Critiques      Review Pilot     

Review Pilot – Bel-Air : on continue ou pas ?

Reboot de la série originale Le Prince de Bel-Air (The Fresh Prince of Bel Air en VO), les trois premiers épisodes de Bel-Air ont été diffusé dimanche dernier sur la plateforme de streaming Peacock. Avec en producteur exécutif Will Smith lui-même, que vaut le premier épisode ? Après son visionnage, on continue ou pas ?

Voir les content warnings

Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est un premier épisode de qualité que nous propose Peacock avec Bel-Air. Si le format de la série originale était celui d’une sitcom, avec des épisodes d’une vingtaine de minutes et des rires enregistrés, c’est une version beaucoup plus moderne mais également plus adulte que nous découvrons dans ce premier épisode. Celui-ci dure une heure et s’il ressemble en certains points au pilot du show d’origine, il n’en est pas moins assez différent sous d’autres aspects.

En effet, nous suivons l’histoire de Will (Jabari Banks), un adolescent star de basketball dans sa ville natale de Philadelphie qui décide d’accepter le défi d’un groupe de jeunes hommes sur un terrain de basket un soir. Malheureusement, les choses tournent mal et Will se retrouve en garde à vue après s’être mis à dos des hommes dangereux qui le menacent de mort. Paniquée, sa mère décide de l’envoyer chez son oncle et à sa tante à Bel-Air (Californie) en attendant que les choses se calment à Philadelphie tout en espérant que ce moment passé loin de chez lui lui fera du bien.

Bel-Air
Peacock

Bien entendu, il est difficile de comparer une série qui date des années 90 avec un reboot sorti en 2022, mais d’après ce premier épisode, nous pensons que le pari est réussi. Ce premier épisode était une parfaite introduction à l’histoire de Will et à son arrivée à Los Angeles. Attention cependant si vous vous attendez à retrouver l’esprit de la série Le Prince de Bel-Air : si l’histoire est la même et les personnages sensiblement similaires, le ton lui, est complètement différent. Bel-Air n’est pas du tout une comédie : si certaines situations et certaines remarques prêtent à sourire, on comprend dès le début de l’épisode que les thèmes abordés seront plus sérieux et plus durs que dans le show d’origine. Pas de rires enregistrés, pas d’épisodes courts et pas de blagues qui s’enchainent dans Bel-Air. Rien que dans le pilot, nous sommes témoin de violences policières, prise de drogue ou encore à une dispute quant à l’utilisation du mot « nègre » (qui a une connotation extrêmement négative, ndlr) par un personnage blanc. On nous y déteint aussi une version beaucoup plus réaliste de Los Angeles quand Jazz (Jordan L. Jones) explique à Will que les gens viennent vivre dans cette ville et se trouvent à travailler plusieurs jobs en même temps pour se retrouver dans un petit appartement en colocation avec 6 personnes mais que ça n’est pas grave, parce que c’est Los Angeles.

La longueur de l’épisode ainsi que le ton donné à la série nous laisse à croire que les personnages auront le temps d’évoluer et de prendre de la profondeur, quelque chose beaucoup plus difficile à faire avec une sitcom de vingt minutes par épisode. Ce premier épisode nous a complètement convaincu et à Just About TV : on continue Bel-Air !

Lire plus d'articles sur : Bel-Air

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.