Santa Clarita Diet : l’avis de la rédac’ sur la saison 2 !

La saison 2 de Santa Clarita Diet, composée de dix épisodes d’une demi-heure, est disponible depuis le 23 mars 2018 sur Netflix. La série suit la famille Hammond, qui doit s’adapter à une toute nouvelle vie, puisque la mère de famille, Sheila, est devenue du jour au lendemain un accro à la chair humaine. Après une première saison nous ayant laissé de marbre, nous avons décidé de laisser une chance à la série pour sa deuxième saison. Alors, que vaut-elle ?

 

  • De très bons duos

Cette deuxième saison de Santa Clarita Diet fonctionne bien mieux que sa grande sœur et cela est principalement dû à l’alchimie entre les acteurs. En effet, deux duos se détachent clairement du lot. Nous avons bien sûr Joel (Timothy Oliphant) et Sheila (Drew Barrymore), qui forment un couple extrêmement soudé, particulièrement grâce à Joel, toujours présent pour sa femme et pour réparer les ennuis que celle-ci cause dès qu’elle est seule. Mais ce n’est pas tout, puisque le duo formé par Abby (Liv Hewson) et Eric (Skyler Gisondo) est, lui aussi, très bien mené et une alchimie se dégage indéniable entre ces deux personnages – même si l’amourette naissante entre eux peut paraître de trop.

Malheureusement, tout comme c’était le cas dans la saison 1 de Santa Clarita Diet, les personnages principaux éclipsent plus secondaires, pourtant très importants dans l’intrigue, à commencer par Gary (Nathan Fillion), dont le retour ne ressemble qu’à une anecdote, alors qu’il a un rôle plutôt central cette année. Gary n’est toujours pas plus supportable que dans la saison précédente, mais il en devient attachant – sûrement parce qu’il n’est plus qu’une tête et est complètement à la merci des Hammond.

 

  • Un scénario qui patine

Si les personnages sont un peu plus intéressants cette année, le scénario, lui, semble être arrivé à son maximum. Déjà peu abouti dans sa première saison, il montre de nouveau ses faiblesses dans la deuxième saison de Santa Clarita Diet, notamment avec l’histoires de palourdes serbes. Pourtant, la saison 2 commençait relativement bien, avec toujours cette recherche de la provenance de cette “maladie” dont est atteinte Sheila. Découvrir qu’elle n’est pas seul est un bon point, que nous aurions d’ailleurs préféré voir dans la saison 1. La saison 2 de Santa Clarita Diet signe la continuité de la première, ne prenant alors aucun risque et ne présentant aucune nouveauté aux téléspectateurs.

Si le scénario manque d’inventivité – bien que champion dans la catégorie absurde -, il est à noté une évolution majeure concernant l’humour : il est beaucoup moins prononcé que dans la première saison, ce qui ne peut que nous plaire. Moins de blagues rend alors cette saison largement plus supportable que l’année dernière, où chaque scène était rythmée par une blague ou un acte absurde. L’autre bon point de cette saison, c’est bien sûr le retour de l’insupportable Gary. Malgré le fait que son personne soit toujours aussi détestable, il devient au fil des épisodes plutôt attachant.

 

  • Des acteurs complètement dévoués à leurs personnages

Il est indéniable que les acteurs de Santa Clarita Diet, tout comme c’était déjà le cas l’année dernière, sont parfaits dans leurs rôles. Ils semblent réellement prendre plaisir à faire partie de cette série et se donnent à fond pour convaincre les téléspectateurs, ce qui semble fonctionner au vu des critiques et audiences de la série. Même lors de scènes absurdes, les acteurs prêtent entièrement au jeu et se livrent corps et âme dans une interprétation parfaite, rendant ces scènes presque crédibles. En effet, même lorsque Sheila se décompose lentement et perd petit à petit des membres de son corps, et que la famille le prend plus à la rigolade qu’autre chose, nous avons envie de croire que nous aussi, nous réagirions ainsi dans une telle situation. Impossible alors de ne pas s’attacher progressivement aux protagonistes, allant de l’enthousiaste Sheila au nerveux Joel, en passant par la combative Abby et le timoré Eric.

 

Bien que meilleure que la première, cette nouvelle saison de Santa Clarita Diet n’est toujours pas assez convaincante et peine à nous divertir et à nous faire rire à gorge déployée. Cependant, nous ne pouvons qu’admirer les duos que forment Drew Barrymore et Timothy Oliphant, et Liv Hewson et Skyler Gisondo. Notre note : 2.5/5.

Xanda

Xanda

25 ans, passionnée par les séries, Harry Potter, la lecture, les Funko Pop et Pokémon. Me dirige très facilement vers des séries appartenant aux genres fantastique/super-héro, science-fiction et drame. Souvent du mal à me lancer dans les séries à fort succès (Game of Thrones, The Walking Dead ou Breaking Bad). Complètement fan de Veronica Mars, Skins, The O.C., Bates Motel, How To Get Away With Murder et Gotham.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.