Comptes-rendus      Événements     

Retour sur la Eternal Con de People Convention dédiée à la saga Twilight

La fin d’année 2021 est décidément très chargée pour l’organisme People Convention qui enchaînait ce weekend des 27 et 28 novembre son 3ème événement en l’espace de trois mois : la Eternal Con, dédiée à la saga Twilight.

Dans le cadre de notre partenariat avec People Convention, nous avons eu l’occasion d’assister ces samedi 27 et dimanche 28 novembre 2021 à la Eternal Con en compagnie de 5 acteur·ice·s de la saga Twilight : Ashley Greene (Alice Cullen), Peter Facinelli (Carlisle Cullen), Michael Welch (Mike Newton), Alex Meraz (Paul Lahote) et Kiowa Gordon (Embry Call). Tout comme pour The Happy Ending Con IV deux semaines auparavant, la convention avait lieu à l’hôtel Hilton de l’aéroport parisien Roissy-Charles de Gaulle. Voici le récit de notre vampirique weekend !

  • Samedi

Les événements se succèdent et ne se ressemblent pas chez People Convention ! En effet, contrairement à The Happy Ending Con IV, nous remarquons d’emblée à notre arrivée au Hilton vers 10h45 que cette convention sera bien plus intimiste que la précédente. Pour cause : moins de 150 personnes aujourd’hui, près de 800 il y a quinze jours ! C’est donc dans une ambiance posée et détendue que s’annonce ce weekend. Après avoir fait scanné notre pass sanitaire, nous retirons tranquillement notre bracelet de contrôle pour les 2 jours de la Eternal Con. En attendant la cérémonie d’ouverture, prévue à 11h15, nous en profitons pour papoter avec le staff ainsi qu’avec des connaissances rencontrées lors d’événements similaires et même avec de nouveaux·elles participant·e·s qui assistaient à leur toute première convention, motivé·e·s par le thème, inédit en France depuis une décennie ! A noter que parmi les fans venu·e·s ces 27 et 28 novembre, certain·e·s étaient présent·e·s à ces précédents événements sur la saga… Nostalgie assurée !

Mais il est désormais 11h15 et nous retrouvons Fanny, traductrice et MC (maîtresse de cérémonie, ndlr), qui tente de chauffer la salle -un peu beaucoup trop calme- avant l’arrivée des acteur·ice·s sur scène. Après diffusion de la vidéo d’ouverture et sous les applaudissements du public, arrivent alors Ashley Greene, suivie de Peter Facinelli, Kiowa Gordon, Alex Meraz et Michael Welsh qui ferme le pas en levant les bras en l’air, visiblement ravi de retrouver les fans ! C’est d’ailleurs lui qui va prendre la parole en premier pour nous dire que sa dernière visite à Paris remonte justement à cette fameuse convention d’il y a 10 ans et qu’il est très heureux de revenir parmi nous. Peter rebondit sur le sujet en déclarant qu’ils nous trouvent grandis : « vous êtes tous adultes maintenant » , et qu’il est ravi de voyager de nouveau pour nous rencontrer. Ashley nous remercie d’être venus et de les recevoir. Kiowa et Alex ont juste le temps de nous dire bonjour et merci qu’il est déjà l’heure d’entamer le premier panel Cullen du weekend.

Ashley et Peter restent donc sur scène pour répondre aux questions des fans, axées 100% sur la pentalogie Twilight. Un petit garçon, déguisé en Carlisle Cullen version docteur, prend le micro pour chantonner Happy Birthday à Peter. A notre grande surprise, le public -décidément très réservé- ne reprend pas la chanson… Qu’importe, l’acteur se montre visiblement touché par cette attention puisqu’il pose sa main droite sur son cœur en signe de reconnaissance et remercie l’enfant. Il nous explique que c’est la première fois de sa vie qu’il passe sa journée d’anniversaire (le 26 novembre, ndlr) dans un avion mais que cela valait le coup étant donné que c’était pour nous rencontrer… Ashley se dit également très heureuse d’être venue et de revoir les autres membres du cast car ils avaient créé un lien familial tous ensemble. Peter lui dit alors qu’il l’aime et qu’il a l’impression que le tournage remonte à seulement quelques jours, comme s’ils ne s’étaient jamais quittés. Les deux guests se prennent ensuite dans les bras sous les regards attendris des fans. C’est justement ce lien fort que cite Ashley lorsqu’on lui demande son meilleur souvenir sur la saga. Elle évoque les moments passés hors caméra lorsque les acteur·ice·s se retrouvaient le soir « comme dans un cocon » pour chanter, boire du vin, jouer aux jeux de société des films Twilight avec Peter qui cuisinait pour eux·elles. Ce dernier en profite pour nous raconter une anecdote amusante : lors du tournage du 2ème ou 3ème film au Canada, il devait rejoindre Robert Pattinson à son hôtel et bien évidemment, il n’avait pas son téléphone. Arrivé à la réception, il s’enquiert du numéro de chambre de l’interprète d’Edward à la réception. Refus catégorique de la part du personnel de donner cette information à Peter. Etonné, il se présente et leur demande s’ils le reconnaissent, ce à quoi ils répondent « oui ». Par conséquent, Peter leur lance : « Dans ce cas, vous savez que je suis l’acteur qui joue son père. Ce qui prouve que je le connais » mais que nenni ! Dépité, notre pauvre guest a dû se résigner à attendre tout seul dans le hall que Robert finisse par descendre !!

