Comptes-rendus      Événements     

Notre compte-rendu de The Happy Ending Con IV de People Convention comme si vous y étiez !

Initialement prévue en mai 2020 puis reportée à avril 2021 en raison de la pandémie mondiale, c’est finalement le weekend des 13 et 14 novembre qu’a eu lieu la très attendue convention The Happy Ending Con – Chapter IV dédiée à la série Once Upon A Time.

Les fans de Once Upon A Time trépignaient d’impatience à l’idée de (re)voir les acteur·ice·s de la série qui les a tant fait vibrer durant 7 saisons. Leur rêve est enfin devenu réalité les 13 et 14 novembre 2021 grâce à l’organisme People Convention et à la quatrième édition de The Happy Ending Con qui s’est déroulée au Hilton de Roissy Charles de Gaulle en région parisienne. Etaient présent·e·s ce weekend-là : Lana Parrilla (Regina Mills/Méchante Reine), Rebecca Mader (Zelena), Sean Maguire (Robin des Bois), Jared Gilmore (Henry Mills), Michael Raymond James (Neal/Baelfire) ainsi que Colin O’Donoghue (Killian Jones/Capitaine Crochet) pour le samedi uniquement. Nous y étions et nous vous faisons part du récit détaillé de l’évènement comme si vous y étiez !

  • Samedi

En ce samedi 13 novembre 2021, il faisait froid, il était tôt et pourtant : c’est dans une ambiance chaleureuse et exaltée que des centaines de visiteur·se·s de tout âge se sont retrouvé·e·s au Hilton de Roissy afin de retirer leur pass pour The Happy Ending Con IV. Leur point commun ? La série de contes de fées Once Upon A Time. Un thème magique pour deux journées qui allaient rester inoubliables pour celles et ceux qui avaient la chance d’y assister. Une fois notre pass sanitaire scanné et notre bracelet de contrôle récupéré, nous prenons connaissance du planning de la journée qui s’annonce bien remplie pour les détenteur·rice·s d’extras. Au programme : panels, photoshoots, autographes, private session, meeting room et soirée en compagnie des guests. Comme certain·e·s se sont prêté·e·s au jeu du cosplay, nous voyons alors passer dans l’espace de l’hôtel dédié à la convention plusieurs Zelena, des Méchantes Reines aux costumes différents et même un adorable mini-Crochet d’environ 5 ans accompagné de son redoutable crocodile en peluche.

Il est maintenant 10h, l’heure de la cérémonie d’ouverture approche et pourtant au bout de quelques minutes, c’est Lana Parrilla qui fait son entrée sur scène pour la toute première conférence du weekend ! Accueillie par Fanny, maîtresse de cérémonie (MC) et traductrice, l’actrice se dit très émue de retrouver le public après deux ans d’attente et retient ses larmes face aux fans qui l’acclament de tout leur cœur. Elle connait ensuite quelques déboires avec sa chemise qui ne manquent pas d’amuser la salle ! Les questions débutent alors et nous en retenons qu’elle a adoré jouer simultanément Regina et la Méchante Reine dans la saison 6 bien que cela lui ait demandé beaucoup d’énergie car elle a eu deux fois plus de scènes à tourner. Cependant, elle précise qu’elle aurait aimé interpréter uniquement la Méchante Reine dans la Forêt Enchantée si une huitième saison avait vu le jour. La comédienne dit avoir appris beaucoup de Regina, notamment qu’il fallait s’accepter soi-même avant toute chose. C’est pour cette raison qu’elle n’aurait rien changé à la conclusion de son personnage. Pour rappel, dans l’ultime épisode de la série, Regina est couronnée Reine de la Forêt Enchantée mais Robin, l’amour de sa vie, est décédé des mains d’Hadès en fin de saison 5. Selon Lana, un happy end n’est pas forcément lié à une personne ou à une relation, on peut tout à fait se suffire à soi-même et Regina avait enfin compris cette leçon de vie en trouvant le bonheur par elle-même.

Parmi ses meilleurs souvenirs sur le plateau, elle cite notamment un moment où Rebecca Mader, qu’elle dirigeait lors du tournage de l’épisode qu’elle avait réalisé dans la saison 7, l’avait emplie de fierté, ainsi que les scènes père/fille avec Tony Perez qui jouait Henry Senior car cela lui permettait de revivre des instants qu’elle n’avait plus l’habitude de connaître… L’actrice a en effet perdu son père il y a bientôt 30 ans et elle l’a par ailleurs évoqué lorsqu’une fan lui a demandé ce qui lui remontait le moral quand elle avait un coup de blues. Elle nous a alors confié qu’elle regardait toujours la série Cheers ou la trilogie Le Parrain avec son père et que cela lui rappelait de jolis souvenirs. Lana dit avoir grandi devant beaucoup de films de gangsters et de mafia en raison de ses racines siciliennes ! C’est pourquoi elle admire Robert de Niro, mais aussi Benicio del Toro, qu’elle trouve « très sexy », et parmi ses autres acteur·ice·s fétiches, on compte Ben Kingsley, Judi Dench, Ed Harris, Patrick Schwayze ou encore Meryl Streep qu’elle s’est dite très impressionnée de rencontrer. Alors que le panel touche à sa fin et que Fanny traduit l’ultime phrase de Lana, cette dernière se lève pour bouger les tables afin d’accueillir le reste des guests pour la cérémonie d’ouverture, au désespoir de notre MC qui s’avoue gênée de laisser l’actrice faire le travail à sa place ! La salle rit bien évidemment face à l’initiative de l’invitée et à la réaction dépitée de la talentueuse traductrice.

C’est dans cette jovialité ambiante qu’arrivent alors sur scène Colin, Rebecca, Sean, Jared, Michael et Jared aux côtés de Lana sous les applaudissements -et les cris- du public ! Tour à tour, chacun·e prend le micro pour saluer les fans. Tandis que Karen nous exprime sa joie d’être présente en français, Rebecca chantonne « Finally the moment I was hoping would come » (Le moment que j’espérais est enfin arrivé en français, ndlr) qui est extrait de la chanson « Wicked Always Wins » qu’elle performe dans l’épisode musical de la série. Celle qu’on surnomme ‘Bex’ enchaîne en se disant ravie que guests et fans (qu’elle appelle affectueusement ses « babies« ) aient pu surmonter la pandémie pour tou·te·s se retrouver ce weekend puis elle termine son discours par un énergique « Vive la France » ! Jared prend ensuite la parole et reconnaît que les fans lui ont manqué, puis Colin souhaite à tout le monde une excellente convention et Sean remercie le public de venir toujours aussi nombreux et de permettre au cast de se rassembler.

Les choses sérieuses débutent désormais pour les personnes possédant des extras : photoshoots solos et meeting-room (30 minutes en petit comité avec un·e comédien·ne) sont au programme suivis de certains duos et des trios ainsi que la photo de groupe. A noter que Lana, Rebecca, Jared et Karen ont demandé un plexiglas pendant leurs séances mais acceptent de se prêter au jeu des poses ! Hélas, un problème de climatisation vient perturber le déroulement des activités, engendrant un retard pour le reste des activités… Pendant ce temps dans la grande salle, Fanny et Clémy, co-maîtresse de cérémonie, occupent le public avec humour et dynamisme en proposant de nombreuses animations qui permettent de gagner soit des extras soit des lots en rapport avec la série : quizz, jeux et tombola. A l’étage, les photoshoots continuent jusqu’à la pause déjeuner et l’organisme nous donne rendez-vous l’après-midi pour la suite du programme du jour.

Initialement prévu à 14h15, c’est avec près de 45 minutes de retard que débute l’unique panel de Colin du weekend, l’acteur n’étant présent que le samedi. Une conférence placée sous le signe de l’humour puisque l’interprète de Crochet semble très à l’aise sur scène. Il fait ainsi rire toute la salle en réalisant qu’il est entouré de deux écrans géants qui le filment en direct pour les gens placés loin de la scène (voir photo ci-dessous). « Il s’admire » commente malicieusement Fanny. Un peu plus tard, il fait semblant de dormir sur le canapé et se déclare très content d’être traduit en français car cela lui permet d’avoir « deux fois plus d’applaudissements » ! Une auto-dérision dont il a de nouveau fait preuve lorsqu’une fan lui demande comment il a réussi à jouer autant de versions différentes du protagoniste qu’il a incarné : « je suis juste très doué » répond l’acteur sous les pouffements du public. Même ambiance quand on l’interroge sur ses similitudes avec Killian : « on se ressemble physiquement, on met la même taille de vêtements… » et plus sérieusement « on tient tous les deux à notre famille ». Il nous confie par ailleurs avoir embarqué chez lui le crochet de son personnage et s’amuser à le porter de temps à autre !

Questionné sur ses souvenirs de Once Upon a Time, Colin nous parle de ce qu’il a préféré tourner et de sa scène la plus difficile. Tout d’abord, la saison 2 reste sa favorite car il s’agit de sa première apparition et surtout, il jouait le Capitaine Crochet, un méchant culte de Disney. Il a encore plus apprécié joué son personnage version Ténébreux (Dark One en VO) et quand il devient Rumplestiltskin. Il nous confie qu’il aurait adoré jouer Rumple à part entière mais que « personne ne peut faire aussi bien que Bobby (Robert Carlyle, ndlr) ». Par ailleurs, son meilleur souvenir est lié à l’interprète de Mr Gold : il s’agit de sa toute première scène avec Robert Carlyle lorsqu’il était « dans un bateau sur l’océan habillé en cuir avec de l’eye-liner » à donner la réplique à l’acteur écossais qu’il admire beaucoup. Dans la même veine, il s’entend très bien avec Michael Raymond James et aurait voulu davantage de scènes entre leurs personnages. Quant au moment le plus difficile selon lui, il nous avoue que c’est lorsqu’Emma (Jennifer Morrison) doit tuer Killian dans la saison 5. Au sujet de Jennifer Morrison, il reconnaît que jouer avec elle lui manque, au même titre que le reste du cast. Une fan lui demande ensuite si cela le dérange que certaines personnes préféreraient voir Emma en couple avec Regina plutôt qu’avec Hook mais il répond qu’il n’y voit absolument aucun inconvénient car « chacun est libre de shipper qui il veut ». Pour la petite histoire, il connaissait Lana deux ans avant son arrivée dans le show car ils partagent la même agente, tout comme Sean qu’il avait simplement croisé et il a également présenté Georgina Haig (Elsa, la reine des neiges dans la saison 4) aux scénaristes autour d’un déjeuner mais il ne s’attribue pas pour autant le mérite de son recrutement dans la série.

En bref, Colin s’est montré simple, drôle et bienveillant, ce qui n’a fait que renforcer l’amour des fans envers lui. Bien qu’il soit très populaire dans la communauté des Oncers (fans de Once Upon a Time , ndlr), il dit pourtant ne s’être rendu compte du succès de la série et de son impact que lorsqu’il a débuté les conventions. C’est pourquoi il exprime au public ses remerciements et sa reconnaissance pour tant d’affection envers ses collègues et lui.

Une fois le panel terminé, il est de nouveau temps de retourner aux studios photos afin d’assister aux séances solos de Michael et des duos restants tandis que d’autres guests filent à leur meeting-room. L’après-midi continue ensuite par deux autres panels -Sean et Rebecca puis Jared et Michael- auxquels nous n’avons pas pu assister, en raison d’interviews que nous étions en train de réaliser au même moment. Vous retrouverez donc prochainement sur notre site et sur notre page YouTube des entretiens exclusifs filmés de Lana Parrilla, Colin O’Donoghue et Karen David. De retour dans la salle principale, nos deux MC continuent de divertir les fans dans la bonne humeur en lançant un Cluedo géant, un quizz sur la série et un sur les films Disney ainsi qu’un blind-test Disney, sans oublier le concours cosplay du jour.

Arrive ensuite l’heure de la Private Session puis la journée se termine pour la plupart par les sessions de dédicaces de tou·te·s les guests mais pour certains chanceux, la magie n’est pas finie ! Bien qu’il faille attendre la fin des autographes de certaines invitées, la perspective de la soirée Queen’s Party en compagnie des acteur·ice·s motive les visiteur·se·s qui se regroupent dans l’espace bar de l’hôtel tandis que d’autres partent dans leurs chambres se mettre sur leur 31 pour ce qui sera un moment inoubliable pour eux·elles. Malgré le retard accumulé du jour, la soirée débute enfin et les fans entrent dans la salle de conférence qu’ils·elles découvrent totalement réagencée par l’organisme pour y accueillir des dizaines de tables à la décoration féérique ainsi qu’un buffet gastronomique varié. D’ici quelques minutes, les guests viendront s’asseoir à leurs côtés pour leur faire la conversation pendant quelques instants qui resteront à jamais gravés dans leurs mémoires…

  • Dimanche

Le dimanche matin, nous retrouvons un public relativement fatigué… par la soirée de la veille ! La fête a visiblement continué jusqu’au beau milieu de la nuit pour certain·e·s mais l’enjouement est toujours aussi présent pour accueillir la première invitée du jour, Karen David. Tout comme lors de la cérémonie d’ouverture, elle tente à maintes reprises de s’exprimer en français, ce qui ravit bien évidemment les fans. Elle se dit « très heureuse d’être là » (en français) et s’estime chanceuse de parcourir le monde pour son travail, d’autant plus qu’il s’agit de son premier voyage hors des Etats-Unis depuis la pandémie. En effet, elle tourne actuellement la saison 7 de Fear the Walking Dead à Austin au Texas et nous en dit davantage sur le sujet. Elle reconnaît que jouer Grace est un challenge d’actrice car elle est très loin de sa zone de confort tellement le personnage ne lui ressemble pas mais elle avait besoin de faire quelque chose de différent, même si elle confie adorer jouer les princesses. Pour l’anecdote, elle raconte avoir vu passer un gif pendant le confinement avec la photo d’elle en Jasmine suivie de la mention « How it started » (« Comment c’était » en français) puis une autre en Grace avec « How it’s going » (« Comment c’est devenu » en français) pour montrer le avant/après crise Covid-19. Elle évoque par ailleurs l’importance de la santé quand une fan lui demande de donner 5 choses pour lesquelles elle est reconnaissante. En premier lieu, elle répond « pour vous » en s’adressant aux fans, puis enchaîne avec « la santé, la famille, les amis et le travail ». Et de sa famille, elle nous en parle plus longuement quand on l’interroge sur ses sources d’inspiration. Ses parents ont quitté l’Inde avec seulement 20 dollars en poche, somme maximale autorisée, et ont immigré en Angleterre puis au Canada et se sont reconstruit une vie à partir de rien. Karen restait souvent avec sa sœur aînée qui aimait beaucoup la musique et les films, et un jour en regardant Grease à ses côtés à l’âge de 6 ans, elle a su qu’elle voulait jouer la comédie, chanter et danser, tout comme Olivia Newton-John. Son père lui a alors dit « Si tu veux rêver, rêve grand ! Travaille très dur et rappelle-toi chaque jour pourquoi tu fais ça et surtout, aie toujours foi en toi ». Elle ajoute que ses parents lui ont toujours enseigné la gentillesse et le courage. De jolies leçons de vie qui lui ont servi à arriver là où elle en est aujourd’hui. Parmi ses autres inspirations, elle cite ses professeurs et mentors qui l’ont toujours soutenue alors qu’elle était malmenée à l’école par ses camarades de classe.

Concernant Once Upon a Time, Karen revient sur ses meilleurs souvenirs et ils sont nombreux ! Elle mentionne tout d’abord sa première scène avec Bex et Emilie de Ravin (Belle) aux côtés de Deniz Akdeniz (Aladdin) qui a été remplie de fous rires. Vient ensuite la scène où Jasmine se lie d’amitié avec Henry et qu’il lui propose de jouer aux jeux vidéo, ce qu’elle a trouvé très drôle à tourner car son personnage ignore de quoi il s’agit ! Elle a également adoré faire semblant de voler sur le tapis avec Joanna Garcia (Ariel) en assurant que toutes deux se sont comportées en vraies petites filles sur le plateau tellement elles s’amusaient ! Pour finir, elle se souvient d’une prise où Lana devait prétendre l’étrangler à distance : Karen devait faire un bruit d’étouffement mais à la place, un son très étrange est sorti de sa bouche et Lana n’a pas pu s’arrêter de rire pendant 10 minutes !

Par sa bienveillance et son authenticité, Karen nous a livré de beaux moments, entre confidences et émotion, à l’instar du moment où une jeune fille a montré son tatouage de survivance à l’actrice, qui n’a pas hésité à se lever pour se rapprocher de la demoiselle. La conférence est terminée et tout comme le samedi, le programme de la matinée reste inchangé. Dans l’espace principal ont lieu de nombreuses animations sous la direction de Clémy et Fanny (quizz, jeux, Cluedo géant, tombola et répétitions de la chanson de clôture) tandis que dans les studios photos, les guests enchaînent solos, duos, trios et photos de groupe, sans oublier les meeting-room qui s’intercalent dans le planning dans la salle dédiée à l’activité. L’heure du déjeuner approche et nous partons déjeuner dans l’enceinte de l’hôtel, où un menu au tarif préférentiel a été mis en place en corrélation avec People Convention.

Moins de retard que la veille pour le premier panel de l’après-midi, qui n’est autre que celui de Sean et Michael. Les deux acteurs sont visiblement très heureux de se retrouver au point où ils confient être la personne qu’ils appellent lorsque l’un des deux a un coup de blues. Ils précisent que cela fait tout de même 10 ans qu’ils sont amis ! Ils aiment notamment voyager ensemble et passer du temps avec leurs familles respectives car leurs enfants ont environ le même âge. A propos de Once Upon a Time, ils admettent être très heureux d’avoir pu revenir dans la série après le décès de leurs personnages, « c’était comme une réunion d’anciens élèves » dit Michael. Le cast leur avait manqué car ils considèrent les autres acteur·ice·s comme leur « ohana » selon Michael, c’est à dire leur famille. Sean nous fait bien rire lorsqu’une personne du public leur demande leurs similitudes avec leurs personnages : « je vis dans la forêt avec un groupe de mecs et je porte du cuir » ! Michael répond quant à lui plus sérieusement : « le sens de la famille ». Sean nous ressort ensuite sa phrase humoristique pour répondre à une question originale « que feriez-vous si vous étiez une femme ? ». Réponse : « J’irai dans la forêt rejoindre un groupe de mecs et je porterai du cuir ». Hilarité totale dans la salle ! S’ils devaient donner un conseil à Robin et Neal, les deux acteurs sont unanimes : « ne meurs pas ! ». Sur une note plus philosophique, on leur demande quelle leçon ils ont retenu de la pandémie et l’impact de la musique dans leurs vies. « Rester loin des réseaux sociaux » pour Sean et « dire aux gens qu’on les aime » pour Michael pour la première question. Quant à la seconde, Sean compare la musique à une thérapie tandis que Michael avoue ne pas pouvoir s’en passer. La preuve : si vous avez eu l’occasion de faire une photo avec lui ou si vous l’avez croisé dans les couloirs, vous auriez vu qu’il se promenait partout avec son enceinte Bluetooth !

Après ce panel, place aux duos photos restants à l’étage et à la répétition de la chanson de clôture dans la grande salle. Le choix symbolique de l’organisme : « We are the champions » de Queen parce que nous nous sommes relevés de la crise pandémique et nous nous retrouvons enfin en chair et en os après deux ans d’attente ! La conférence suivante ne tarde pas à commencer et c’est Jared que nous découvrons en solo pour cette nouvelle demi-heure de Q/R. D’emblée le jeune homme de 21 ans -eh oui, le temps passe vite- affirme qu’il est très heureux de revenir voir les fans en France et qu’il passe un excellent weekend, « surprenamment relaxant » étant donné son emploi du temps très chargé ! Il est également content de revoir ses anciens collègues et ne saurait pas choisir lequel·laquelle il préfère car il était proche de tout le monde ! Il a tout de même beaucoup apprécié le passage de Sam Witwer dans le show (qui interprétait Mr Hyde dans la saison 6, ndlr) qu’il définit comme un geek, pareillement à lui et c’est pourquoi il adorait parler avec lui. Si un jour l’opportunité se présentait, il aimerait toutefois retravailler avec Lana, Jennifer ou Colin, même si ce dernier prenait un malin plaisir à le déconcentrer en lui faisant des grimaces derrière la caméra ! Et en tant que fan de super-héros, son rêve serait de travailler pour Marvel et de partager l’écran avec Tom Hiddleston qui incarne Loki. En bon geek qu’il est, il est passionné par les jeux vidéo et les animés et se verrait bien doubler des protagonistes de My Hero Academia ou de Genshin Impact.

De retour au sujet de la série, cela l’aurait beaucoup amusé qu’Henry ait des pouvoirs ou qu’il sombre du côté obscur mais il est très content de l’évolution de son personnage et c’est pour ça qu’il préfère les saisons 1 et 7, pour « l’aboutissement du chemin parcouru par Henry ». Dans le futur, il imagine bien son personnage devenir détective et il aurait apprécié que les univers du Roi Lion ou de Star Wars -appartenant tous deux à Disney- apparaissent dans le show. Jared se dit très différent de Henry qu’il trouve très optimiste et qui a une foi inébranlable en lui et en sa famille car lui se décrit comme quelqu’un de cynique et réaliste mais il reconnait qu’interpréter ce personnage lui a permis de lui apporter de la lumière et de l’espoir. Le jeune acteur nous fait alors part de ses luttes personnelles : il a souffert de dépression et d’anxiété pendant plusieurs années sur le tournage mais il a toujours été soutenu par les autres acteur·ice·s qui l’ont aidé à surmonter sa maladie. « Je suis la personne que je suis aujourd’hui grâce aux membres du cast car ils sont devenus ma famille » atteste-t-il. Une confidence sur le ton de la sincérité et émotion qui espérons-le, saura aider celles et ceux qui en ont besoin. Merci Jared !

Place maintenant à un panel un peu spécial : celui des voix françaises de la série ! Animée par Emmanuelle de l’association Boom Dubbing, la conférence accueillait quatre comédiennes visiblement ravies d’être parmi nous. Tour à tour celles-ci nous sont présentées et nous en apprenons plus sur leur voxographie. Tout d’abord, de droite à gauche sur la photo ci-dessous, nous découvrons Leslie Lipkins, qui suit Katherine McNamara dans ses rôles, que ce soit dans Shadowhunters ou Arrow ainsi que Kacey Rohl, notamment dans Once Upon a Time où elle joue Megara ou sur Hannibal, Wayward Pines, etc. Camille Donda -qui incarne la version française de la jeune Emma Swan- n’est autre que la voix régulière de Miley Cyrus mais elle double aussi le personnage de Lilo dans le Disney Lilo & Stitch et les actrices Kiernan Shipka sur Les Nouvelles Aventures de Sabrina et Taylor Momsen dans Gossip Girl. Nathalie Homs prête quant à elle sa voix à Lana Parrilla sur ses divers projets ainsi qu’à Rachael Harris (Linda) dans Lucifer et sur de nombreux animés et jeux vidéo. Enfin, Marie-Eugénie Maréchal double Ginnifer Goodwin sur Once Upon a Time, Why Women Kill et Zootopie mais elle incarne également Effie (Elizabeth Banks) dans Hunger Games ou encore Rosalie (Nikki Reed) dans Twilight.

Pas de questions du public pour ce panel mais des informations très intéressantes sur le monde du doublage. Selon Camille, il n’y a pas une émotion plus difficile qu’une autre à retranscrire car le challenge reste le même : jouer dans un micro face à un écran alors que le texte défile. Elle avoue s’être déjà tant investie dans un rôle qu’elle sortait du studio en pleurs à chaque fois, et Nathalie rebondit par une touche humoristique : « surtout que si on pleure, on ne voit plus rien au texte donc c’est embêtant ! ». Leslie dirait que le plus dur serait de recréer des petits sons tels que des soupirs ou des respirations venus naturellement chez les comédiennes en VO qu’il faut reproduire à l’identique puis elle nous parle de Kacey Rohl qu’elle décrit comme « caméléon », ce qui exige de sa part de s’adapter au jeu de l’actrice en modulant par exemple sa voix dans les graves ou dans les aigus selon le rôle. Mais concernant Once Upon a Time, les deux jeunes femmes se rappellent assez peu leur expérience sur la série car elles ont doublé peu d’épisodes et cela remonte à longtemps. De son côté, Nathalie a aimé exploré la dualité Regina/Méchante Reine et confesse qu’elle adorait tellement les costumes qu’elle voulait tous les essayer et qu’elle les aurait bien embarqués chez elle ! Elle aussi conquise par l’actrice qu’elle double, elle nous lance alors un « Lana forever » (Lana pour toujours, ndlr) qui attendrit les fans. Pour sa part, Marie-Eugénie confie ne jamais rien avoir compris au show malgré ses multiples tentatives, ce qui ne manque pas de faire rire la salle. En effet, elle nous explique qu’en doublage, on ne voit jamais l’épisode en entier car il n’y a que les parties de son personnage à faire et la plupart des scènes de Blanche-Neige étaient uniquement avec Charmant (Josh Dallas)… A la demande du public, elle nous offre une réplique culte de la saga Hunger Games : « Bienvenue, bienvenue ! Que le sort puisse vous être favorable ». Frissons garantis ! Après la conférence, les quatre comédiennes sont chaleureusement applaudies et l’animatrice annonce qu’elles seront disponibles pour des photos et dédicaces gratuites. Un raz-de-marée impressionnant de monde quitte alors la salle principale pour aller les rencontrer !

Mais il est temps d’accueillir les dernières invitées du jour, et pas des moindres : Lana et Rebecca. A l’instar de Sean et Michael, les deux femmes se montrent proches et complices pour le bonheur du public ! Visiblement très en forme, Rebecca s’adresse en franglais à la file de personnes souhaitant poser des questions : « Bonjour ! What do you préférez about moi ? ». Rires de la salle. