Review Pilot – Doubt : on continue ou pas ?

Doubt est une série américaine créée par Tony Phelan et Joan Rater dont le premier épisode a été diffusé sur CBS le 15 février dernier. La série nous présente Sadie Hills, une avocate brillante qui travaille au sein d’une grande firme juridique. Mais qu’en est-il vraiment ? Le pilot vaut-il le coup d’oeil ?

La série était censée débuter à la saison dernière avec d’autres acteurs : KaDee Strickland dans le rôle de Sadie et Teddy Sears dans le rôle de Billy. Mais la chaîne a demandé une refonte complète du pilot et ce sont Katherine Heigl et Steven Pasquale qui ont été choisis pour interpréter les rôles principaux. Il semblerait que CBS place beaucoup d’espoir dans Doubt, qui serait là pour combler le vide laissé par The Good Wife (la tâche va être compliqué, et malgré la diffusion du spin-off The Good Fight). C’est également l’occasion pour les fans de Katherine Heigl de la voir dans autre chose que des comédies romantiques…

Ce pilot nous présente la toute première affaire juridique de la série : Billy Brennan (incarné par Steven Pasquale), un chirurgien pédiatrique altruiste est accusé du meurtre de sa petite-amie, Amy Meyers, qui aurait eu lieu vingt-quatre ans plus tôt quand ils étaient à l’université. Sadie est chargée de l’affaire et va s’impliquer personnellement dans la défense de Billy. Le manque de preuves va aider l’avocate à faire tomber les charges dont est accusé son client, et Billy va d’abord pouvoir sortir de prison après y avoir passé quatre mois.
Un rapprochement va alors s’effectuer entre l’avocate et son client, et Sadie va s’éprendre de Billy.

Nous rencontrons également les autres membres de l’équipe de Sadie : Isaiah Roth (Elliott Gould), le chef de l’équipe et celui qui a le dernier mot, surnommé « big dog« , qui à force de mettre les juges à bout se retrouve régulièrement en garde à vue. Cameron (incarnée par Laverne Cox) qui a du mal à faire avancer son affaire et à être prise au sérieux parce que son client n’a aucune crédibilité et elle ne parvient pas à trouver des témoins au discours neutre pour le défendre. Sa partenaire et assistante Tiffany Smon (Dreama Walker). Mais également Albert Cobb (Dulé Hill), le partenaire de Sadie. Ainsi que Nick Brody (Kobi Libii), un jeune homme fraîchement diplômé à la recherche d’un emploi et qui rêve de travailler sous les ordres d’Isaiah.

Ce premier épisode est bien rythmé, les affaires traitées n’ont rien de très original mais ont le mérite de présenter tous les personnages que nous retrouveront au fil des épisodes et de la saison. On retrouve de petites touches d’humour, ce qui n’est pas à déplorer puisqu’elles permettent de détendre un peu l’atmosphère. On sent que l’écriture des personnages a été recherchée pour qu’ils puissent tous apporter quelque chose à l’équipe, ils recherchent tous à faire un peu de bien dans le monde. Leur conception de la justice est de protéger les opprimés et non pas de se bâtir une grande carrière à tout prix.  C’est utopiste et rempli de bons sentiments, mais le tout passe globalement assez bien à l’écran.
Le véritable atout de la série se trouve dans le personnage de Laverne Cox, Cameron Wirth, une femme trans. Il s’agit d’un personnage trans régulier dans une série et le sujet est abordé dès le pilot, lorsqu’elle en parle avec son client. Il s’agit d’un véritable progrès pour une série juridique diffusée sur une chaîne comme CBS, puisque la storyline de Cameron ne concerne pas uniquement son changement de sexe. Espérons que cela durera et que les scénaristes sauront utiliser cet atout à bon escient.

Le seul petit défaut que l’on pourrait trouver dans ce pilot se trouve dans les dialogues. Les affaires ne sont pas nouvelles dans ce premier épisode, les personnages travaillent dessus depuis un moment et le seul moyen que les scénaristes ont trouvé pour que les téléspectateurs puissent comprendre ce qu’il se passe, c’est de tout rappeler avec des dialogues plats et inutiles. Sadie ne cesse de rappeler les étapes de son enquête et les procédures qui ont déjà été entamées pour disculper Billy…

Globalement, un bon pilot même s’il souffre de quelques longueurs. Reste à voir si la série tiendra sur la longueur et si les différentes affaires traitées par l’équipe sauront se montrer originales et un peu différentes de ce qu’on a pu voir jusqu’à présent à la télévision. Les personnages fonctionnent bien, et l’équipe est agréable… c’est déjà un bon point.

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 24 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j’ai beaucoup de mal avec les comédies. J’aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.