La classique question de la scène préférée est bien évidemment abordée durant ce panel et Ashley répond qu’elle en a deux : la toute première arrivée d’Alice au lycée, qui était ce qu’elle a dû présenter lors de son audition, et l’affrontement final contre les Volturi dans Révélation, partie 2. Peter prend la parole pour nous donner sa scène favorite d’Ashley, qui est aussi la sienne : la partie de base-ball ! Il nous confie qu’elle a été tournée les tout premiers jours et que les conditions étaient assez difficiles puisqu’il y avait du vent et de la pluie et que leur maquillage et coiffure s’envolaient ! En outre, chacun·e se disait « non mais ce film ne marchera jamais en plus » mais avec le recul, il se dit que c’était sympa de se faire payer pour jouer au base-ball entre amis ! L’acteur revient également sur la partie de l’ultime bataille et ne nous cache pas la déception qu’il a ressenti quand il a appris qu’il n’y participerait pas puisque Carlisle se fait décapiter avant même le début des hostilités ! Nos deux guests se souviennent des réactions dans le cinéma lors de l’avant-première : des cris, de la stupeur, de la colère puis des larmes de soulagement ! Selon Ashley, ces scènes d’action sont l’une des raisons pour lesquelles les hommes aiment aussi la saga, même s’ils ne l’avouent pas. En effet, un jeune fan leur demande s’ils ont rencontré beaucoup d’amateurs masculins des films… Peter répond que la plupart de ces messieurs n’osent pas l’admettre mais qu’il y en a. Il salue l’intelligence du jeune homme à assumer son amour pour Twilight et nous raconte que lors de la sortie de l’un des films, son beau-frère refusait catégoriquement de regarder et s’était même bouché les oreilles pour ne rien entendre, mais, captivé par les images, il a tout de même fini par enlever ses écouteurs et apprécier le film !

Quand on les interroge sur le futur de leurs personnages, Peter imagine bien Carlisle et Esmée (Elizabeth Reaser) avoir déménagé de nouveau -pourquoi pas à Paris propose l’acteur- et prendre leur rôle de grands-parents à cœur. Ashley pense qu’Alice et Jasper (Jackson Rathbone) seraient partis voyager autour du monde mais seraient revenus souvent visiter leur famille avec qui ils ont un lien fort, puis ils auraient sans doute adopté un bébé. Une fan questionne justement Ashley sur Alice : si elle devait avoir son propre spin-off, serait-ce un prequel ou un sequel ? La belle Cullen est en effet le personnage favori de la demoiselle… ce qui fait réagir Peter qui prend la parole avant de laisser Ashley répondre : « Attendez, attendez, comment ça Alice est votre préférée ? Moi aussi c’est la mienne ! ». Sur cette note d’humour, Ashley avoue qu’elle adore tellement Jackson Rathbone qu’elle choisirait plutôt le sequel pour suivre ses aventures avec Jasper. A ce sujet, y aura-t-il une suite de Twilight ? Ils l’espèrent et seraient tous les deux partants pour reprendre leurs rôles mais il leur faudrait beaucoup de camouflage pour les rajeunir selon eux ! D’autant plus que dans leurs souvenirs, être un vampire n’était pas évident avec les lentilles de contact et tout le maquillage qu’ils avaient pour les faire paraître livides. Le lendemain, ils nous confieront tout de même que d’éventuelles retrouvailles de Twilight -version Friends Reunion– pourraient se ferait dans quelques années mais ils ne sont pas certains qu’on leur propose d’y participer…

La conférence est terminée, nous avons apprécié la simplicité et la gentillesse des invités. A titre d’exemple, Ashley, sobrement vêtue d’un pull et d’un jeans, avait le sourire aux lèvres tout le panel, et Peter s’est arrêté à plusieurs reprises afin de laisser le temps à Fanny de traduire, « il a pitié de moi » commente notre MC. A l’étage, les premiers extras vont commencer ! Ce sera photoshoots -sans masque ni plexiglas pour tous les guests– avec Peter et Michael tandis qu’Ashley part à son meeting-room. Dans la salle principale, Fanny et la co-maîtresse de cérémonie, Clémy, nous présente les activités de la matinée : quizz et jeux pour gagner des extras ou des bijoux fantaisie sur la saga. Le quizz entre fans débute : un·e volontaire pose une question et gagne un bon de réduction à la boutique tandis que la personne qui répond correctement pioche une photo, un meeting ou un autographe. D’humeur espiègle -mais toujours bienveillante- Fanny n’hésite pas à taquiner une fan qui cherche désespérément à gagner un extra avec Peter et qui n’y arrivera pas, ni samedi ni dimanche ! Résultat : le running gag reviendra entre elles tout le weekend ! Et c’est ce que nous apprécions avec People Convention : le staff nous met toujours à l’aise et se tient proche des participant·e·s. Pendant ce temps, Alex et Kiowa prennent place dans les studios photos suivis d’Ashley pendant que Peter rejoint la salle du meeting – sans l’infortunée fan du quizz bien entendu ! Dernier extra de la demi-journée : la photo de groupe, puis il est temps d’aller déjeuner. Dans le lobby de l’hôtel, pendant que nous grignotons notre sandwich, nous croisons Peter Facinelli qui se promène tranquillement sans son bodyguard attitré… Quand on vous dit qu’ils sont simples ces guests !

