13ème RUE lance la première saison de Stella Blómkvist le 17 juin prochain

Dimanche 17 juin prochain, la chaîne française 13ème RUE lancera en exclusivité la première saison de la série islandaise Stella Blómkvist. Ce thriller venu du froid créé par Óskar Thór Axelsson nous dépeint Reykjavik sous ses plus sombres aspects, oscillant entre sexe, drogue, corruption et pouvoir. La série est inspirée des polars d’une auteure ayant pour pseudonyme Stella Blómkvist qui souhaite rester anonyme, la raison étant possiblement qu’elle soit un membre du gouvernement islandais…

L’histoire, la voici : Stella Blomkvist (Heida Reed) n’est pas une avocate ordinaire. Derrière son apparence de femme fatale, elle cache un passé difficile qu’elle noie dans le whisky. Passionnée et affranchie, elle choisit toujours les dossiers les plus dangereux et n’hésite pas à briser les règles. Dans les premiers épisodes de la saison, Stella défend un jeune homme qui a été trouvé proche du corps ensanglanté de l’assistante du Premier Ministre islandais. Tout le monde est convaincu qu’il s’agit d’une banale affaire qui sera vite élucidée. Mais plus Stella enquête, plus elle découvre des secrets qui la mettent en danger : sexe, meurtre et chantage la mènent à découvrir la corruption qui règne au sein du gouvernement. (13ème RUE)

Au casting, on retrouve Heida Reed, actrice islandaise vue dans Poldark, dans la peau du personnage principal, ainsi que Sveinn Ólafur Gunnarsson dans le rôle de Valdi et Jóhannes Haukur Jóhannesson (Game of Thrones) dans celui de Sverrir.

La première saison de Stella Blómkvist, composée de 6 épisodes de 45 minutes, sera diffusée chaque dimanche sur 13ème RUE à partir du dimanche 17 juin dès 20h55. Ci-dessous la bande annonce.

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.