Français      Interviews     

Entretien exclusif avec Alexander Calvert à la DarkLight Con 4 de People Convention

C’est lors de la DarkLight Con 4 dédiée à Supernatural et organisée par notre partenaire People Convention les 19 et 20 mars derniers à Paris que nous avons eu l’occasion de rencontrer Alexander Calvert qui prête ses traits à Jack dans la série.

Alexander Calvert n’est peut-être pas Jack, mais il ressemble vraiment à un ange. Gentil, humble, il s’exprime d’une voix posée et on le sent consciencieux. Nous avons eu le privilège de le rencontrer à la DarkLight Con 4 de People Convention, événement dont vous pouvez retrouver le récit ici. Voici notre conversation exclusive avec Alexander Calvert sur le métier d’acteur et ce que cela implique.

Commençons avec Jack. Vous lui avez dit au revoir il y a maintenant deux ans mais a-t-il laissé quelque chose de lui en vous ?

Oui ! Sa candeur et son innocence. Ce sont les qualités que je préfère chez lui. Ce serait la plus grande chose que je retiens du personnage. Nous voyons le bien chez tout le monde.

Êtes-vous conscient de l’impact de votre personnage sur les gens ?

Parfois. Quand vous rencontrez beaucoup de gens, ils vous parlent de l’impact que Jack ou la série a eu sur leur vie et c’est très touchant parce que c’est très personnel pour eux. Donc je dirais que je m’en rends un peu compte mais je pense qu’avoir pleinement conscience de ce que la série a fait pour les gens est plutôt impossible.

 

Le public a tendance à confondre les interprètes et leurs personnages, est-ce quelque chose qu’il faut accepter en tant qu’acteur ?

Oui !

Alexander Calvert
Alexander Calvert dans le rôle de Jack dans Supernatural (©The CW)

Donc la célébrité change la donne ?

Oui mais je ne pense pas vraiment que ce soit un souci pour moi… Supernatural a une base de fans très dévouée mais ma vie est très normale vous savez… Je vais me prendre un café au même endroit où je suis tout le temps allé donc ça n’a pas trop affecté ma vie. Il y a certainement des week-ends comme celui-ci où ça fait bizarre mais c’est juste un week-end.

En tant qu’acteur, restez-vous toujours fidèle à vos valeurs et convictions ou parfois des compromis sont-ils nécessaires ?

Eh bien, on fait juste semblant dans ce métier, vous voyez ? Je n’ai pas vraiment ce problème.

Pour faire ce métier, faut-il savoir parfaitement qui l’on est ou être acteur aide-t-il à se trouver soi-même ?

Je dirais la deuxième option. Lorsque vous êtes confronté à divers personnages et situations qui sont difficiles pour vous et pour celui que vous incarnez, vous êtes en quelque sorte obligé de reconnaître ces choses et de les gérer en vous-même. Donc je dirais que ce métier favorise l’introspection mais en même temps, on apporte notre propre vie au personnage. C’est un mélange des deux. Je pense que nous, les acteurs, avons beaucoup de chance d’explorer différentes choses, parfois sombres, tout en tournant des séries et en faisant notre travail.

Certains acteurs ont du mal à se remettre de certains rôles et luttent parfois avec leur santé mentale. Qu’en pensez-vous ?

Il y a beaucoup d’acteurs et beaucoup de gens aux prises avec des problèmes de santé mentale. Je pense que lorsque vous jouez des personnages, il vous suffit de mettre un masque. C’est d’ailleurs ce que la plupart des gens font tous les jours. Donc vous mettez un masque et là, vous partagez avec les gens de cette façon, comme ça vous vous permettez d’être vulnérable et de partager différentes choses en vous appropriant le dialogue de quelqu’un d’autre à travers l’art du cinéma, de la télévision ou du jeu quel qu’il soit. C’est une manière de partager une expérience humaine commune à d’autres, ce qui, je pense, la rend universelle et aide probablement les gens des deux côtés, devant et derrière la caméra avec leurs soucis de santé mentale. Est-ce que ça répond à votre question ?

Oui merci !

Je n’ai pas l’impression d’avoir une double personnalité en tout cas, vous voyez !

Et comment protégez-vous votre image publique et vous-même ?

En mettant des limites.