Passé ce petit break, l’après-midi va commencer vers 15h avec le panel Quileute dont nous en entendrons des échos : très en forme et surtout ravis de rencontrer les fans, Kiowa et Alex se sont filmés sur scène avec le public pour en faire une story sur leurs réseaux sociaux ! Nous n’avons malheureusement pas pu assister à ces moments, en raison de l’interview de Peter que nous étions en train de réaliser au même instant. Vous la retrouverez ce mois-ci sur notre site et notre page YouTube, tout comme celle de Kiowa que nous avons effectuée juste après pendant que le jeu du Loup-Garou avait lieu dans la grande salle et que Michael rencontrait des fans en petit comité. Suivront les photos duos Ashley/Peter et Alex/Kiowa. Pour ce duo Quileute, une invitée de marque se greffe sur les photos : Cookie, la magnifique chienne du staff qui sera la mascotte du weekend ! L’animal se promène en effet librement avec nous et se fait papouiller par toutes les personnes présentes : les fans, l’équipe de People Convention et les guests qui aimeraient bien mais Cookie ne semble pas être très réceptive, à leur grand désarroi !

Aussitôt son meeting-room terminé, Michael nous rejoint pour sa conférence solo. Tout content d’être avec nous, il s’amuse avec les écrans de la scène –comme Colin O’Donoghue deux semaines auparavant– pour voir combien de secondes il y a de décalage entre ses mouvements en direct et en vidéo ! Parmi les questions qui lui sont posées, nous apprenons que s’il n’avait pas été casté dans le rôle de Mike, il aurait aimé jouer James (Cam Gigandet) car il trouverait ça fun d’exprimer la partie sombre en lui, et il n’y a qu’en incarnant un personnage qu’il peut se permettre de le faire. A l’instar d’Ashley et Peter, son meilleur souvenir est lui aussi lié à l’ambiance des tournages hors caméra. Il compare cette expérience à une colonie de vacances : tout le monde passe des semaines ensemble et devient très proche puis chacun repart continuer sa vie de son côté sans plus jamais se croiser… Il se rappelle notamment d’une fois où il a eu l’occasion de bavarder en tête à tête avec Kristen Stewart alors qu’elle attendait Robert Pattinson pour sortir. Il se dit heureux d’avoir eu l’opportunité d’apprendre à mieux la connaître car il l’a trouvée très intéressante et même surprenante. En effet, ils ont parlé du métier d’acteur, de leurs luttes personnelles et lorsqu’ils ont abordé le sujet de la musique, elle lui a confié adorer Taylor Swift qui lui donne la pêche, alors qu’il ne l’imaginait pas aimer la pop. Michael ajoute qu’il respecte beaucoup Kristen humainement et artistiquement, et qu’il est vraiment étonné que les gens semblent seulement se rendre compte de son talent suite à sa nomination aux Oscars pour son rôle de Diana dans Spencer. Du reste du cast, il évoque également Christian Serratos (Angela) et Justin Chon (Eric) avec qui il est resté en contact car tou·te·s les trois partageaient beaucoup de scènes communes. La présence de cette bande d’amis à l’écran était d’ailleurs selon lui nécessaire dans l’histoire afin de permettre une réelle cassure entre le monde humain et vampirique aux yeux de Bella. Et même s’il n’était pas dans le dernier film, Michael est reconnaissant d’avoir été crédité dans le générique final.

Alors qu’il n’a rien préparé, l’acteur va se retrouver à faire le show sur scène : une fan se souvient qu’il avait brillamment participé au karaoké de la convention organisée 11 ans plus tôt sur la saga et lui demande de nous chanter quelque chose. D’abord timide, il se lance pourtant dans une chanson menée remarquablement et se met tout à coup à en faire des tonnes, tel un chanteur habité par ses paroles (cf. photo ci-dessous). Rires et applaudissements car il faut bien reconnaitre que la performance était à la fois drôle et juste ! Sur une note plus sérieuse, l’acteur terminera ce panel par une réflexion très éclairée et éclairante en réponse à la question « Si vous n’aviez pas été acteur, qu’auriez-vous fait de votre vie ? ». Michael nous confesse qu’il n’a jamais exercé de « vrai travail » car il a débuté sa carrière petit garçon et selon lui, être acteur n’est pas un métier. Récemment, il s’est mis à conduire des camions sur les plateaux de tournage et apprécie beaucoup cette besogne terre à terre. Il en tire une sensation d’accomplissement de soi, et que cette routine qui lui était inconnue lui convient. Rappelons qu’en tant que comédien, il change très souvent de rôle, de lieu de tournage, et n’a aucun repère fixe puisqu’il ne sait jamais de quoi seront faits les mois suivants. Il tient alors à nous adresser un message : la célébrité n’est qu’une illusion, ce n’est pas la vraie vie et c’est un concept chimérique. Et il faut toujours garder cette notion en perspective. Il prend comme exemple lui et nous à l’instant T de la convention : « Vous, vous êtes assis sur des chaises à même le sol face à moi qui suis sur une scène surélevée par rapport à vous. On pourrait croire qu’il y a une hiérarchie entre nous et pourtant ce n’est pas le cas. Sans vous, nous n’existons pas. Et le fait d’exercer un « vrai travail » m’a permis de relativiser tout ça ». Une belle leçon d’humilité.

