Actualités     

Bientôt la fin pour Salto ? Le sort de la plateforme est incertain…

Mise en ligne sur le marché français il y a deux ans, la plateforme Salto pourrait d’ores et déjà mettre la clé sous la porte… Explications.

Salto est née en octobre 2020 de l’union entre TF1, France Télévisions et M6 suite à une idée germée dans l’esprit des groupes leaders de l’audiovisuel français en 2018. Hélas, à peine deux ans après le lancement officiel de la plateforme de streaming, celle-ci pourrait bientôt connaître un funeste sort…

En effet, il semble que Salto était condamnée d’un côté de l’autre : soit les groupes privés TF1 et M6 fusionnaient pour ne devenir qu’un, ce que France Télévisions ne voyait pas d’un bon œil et qui l’aurait pousser à quitter la plateforme ; soit la fusion échouait et TF1 et M6 reprenaient leurs billes chacun de leur côté. Et c’est ce dernier cas de figure qui est arrivé. Le projet de fusion ayant avorté, TF1 et M6 ont décidé de se retirer de Salto lors d’un conseil de surveillance qui a eu lieu le 17 novembre dernier selon le média La Lettre A. France Télévisions resterait le seul actionnaire majoritaire mais il paraît peu probable que le groupe d’audiovisuel public rachète les parts de ses anciens associés, étant donné qui lui manque actuellement 45 millions d’euros pour rentrer dans son propre budget.

A la base, Salto avait été créé pour être le service de SVOD français qui pourrait concurrencer Netflix, Prime Video ou encore Disney+ mais face à ces géants, la sauce n’a jamais réellement réussi à prendre. Cumulant environ 800 000 abonnés à ce jour, Salto se dirigeait doucement vers le million mais c’est un chiffre qu’elle aurait aimé atteindre au bout de sa première année de mise en ligne, ce qui n’a pas été le cas. A l’arrivée, la plateforme semble plutôt en difficulté, n’arrivant pas à rentabiliser ses frais et creusant son déficit…

Quelles solutions alors ? La plus abrupte : la liquidation pure et simple de la plateforme qui cessera donc d’exister. La plus optimiste : une revente -à perte !- à un ou plusieurs éventuel(s) repreneur(s) francophones ou étrangers. Ainsi, toujours selon La Lettre A, le groupe Canal+ serait intéressé côté francophone mais n’en ferait pas une priorité pour le moment, tandis que selon Les Echos à l’international, les groupes britannique Sky et scandinave Viaplay auraient également montré leur intérêt. Ensuite, selon le nouvel acquéreur trouvé, TF1, France Télévisions et M6 pourraient vendre les droits de leurs programmes à celui-ci.

Cependant, sachez que si Salto coule, les programmes que vous pouviez voir en exclusivité ou avec deux jours d’avance seront désormais accessibles sur chacune des plateformes des groupes : MyTF1 et 6Play en versions payantes (Max) et France.tv.

Le sort de Salto est donc en suspens et le verdict devrait tomber assez rapidement… Et même si la plateforme a eu du mal à prendre son envol, elle avait su trouver sa place dans le paysage de streaming français et il est regrettable de constater son échec. A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.