Sur les réseaux sociaux par exemple ?

Oui. Je ne partage pas vraiment ce qui se passe dans ma vraie vie sur les réseaux sociaux. J’y mets juste ce que je veux montrer, c’est calculé. Je ne vais pas mettre une photo de moi avec mes parents mais plutôt poster une séance photo ou partager quelque chose pour une raison spécifique. Je pense que les limites personnelles sont très importantes, il faut choisir ce qu’on autorise et ce qu’on n’autorise pas dans notre vie.

En parlant de réseaux sociaux, votre profil Instagram ressemble à une galerie d’art. D’où vient cette idée ?

De moi ! C’est très gentil de votre part. Je suppose que c’est juste ce qui m’inspire sur le moment, ce qui me préoccupe. Je suppose que c’est un reflet de ce que j’ai en tête ou de ce qui me concerne vraiment. Je partage juste ce qui m’intéresse.

C’est une sorte de journal intime visuel alors !

Et il n’y a aucun message spécifique derrière votre profil ?

Non, mais bien sûr, vous pouvez y voir un million de messages si vous souhaitez le décrypter. C’est comme n’importe quel contenu, art, ou chose visuelle que vous consommez. Vous et moi pouvons regarder le même tableau et nous aurons des réactions complètement différentes. Mais pour moi, ce profil c’est vraiment juste ce que je lis, ce que je regarde, ce qui m’intéresse ou ce qui me fait réfléchir en ce moment.

Il n’y a pas beaucoup de légendes à vos posts, vous n’avez donc pas besoin d’en dire beaucoup pour vous exprimer. Cela s’applique-t-il aussi au jeu d’acteur ?

Oui, ça ne m’intéresse pas vraiment de partager mes propres opinions ou de dire des choses. Je préfère laisser le travail parler de lui-même. Je pense qu’une image en dit plus que des mots. Les gens sont notamment très actifs sur Twitter, mais moi je ne le suis plus vraiment car je préfère les actions ou les images. Je trouve ça bien plus intéressant.

Sur vos réseaux sociaux, on peut voir que vous êtes impliqué dans des causes caritatives. Est-ce que ça fait partie du métier d’artiste d’utiliser sa voix pour aider les autres ?

Hum… oui et non. Je pense que notre objectif en tant qu’artiste est de faire de l’art, ou tout du moins d’essayer d’en faire. Cependant, certaines causes correspondent à des choses qui me tiennent à cœur donc si j’ai l’occasion d’aider, je le fais. Par exemple, j’ai fait un T-shirt avec Stands et ils reversent 50% des bénéfices à une association caritative, ou parfois 100%, cela dépend du produit. Alors quand on m’a demandé de mettre la main à la pâte, je me suis dit « Oh j’aime le stylisme, j’aime le graphisme, j’aimerais créer un T-shirt ! ». Et il se trouve que je peux aider des gens en faisant ça ! Donc je ne sais pas si ça fait partie du boulot de faire ça, je pense juste que si je le peux, pourquoi pas ?

Aimeriez-vous créer d’autres vêtements un jour ?

Je ne sais pas encore.

Et y a-t-il d’autres talents artistiques que vous aimeriez explorer ?

J’ai été concentré sur ma carrière d’acteur pendant la majeure partie de ma vie, donc je ne sais pas s’il y a de la place pour d’autres choses. Je me suis vraiment centré là-dessus pendant quinze ans donc je suis conscient qu’il existe beaucoup de trucs à tenter mais pour le moment, je ne sais pas.

Peut-être la photographie ? Vous aimez faire des photos mais que diriez-vous de les prendre ?

Oh je n’aime pas être sur les photos !

Vous n’aimez pas ?

Non… ironiquement ! (rires) C’est vrai que j’aime prendre des photos. Photographier les gens. Mais sur mon Instagram, les followers ne veulent certainement pas voir des photos d’autres personnes, n’est-ce pas ?

Pourquoi pas ? C’est peut-être un de vos autres talents…

Pourquoi pas ? Eh bien, c’est très gentil à vous… Mais je suppose que ma réponse pour le moment est : je ne sais pas !

Merci beaucoup, c’était ma dernière question !

D’accord, merci !

Lire plus d'articles sur : Supernatural

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.