Après le panel, Michael nous remercie de nouveau -nous ne comptons même plus les fois dans ce weekend où les acteur·ice·s nous ont témoigné leur gratitude de les accueillir- et se dit très honoré et ému d’être parmi nous. Selon la suite du planning, pas d’extra pour le moment mais voici les animations qui nous attendent : jeux sur les acteurs, quizz sur les vampires et les loups garous, blind-test sur la saga, concours cosplay (finalement annulé faute de participant·e·s) et Cluedo géant. Toujours avec des lots à gagner bien entendu. Il est bientôt 16h45 et la Private Session va commencer : pendant 30 minutes, une poignée de fans aura le privilège de côtoyer les acteur·ice·s de près en prenant des selfies et en discutant avec eux. Une fois cet extra exceptionnel terminé, les séances d’autographes avec tous les guests débutent à l’heure prévue et se concluront aux environs de 19h. Mais la journée n’est pas finie pour certain·e·s puisqu’il reste la Eternal Party, à savoir une soirée dînatoire en présence des acteurs ! Comme à l’accoutumée, People Convention nous propose une décoration élégante sur le thème de la convention. Tables noires avec pièces d’échiquier blanches et vice-versa, pétales de roses, rubans rouges, pommes -et ballons pour compléter le tout. Si vous n’avez pas la référence, il s’agit d’un clin d’œil aux couvertures des livres Twilight. Vers 20h30, les fans prennent place dans la salle, commencent à se servir au buffet et s’installent pour manger. Peu de temps après, les invité·e·s font leur entrée et passent de table en table discuter avec eux. Un joli souvenir qui restera… éternel.

  • Dimanche

11h15. C’est à la même heure que la veille que l’organisme nous a donné rendez-vous en ce froid dimanche de novembre pour une petite présentation de la journée, suivie du premier panel du jour, celui de Michael. Arrivé avec quelques minutes de retard, l’acteur s’excuse de nous avoir fait patienter et nous explique que le taxi ne trouvait pas la bonne porte. Il sonde la salle pour savoir si certaines personnes ne sont présentes que le dimanche et voyant le nombre de bras levés, il nous informe qu’il essaiera de donner des réponses différentes de la veille pour ne pas se répéter. Il nous parle de comment il imaginerait Mike maintenant : il serait resté dans sa ville natale, à Forks et travaillerait probablement dans un magasin et serait heureux. Selon lui, les individus comme Mike qui aiment la vie sont toujours satisfaits, qu’importe leurs choix. C’est d’ailleurs pour cette raison que la veille, lorsqu’on lui a demandé quel conseil lui donnerait son personnage (et vice-versa), il est certain que Mike lui aurait dit « profite et t’inquiète », tandis qu’à l’inverse, Michael l’aurait consolé de son amour non-réciproque pour Bella en l’incitant à passer à autre chose et patienter en attendant de trouver une femme qui lui corresponde. A ce sujet, serait-il encore avec Jessica (Anna Kendrick) ? Michael répond par la négative car ce n’était qu’une amourette de lycée et il renchérit : « Anna m’a très vite oubliée depuis qu’elle est devenue célèbre » ! Il revient également sur sa première audition et nous apprenons qu’il avait d’abord tenté de décrocher le rôle d’Edward ! Mais il reconnait qu’il n’avait pas la carrure pour porter le film et il n’a pas convaincu les responsables du casting mais il a tout de même été rappelé pour tenter Eric, ce qui n’a pas marché non plus puisque c’est Justin Chon qui l’a incarné, et enfin, ils ont fini par trouver le rôle qui lui correspondait, celui de Mike. L’acteur nous raconte aussi une autre audition importante qu’il a passé dans sa carrière : celle de Peter Parker dans le film The Amazing Spider-Man. Pour l’occasion, il s’était habillé avec un look casual et des lunettes sauf qu’il ressemblait trait pour trait à Tobey Maguire ! Bien évidemment, le but était de se distinguer du premier Spider-Man et la directrice de casting lui a dit que ce n’est pas tout que les producteurs recherchait et qu’ils voulaient un Peter Parker « version Eminem ». Michael est donc revenu une seconde fois avec un look streetwear mais il a été refoulé de nouveau ! Par la suite, quand il a vu qu’Andrew Garfield avait été choisi, il s’est dit « Mais il ne fait pas du tout Eminem ! Ils m’ont raconté n’importe quoi ». Malheureusement, il nous révèle que c’est la dure loi de Hollywood et que ça se déroule souvent comme cela…

