People     

Décès de Betty White, la célèbre Golden Girl

Outre-Atlantique, on se souvient surtout de l’actrice pour son rôle dans The Golden Girls (Les Craquantes en VF, ndlr.) La légendaire Betty White nous a quitté le 31 décembre 2021, quelques semaines seulement avant son centième anniversaire. Rideau sur une vie extraordinaire.

Féministe, activiste, humoriste… Betty White a eu une vie à la fois chargée et engagée. Née en 1922, elle débute sa carrière dans les années 1950 et n’abandonnera les studios de télévision qu’à sa mort, fin 2021.

Après avoir été volontaire durant la Seconde Guerre Mondiale avec les American Women’s Voluntary Services, Betty White se tourne vers la radio car elle n’estalors pas considérée comme « photogénique ». Douée, le succès la rattrape très vite, ainsi que la télévision.

Très jeune, elle obtient son propre show en 1954, The Betty White’s Show. L’émission fait scandale car elle offre un important temps d’antenne à Arthur Duncan, un danseur régulier afro-américain alors que les États-Unis est divisé par la ségrégation raciale. Betty White refuse de plier face aux critiques du public et de la chaîne et met en avant Arthur Duncan plus encore et ce, jusqu’à l’annulation de l’émission.

Son rôle le plus mythique est sans doute celui de Rose dans The Golden Girls. Pourtant chez nous, on la connait également pour des rôles beaucoup plus récents comme dans Malcom, Bones, Ma Famille d’abord, Ugly Betty, Les Simpson ou encore The Middle, Community et Young & Hungry.

Très appréciée du public et de ses collègues du cinéma, Betty White était considérée comme un véritable « trésor national ». Fans d’animaux mais surtout de chiens, elle était également très engagée dans la cause animale et appelait souvent à soutenir les centres d’adoptions locaux.

Elle tire sa révérence quelques jours seulement avant ses 100 ans, comme un dernier clin d’œil à son tempérament espiègle; elle qui ne faisait jamais ce qu’on attendait d’elle. Beaucoup d’hommages se bousculent sur la toile, la majorité soulignant à quel point on doit avoir vécu une vie qui en valait de la peine, si 99 ans nous semble encore être « trop tôt » pour nous quitter.

« En 2016, The Hollywood Reporter lui a demandé quel héritage elle voulait laisser. Elle aurait répondu « Je veux qu’on continue à penser à moi avec gentillesse et peut-être vous faire sourire. »
« Le monde semble différent à présent. Elle était excellente pour défier nos attentes. Elle a réussi à vieillir énormément, et d’une certaine façon, pas assez. Tu nous manqueras, Betty. Maintenant tu connais le secret. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.