Cardcaptor Sakura – Clear Card Arc : l’avis de la rédac’ sur la saison !

Nous vous en parlions il y a quelques mois : Sakura, la chasseuse de cartes, a fait son grand retour dans le monde l’anime et dans celui du manga ! Cette nouvelle saison inédite, baptisée Clear Card Arc, a débuté sa diffusion en janvier dernier sur la plateforme japonaise NHK et s’est terminée il y a quelques semaines. L’histoire reprend trois ans après les événements de la série originelle et met en scène une Sakura forcée de capturer de nouvelles cartes, les siennes ayant été totalement effacées. Ses gardiens Keroberos et Yue, son amoureux Syaoran (Lionel en VF) et son amie Tomoyo (Tiffany en VF) l’aideront dans cette quête. Alors, que vaut cette nouvelle salve d’épisodes ? Verdict.

***Attention, spoilers !***

 

  • Un arc trop long

C’est hélas souvent le cas lors de la transposition d’un manga en anime. Là où l’action avance en un tome, il faut plusieurs épisodes pour que l’intrigue progresse à l’écran. Pensée pour les séries originelles de Dragon Ball Z ou Olive et Tom par exemple ! C’est ainsi que nous nous retrouvons avec de nombreux épisodes bouche-trous dans ce Clear Card Arc, qui se révèlent complétement inutiles à l’intrigue et qui ne la font pas avancer. La qualité des épisodes est bien trop inégale puisqu’il ne se passe absolument rien ou presque dans certains d’entre eux, tandis que d’autres arrivent à délivrer action, humour et émotion. Ainsi, l’épisode 5 dans lequel Sakura et ses amis vont pique-niquer est totalement dénué d’intérêt puisqu’il n’y a même pas de combat pour récupérer la carte et que les 90% du temps sont occupés à cuisiner ou à manger… On dénote par ailleurs cette saison une certaine obsession pour la nourriture et nous avons parfois l’impression de nous retrouver dans un documentaire japonais sur la bienséance ou l’art de cuisiner des bentos ! Dans cette lignée, l’épisode 10 nous montre Sakura et Akiho en train de préparer à dîner pendant les 3/4 du temps, tout comme l’épisode 17 par exemple où toute la classe prépare des pâtisseries.

Résultat de recherche d'images pour "cardcaptor sakura clear card"

Dans l’ensemble, chaque épisode nous offre a minima une scène consacrée à la nourriture et il faut bien le reconnaître : le trop est l’ennemi du bien ! Ainsi, il ne se passe absolument rien dans certains épisodes, à l’instar du 13ème, avec la visite de Mei-Lin (Stéphanie en VF), ou du visionnage d’une pièce de théâtre chez Tomoyo dans l’épisode 15, ou encore d’une lecture d’un conte par Sakura et Akiho dans l’épisode 19. Toutefois, ces lacunes sont rattrapées dans des épisodes qui compensent l’absence d’intrigue de certains en proposant non pas une mais deux captures de cartes ! Or, dans l’ensemble, cette saison souffre de trop de longueurs et de captures de cartes trop faciles, qui suscitent davantage notre ennui que notre intérêt tant elles manquent d’action…

 

  • Un air de déjà-vu

On le sait : dans Sakura, chasseuse de cartes, on s’attend à ce que Sakura attrape des cartes magiques. Jusque là, tout va bien. Or, cette formule nous a été proposée durant trois saisons auparavant et force est de constater que ce nouvel arc ne diffère en rien des premiers puisqu’il met en scène… Sakura chassant de nouvelles cartes quasi identiques aux précédentes ! Après les Clow Cards et les Sakura Cards, la jeune héroïne part désormais à la recherche de nouvelles cartes inconnues à capturer, les siennes étant devenues transparentes. Il semble alors que nous assistions à un copié-collé des saisons précédentes où la jeune collégienne ne fait que capturer des cartes, sans en connaître la finalité. Aucun autre enjeu n’entre en ligne de compte lors de cette nouvelle mouture des aventures de Sakura. De plus, Akiho, une nouvelle camarade de classe venue de l’étranger va susciter la curiosité et le mystère puisqu’elle est en réalité l’ennemie que notre héroïne voit dans ses rêves prémonitoires, fait similaire à l’arrivée puis à la découverte de la véritable identité de Eriol… Il nous est (trop) évident que cette nouvelle venue n’est pas inconnue aux événements qui se déroulent autour de Sakura et ses amis, et nous nous interrogeons parfois sur la bêtise des personnages, qui ne voient pas les indices sous leur nez, à l’instar du livre d’Akiho, ressemblant en tout point à celui de Sakura. A trop vouloir surfer sur la nostalgie, ce Clear Card Arc fait preuve de peu d’innovation mais peut-être avons-nous trop grandi ?

