario est solide et bien ficelé de l’épisode 1 à l’épisode 6. Les scénaristes savent où ils vont et cela fait plaisir à voir ! Ils n’hésitent pas non plus à utiliser des twists pour créer des rebondissements dans l’histoire, comme par exemple la révélation de Zach (Zy Wood) qui annonce à Brian qu’il est son fils ou Jason qui se découvre stérile… alors que son épouse Camille (Vanessa Lachey) est enceinte ! Cerise sur le gâteau : le côté méta du show apporte une perspective intéressante grâce à l’insertion du tournage dans le tournage. De plus, chaque personnage a la même importance, du fait que les acteurs soient tous producteurs exécutifs du show. Par conséquent, leurs storylines sont toutes aussi développées, quitte à nous faire découvrir des nouvelles facettes de ces anciennes stars des 90. Ainsi, Shannen joue sur son image de diva en demandant un salaire plus élevé que ses camarades mais nous fait bien vite rire avec son obsession des animaux et son ignorance, voire même son indifférence, de la série originelle (« Siri, combien y a-t-il eu de saisons de Beverly Hills, 90210 ?« ). Gabrielle, bien que mariée et jeune grand-mère, part à la recherche de son identité sexuelle, un choix de thème résolument dans l’air du temps plutôt malin. Dans la même veine, Ian doit s’adapter aux nouveaux codes 2019 des relations hommes/femmes et de l’impact du mouvement #MeToo suite à l’échec de son mariage.

Résultat de recherche d'images pour "bh90210"

Brian, lui, n’hésite pas à transposer sa réelle situation familiale, à savoir : marié à une célébrité mondiale qui l’éclipse totalement (Megan Fox dans la vie, une pop-star jouée par La La Anthony dans la série, ndlr). Quant à Tori Spelling, elle porte plusieurs casquettes : productrice de reboot, épouse et mère de 6 enfants et midinette à ses heures perdues face à son premier amour de jeunesse… Sa confidente et meilleure amie, Jennie Garth, navigue de son côté dans des remous sentimentaux incertains, entre son futur ex-mari, sa toute nouvelle relation avec son garde du corps et son aventure avec Jason Priestley qui a éveillé en elle un intérêt soudain ! Par ailleurs, celui-ci prend très à cœur son métier de réalisateur tandis qu’il traverse une difficile passe sentimentale et se questionne sur l’envie d’être père ou non… d’un enfant qui n’est pas le sien. Malgré toutes leurs épreuves, les protagonistes de BH90210 nous montrent qu’il s’agit avant tout d’une histoire d’amitié, comme dans la version originale.

En conclusion, bien plus qu’un énième remake, BH90210 a su se différencier par son format, son humour et son intrigue proprement construite. Loin d’être ridicules, les 7 acteurs font un come-back réussi malgré la triste absence de Luke Perry dont l’ombre plane sur le show. Avec un respect pour les fans et beaucoup d’auto-dérision, le cast signe une série moderne, drôle et plaisante. A quand la saison 2 ? Note : 4/5. 

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.