Outre Twilight, le comédien nous parle de ses films à venir : un western intitulé The Last Shoutout avec Cam Gigandet et le thriller Hot Seat avec Mel Gibson et Shannen Doherty prévu pour 2022, qui sortira peut-être en France. De toute sa carrière, ses projets préférés sont le slasher movie de 2006 All the Boys Love Mandy Lane car il se souvient s’être éclaté avec le cast à tourner ce film d’horreur à petit budget, et dans un autre registre, une pièce de théâtre qu’il a jouée avec ses deux meilleurs amis dans une salle de 50 personnes. L’important n’est pas le résultat mais de prendre du plaisir. C’est cette même politique qu’il applique à l’aspect matériel de sa vie : cela ne sert à rien de créer une fortune, l’essentiel est d’évoluer humainement, et c’est pour cela qu’il aimerait prêter main forte à celles et ceux qui sont dans le besoin, ce qu’il fait déjà en apportant son aide à un ami sur l’alimentation en eau potable. avant de clôturer le panel, il revient sur une question qui l’avait scotché un peu plus tôt. En effet, une fan lui a demandé qui il aimerait être le temps d’une journée et pourquoi. Michael avait alors lancé « Je n’en ai aucune idée mais je vais y réfléchir et je répondrai à la fin. Ne me laissez pas partir sans que j’aie répondu ! ». Maintenant qu’il a trouvé, il nous dévoile sa décision : The Rock (Dwayne Johnson), Beyoncé ou Kobe Bryant (hélas décédé l’année dernière). Pourquoi ? Parce que ce sont des hyperactif·ve·s habité·e·s par leur passion qui dorment très peu la nuit et ce genre de personnalités le fascine. Avant de se rendre aux photoshoots, il déclare que cela lui fait du bien de ressentir tant d’amour et que nous devrions tou·te·s venir sur scène tour à tour pour ressentir ce qu’il éprouve. Il nous remercie à nouveau et nous tend un cœur fait avec les main. Lorsqu’il quitte la scène, nous pouvons voir que l’acteur a les larmes aux yeux…

Une fois l’émotion dissipée, le programme de la matinée débute à l’étage : photos Michael au studio 1, suivies de celles de Peter et enfin d’Ashley, et photos Alex puis Kiowa au studio 2. Dans la grande salle, les activités commencent sous la direction des MC par un quizz sur la saga qui permet de gagner des extras. Nous retrouvons notre fan de Peter de la veille qui tente cette fois d’empocher une photo avec l’acteur. Lorsqu’elle répond correctement à la question, Clémy lui tend 3 lots, dont un qui contient le Graal, et la demoiselle pioche… une photo Kiowa ! Ce n’était décidément pas son weekend et Fanny me manque pas de la titiller, ce qui amuse l’intéressée, bonne perdante. Suivront ensuite un quizz sur les vampires et les loups garous, la tombola du jour et un jeu pour deviner le nom des acteur·ice·s. De notre côté, nous nous retrouvons au meeting-room d’Alex, qui ne nous cache pas son amour pour Paris. Il nous parle des musées parisiens et des endroits qu’il a visités. En tant que peintre lui-même, il aime beaucoup l’art , et bien qu’il ne vende pas ses toiles, il ne se voit pas arrêter cette passion. Il n’hésite pas à se lever pour passer de chaise en chaise nous montrer certaines photos qu’il a faites de la capitale. Mais la demi-heure passe vite et il est temps pour lui de rejoindre ses collègues pour la photo de groupe. Quant à nous, nous partons tranquillement nous restaurer.

A 14h45, la salle rouvre ses portes pour le dernier panel Quileute du weekend. Alex et Kiowa font leur entrée sur scène, tout comme Cookie, qu’ils appellent désespérément mais qui les ignore royalement. « On a essayé tout le weekend mais elle ne veut pas de nous » se lamentent-ils sous les rires du public. Très amis depuis le tournage, les deux invités se chambrent mutuellement, comme par exemple lorsqu’Alex est interrogé sur la signification de son tatouage au bras droit. Il nous révèle qu’il s’agit d’un aigle avec des clins d’œil à ses frères et sœurs et il ajoute que Kiowa a le tatouage de Popeye à un endroit bien place et il nous indique son entrejambe !! Rires des deux complices qui précisent qu’il s’agit bien évidemment d’une plaisanterie. En parlant de blagues, il leur est demandé s’il y en avait sur le tournage de Twilight. Apparemment pas vraiment, mais l’ambiance était bonne, notamment avec Bronson Pelletier qui jouait Jared qui faisait le pitre ou avec Taylor Lautner qui essayait de mettre le plus de chewing-gum possibles dans sa bouche ! A part ça, ils adoraient jouer au bowling ou au football sur le plateau. Les deux acteurs se vautrent alors dans le canapé avec Alex ayant la tête posée sur Kiowa et ils commentent humoristiquement par « Nous sommes en train de nous imprégner l’un l’autre ». Ils se revoient sur le tournage en nous disant lesquels de leurs collègues jouant des Quileutes seraient assis avec eux, Booboo Stewart (Seth) serait avec son ordinateur portable au pied du canapé et Taylor serait assis face à eux. En évoquant ce dernier, valident-ils le choix de leurs personnages de ne pas tuer Renesmée (MacKenzie Foy) ? Oui répondent-ils, « c’est plutôt Jacob qu’on aurait aimé tuer pour s’être imprégné d’un bébé ! ». Et ont-ils déjà lu des fanfictions mettant les protagonistes qu’ils interprètent à l’honneur ? Réponse à l’affirmative d’Alex qui invente même un nom de ship (couple, ndlr) pour son personnage et Bella : « Paulala » ! Rien de sérieux bien entendu !

Une question délicate leur est ensuite posée : quel impact Twilight a-t-il eu sur la communauté des Natifs Américains ? Positif et négatif d’après eux. Négatif car il y a eu des retombées très critiques mais malgré tout, ils ont été invités dans diverses réserves indiennes suite aux films et la plage de La Push a connu un grand essor de tourisme grâce à la saga. Kiowa nous apprend d’ailleurs que s’il n’avait pas été acteur, il aurait aimé revenir à la base de sa culture et apprendre aux jeunes générations l’histoire des colonisations. Alex, quant à lui, se serait bien vu réalisateur. Kiowa rebondit en ajoutant que s’il devait passer derrière la caméra, il souhaiterait inventer le nouvel Inglourious Basterds de Quentin Tarantino avec des méchants qui prennent le pouvoir. Et eux, quels vilains de cinéma incarneraient-ils dans l’idéal ? Un ennemi de James Bond pour Kiowa et un de Batman pour Alex, ou bien Lestat (Tom Cruise) dans Entretien avec un Vampire, et même un français ! Ils retournent l’interrogation à la fan, très surprise que les acteurs lui fassent la discussion ! Sans se démonter, elle répond « le Joker » et part se rasseoir en se remettant de ses émotions.

Pas une minute à perdre pour les acteurs qui filent aussitôt après le panel à leurs duos, tout comme Ashley et Peter juste après eux. Ensuite, KIowa ira rejoindre les fans en meeting-room. Même si la majorité du public est monté à l’étage pour ses photoshoots, les participant·e·s présents dans la salle accueillent désormais un invité spécial : Yoann Sover qui double Jasper dans Twilight. Le comédien est accompagné d’Emmanuelle de l’association Boom Dubbing, qui se charge de nous présenter sa filmo et voxographie. Yoann est notamment la voix française régulière de Chad Michael Murray (Les Frères Scott) ; de Ben Whishaw (Q dans les derniers James Bond) qui l’a contacté à sa grande surprise afin de parler en appel visio avec lui ; de Shawn Pyfrom qui joue Andrew Van de Kamp dans Desperate Housewives, série qu’il a eu le privilège de voir en tournage ; mais aussi de Zac Efron, qu’il a eu la chance de rencontrer lors d’une première de film à Paris. Des fans, arrivées tardivement dans la salle, arrivent alors à côté de nous et chuchotent « mais on dirait la voix de Troy dans High School Musical ». Yoann les entend et demande le prénom d’une des jeunes filles. Il lui lance alors un « Florence, je t’aime » ! Toute émue, la demoiselle a dû mal à s’en remettre et se cache le visage dans les mains. Une gentille attention de la part du comédien. Du même acabit, Emmanuelle annonce qu’il double également Simon Helberg, alias Howard dans The Big Bang Theory et Yoann nous offre un « Bernie, Berniiiie, dépêche-toi » qui fait rire le public. Et le public, c’est son leitmotiv. En effet, il nous dit travailler pour les téléspectateurs car sans eux, « il n’y aurait pas de boulot », et grâce à eux, il exerce un métier qu’il adore. D’ailleurs, il nous fait remarquer que l’amour des fans permet parfois de sauver ou ressusciter des programmes, à l’instar de Veronica Mars, dans laquelle il double Wallace (Percy Daggs III).

Le comédien nous en apprend plus sur le monde du doublage. Avant de doubler, les scènes sont le plus souvent découpées au format 1 minute et sont visionnées généralement dans le désordre par les comédien·ne·s. Puis vient le moment d’aller en studio, désormais en solo depuis la crise Covid-19. Une fois leurs voix posées sur la bande vidéo, ils·elles peuvent effectuer un « retake », à savoir un énième passage pour venir se corriger ou réenregistrer un terme qui a changé. Yoann nous avoue qu’il n’est pas toujours confortable de doubler des séries, notamment quand les épisodes sont en cours de montage. Netflix travaille en effet de cette manière : les épisodes sont envoyés aux studios de doublage sans être finalisés afin d’effectuer la traduction et l’enregistrement français au plus vite. Et c’est l’instant cocorico puisqu’il nous apprend que la France est réputée comme ayant le meilleur doublage au monde, en raison du travail fourni par les traducteur·ice·s, des adaptateur·ice·s, des directeur·ice·s artistiques mais également de la bande rythmo (zone sous l’écran où les dialogues défilent, ndlr), exclusivement française depuis le dépôt du brevet. Les autres pays doivent en effet se contenter d’un bout de papier à lire tout en calant leurs voix sur celles de leurs personnages. C’est notamment pour cela qu’en post-synchro, les américains peuvent choisir de garder des réactions de comédiens de doublage français (respirations, soupirs, etc.) qui se calent mieux que les leurs ! Yoann passe d’ailleurs des castings en anglais « car ils aiment mon accent français tout moche » plaisante-t-il. L’animatrice précise que Yoann est également acteur devant la caméra et qu’il a joué dans Premiers Baisers et Julie Lescaut et certain·e·s le reconnaissent d’ailleurs pour sa présence dans KD2A. Emmanuelle annonce ensuite que le comédien sera disponible à l’extérieur de la salle pour des rencontres et dédicaces gratuites, et tout comme à la convention Once Upon a Time deux semaines plus tôt, la salle se rue vers l’espace où Yoann part s’installer. Photos, enregistrements vocaux à l’attention des copines et bien évidemment autographes, le comédien se plie avec un plaisir non dissimulé aux tête-à-tête avec les fans. Notre mini-Carlisle de la veille a bien choisi son jour pour se grimer en Jasper aujourd’hui : il posera avec sa batte de base-ball aux côtés de Yoann qui lui tient sa balle. Deux Jasper pour le prix d’un ! Nous apprendrons plus tard que Yoann a eu l’occasion de rencontrer Ashley avec qui il a posé aux photoshoots et que l’actrice lui a même réclamé un selfie pour se souvenir de son « french » Jasper !

Petit break dans cet après-midi chargé : les enchères pour une affiche géante de la convention avec un lot d’autographes comprenant tous les guests. Peu d’acquéreurs dans la salle, c’est donc une affaire que réalise la jeune femme qui repart avec l’ensemble pour la modique somme de 90€ ! Pas de retard sur le planning pour l’ultime panel de l’événement qui s’apprête à commencer, mais Fanny nous briefe rapidement avant l’arrivée des acteurs sur une petite surprise qui aura lieu après la conférence. Une fois monté sur scène, Peter prend la parole pour… nous remercier -étonnant non ?- pour l’accueil que nous leur avons réservé et pour notre gentillesse. Peu de questions Twilight aujourd’hui et davantage sur les acteur·ice·s. Nous retenons tout de même que si leurs personnages avaient eu le droit à des prequels, Ashley aurait aimé voir les prémisses de l’histoire d’Alice et Jasper, et Peter la transformation de Carlisle et ses premières années de vampire. L’acteur nous a du reste confié la veille qu’il avait lu les livres pour s’inspirer du protagoniste afin de mieux l’incarner. Et quand une participante leur a demandé s’ils avaient lu Midnight Sun, il a répondu qu’il n’a pas osé car le roman se situe du point de vue d’Edward et il craint qu’il ne tienne des mauvais propos sur son père. Il nous dit avoir un jour trouvé le journal intime de sa fille mais ne l’a pas ouvert, de peur de savoir ce qu’elle pensait de lui ! Autre question Twilight : leur musique préférée des films. Pour le plus grand plaisir des fans, Ashley répond Supermassive Black Hole de Muse (chanson qui illustre la fameuse partie de base-ball dans le premier film, ndlr), qu’elle a longtemps écouté en faisant du sport, et Peter choisit une chanson plus triste, celle de Lykke Li, Possibility, lors de la scène où Bella déprime sur son lit avec les saisons qui passent après qu’Edward l’ait quittée dans Tentation.

Passons aux autres sujets divers évoqués durant ce panel. S’ils étaient un personnage de comics ? Déjà fait pour Peter qui répond « Maxwell Lord » qu’il a interprété dans la saison 1 de Supergirl, et une super-héroïne qui vole ou une méchante pour Ashley. Une fan leur demande ensuite s’ils apparaîtraient dans la série de vampires What We Do In The Shadows car les Cullen ont déjà été cités ! Ashley nous informe que les créateurs du show lui ont demandé son autorisation par le passé pour y faire figurer une scène d’un des films avec Alice mais cela n’a finalement pas eu lieu. Quant à Peter, il ne connaît pas la série mais serait partant pour reprendre son personnage, qu’importe le projet, tout comme Ashley. Si leur carrière s’arrêtait, que feraient-ils ? Peter aimerait s’impliquer davantage dans les causes caritatives et peut-être monter sa propre association, sinon se lancer en politique, parce qu’il y a « beaucoup trop de choses cassées dans notre système ». Quant à Ashley, elle a créé son entreprise, Hummingway, spécialisée dans la santé hormonale et reproductive, en partenariat avec sa belle-sœur Olivia Khoury. En tant que patronne, elle a dû apprendre à gérer des crises et son travail actuel l’a bien aidé, notamment quand il fallait s’ajuster aux personnes difficiles en jouant la comédie. Mais l’actrice reconnait qu’elle est très timide dans la vie et c’est pour cela qu’elle avait commencé à prendre des cours de théâtre étant plus jeune. Le film A la recherche du bonheur avec Will Smith l’avait beaucoup inspirée et elle nous le conseille vivement. Pourtant, à ce jour, elle éprouve toujours une certaine anxiété à l’idée de jouer et par conséquent, elle ne se voit pas passer derrière la caméra pour le moment, même si elle respecte ceux qui ont le courage de le faire, comme Peter. Il adore réaliser des films (son dernier en date s’intitule The Vanished et est disponible sur Netflix, ndlr) mais pour autant il ne se voit pas arrêter son métier d’acteur. Il se dit lui aussi timide et voit sa profession comme une manière de s’exprimer soi-même à travers diverses expériences. C’est pourquoi il la compare à une croisière avec des escales dans différents ports : chaque rôle permet de jouer une activité différente (médecin, docteur, vampire, etc.). Comme conseil à celles et ceux qui souhaitent s’aventurer dans ce milieu, il nous donne une expression de son père « Si tu aimes ce que tu fais, tu seras doué pour ça ». Selon lui, jouer est une vocation et il ne faut pas le faire pour la célébrité ou l’argent. Peter s’adresse à la jeune fille qui lui a demandé leur avis et espère ne pas l’avoir découragée ! Ashley complète sa réponse en ajoutant que chacun est différent et qu’il faut toujours faire ce qui nous convient et ne pas changer sa personnalité pour décrocher un rôle.

Avant la fin du panel, ils sont interpellés au sujet d’une possible seconde convention : oui, ils reviendraient si cela se faisait et s’ils étaient invités mais Ashley précise qu’elle ne prend pas les conventions pour acquises : elle était présente lors des précédentes rencontres avec les fans français et elle sait qu’elle a beaucoup de chance d’être parmi nous, 10 ans plus tard. Peter plussoie : Twilight est comme une famille dont les fans fait partie, et si nous ne sommes pas au rendez-vous, eux non plus ne pourraient pas venir. Sur cette énième déclaration au public, les acteurs sont stoppés dans leur élan par Fanny qui annonce la surprise. A leur étonnement, la salle se met à chanter en français « Joyeux anniversaire » à l’attention de Peter. Attendrie, Ashley dégaine aussitôt son téléphone pour filmer tandis que Peter tente de dissimuler son émotion en gardant le sourire. Une fois la chanson terminée, il nous applaudit en nous remerciant puis fait mine de souffler sur des bougies et met la main sur son cœur pour témoigner son amour au public. Après ce joli moment, il est temps d’aller à la Private Session ou de rester jouer dans la salle pour gagner des lots Twilight avec Clémy et Fanny selon les extras que chacun·e possède. Vers 17h, c’est la session autographes qui commence, l’occasion de revoir les guests en face pour la dernière fois avant la cérémonie de clôture…

Environ deux heures plus tard, l’heure est malheureusement venue de dire au revoir aux invité·es. Tout à tour, ils remercient les fans d’être venus -oui, oui, encore- mais aussi toute l’équipe de People Convention pour leur chaleureux accueil, nous disent qu’ils aimeraient nous revoir, que Twilight est une grande famille et que notre soutien compte énormément à leurs yeux. « Du fond du cœur » commente Ashley. Dernière surprise du weekend : toute la salle se met à entonner « A Thousand Years » de Christina Perri, chanson du générique final de la saga, en guise d’adieux aux guests. Très touchés, ils sortent leur portable pour immortaliser cet instant puis nous saluent une ultime fois avant de partir sous les applaudissements. Pas le temps de nous apitoyer sur leurs départs que Vanessa, gérante de l’organisme, accompagnée de Brice et Cookie, prend à son tour la parole pour exprimer ses remerciements : aux acteurs, au staff et aux fans. Et annonce ce que tout le monde espérait : la Eternal Con reviendra bel et bien pour une seconde édition ! Encore mieux : la date est déjà calée. L’événement aura donc lieu à Halloween prochain, les 29 et 30 octobre 2022… Mais une bonne nouvelle n’arrive jamais seule : deux guests ont déjà été reconfirmés ! Vanessa nous explique que tous les 5 voulaient revenir mais 2 d’entre eux ont vraiment tout fait pour venir nous revoir. Il s’agit de deux hommes… Tout d’abord, Alex. Et Peter. Cris de joie dans la salle. Merci People Convention. Du fond du cœur.

En conclusion, la Eternal Con a été l’un des meilleurs événements auxquels nous avons assisté depuis longtemps. Pourquoi ? Tout d’abord pour l’ambiance intimiste et détendue. Avec moins de 150 participant·e·s, les guests ont eu tout le loisir de prendre leur temps aux extras pour discuter avec les fans. Ensuite parce que le monde des conventions est un microcosme et qu’il est toujours plaisant de recroiser cette communauté bienveillante. Que ce soit du côté du public, des acteur·ice·s ou de celui du staff, nous nous sommes senti·e· à l’aise, comme dans une grande famille réunie par la même passion. La présence de Cookie a par ailleurs renforcé cette impression d’être à la maison. Et enfin, pour les invités en or. Respectueux (ils s’arrêtaient en plein milieu de leurs réponses pour laisser à Fanny le temps de traduire), reconnaissants (combien de dizaines de fois nous ont-ils remerciés d’être venus les voir ?) et humbles : Ashley, Peter, Michael, Alex et Kiowa étaient sincèrement émus et heureux de nous rencontrer, et selon leurs propres aveux, tou·te·s ont conscience de leur chance d’être toujours apprécié·e·s à ce jour pour un projet sur lequel ils ont travaillé il y a 10 ans... Alors pourvu que Halloween 2022 arrive vite, nous avons beaucoup trop hâte d’y être !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 commentaire

nos 10 idées cadeaux pour les amateurs de séries ! — Just About TV - Drfroehlich

le 10 décembre 2021 à 19h24

Voir son site

[…] pas comment se déroulent ce genre d’événements, vous pouvez lire nos derniers comptes-rendus : Eternal Con dédiée à Twilight, The Happy Ending Convention sur Once Upon a Time ou la dernière édition de Paris Manga avec des […]