Image associée

Cependant, il est tout de même plaisant de retrouver des éléments et des personnages familiers, qui ont fait la recette du succès du manga et de l’anime. Nous ne cachons donc pas notre satisfaction quand Sakura libère son sceptre ou invoque une carte pour l’aider dans son combat ! En bref, la recette est certes toujours pareille mais se révèle tout de même efficace.

 

  • Des personnages secondaires effacés

Que serait Sakura sans Kero, Syaoran ou encore Tomoyo ? Personnages secondaires qui ont leur importance, ils s’avèrent relativement effacés dans ce nouvel arc… Seul le gardien Kero est omniprésent mais sous sa forme miniature et donc, comique. La petite peluche ajoute une touche humoristique à l’anime mais devient parfois de trop en comparaison avec le manque de sérieux et d’enjeux dramatiques. On regrette la quasi-absence de Keroberos, la véritable forme du gardien de feu de la jeune chasseuse de cartes, beaucoup plus mature et majestueuse que sa version miniature. Il en est de même pour Yue, le second gardien de Sakura, qu’on voit de temps à autre faire une apparition, surtout auprès de Toya, le grand frère de Sakura proche de Yukito, la forme humaine de Yue. Il est dommage que la relation des deux jeunes hommes ne soit pas plus explicite, car il est sous-entendu qu’ils sont en couple mais anime oblige, rien n’est montré à l’écran et le rendu final reste flou…

Résultat de recherche d'images pour "cardcaptor sakura clear card syaoran"

En parlant de relations amoureuses, dirigeons notre attention vers le couple phare du manga, Sakura et Syaoran. Alors que la fin du manga précédent laissait présager que les retrouvailles entre les deux jeunes gens avait abouti au début d’une réelle relation, ce Clear Card Arc fait plusieurs pas en arrière en n’affichant pas clairement la nature de leur relation. Il semblerait que peu de choses aient évolué entre eux puisqu’ils n’osent ni l’un ni l’autre se dévoiler leur flamme commune, pourtant évidente. Par conséquent, nous avons du mal à cerner quel type de relation Sakura et Syaoran mène entre eux. Hélas pour Syaoran, il n’est devenu que l’intérêt amoureux de l’héroïne et se bat de moins en moins à ses côtés, étant souvent totalement absent de l’action. Le personnage était pourtant l’un des plus intéressants et méritait d’être davantage développée, tout comme Tomoyo, qui ne fait que filmer -encore et toujours- Sakura dans ses exploits. Nous aurions aimé que cet arc fasse preuve de davantage de maturité et d’évolution envers les personnages secondaires, en développant plus soit leur temps à l’écran (Syaoran, Yue, Keroberos), soit leur personnalité (Tomoyo, Toya).

 

  • Une saison visuellement réussie

Malgré ses défauts, une chose est sûre concernant ce nouvel arc : la réalisation est soignée et sophistiquée. Embellissant les personnages et les scènes d’action, il s’agit d’un réel atout pour une saison qui souffre dans son fond que d’avoir au moins la forme. En gardant une note enfantine et en amenant une fraîcheur nouvelle, les images nous apparaissent tantôt poétiques, tantôt travaillées. Comment ne pas être émerveillé face au combat de Sakura lorsque Syaoran fige le temps dans l’épisode 14, ou encore du final de l’épisode 21 où les deux jeunes tourtereaux s’envolent dans le ciel ?

Image associée

L’arc se sort grandi de cette superbe réalisation qui nous donne envie d’en voir davantage lors d’une éventuelle future saison. En effet, l’arc se termine sur une note douce-amère, ne nous montrant aucune vraie conclusion aux aventures de la chasseuse de cartes et ne répondant pas aux questions que l’on se pose depuis maintenant plusieurs épisodes. Le final est cependant visuellement magnifique, bien que le combat entre Sakura et son ennemie dure trop peu de temps comparé à l’attente créée le long de ses 22 épisodes et aurait été davantage épique s’il avait pu continuer ! Et c’est -entre autres- pour cette raison que nous espérons une suite à ce Clear Card Arc qui nous laisse sur notre faim !

 

En conclusion : une saison qui souffre de longueurs, malgré le plaisir évident que l’on prend à retrouver les aventures de Sakura. On aurait aimé que le ton soit moins enfantin, les fans de la première heure ayant mûri, tout comme sont censés avoir grandi les personnages de l’anime. Du côté de l’intrigue, on aurait surtout apprécié qu’elle soit originale et ne reprenne pas ce que l’on en connaît déjà. Cependant, la réalisation est superbe et met en valeur les aventures de la chasseuse de cartes, tout en surfant sur la nostalgie laissée par l’anime. En bref, nous ne boudons pas notre plaisir de retrouver Sakura et ses amis mais nous aurions apprécié davantage d’approfondissement ! Note : 3/5

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.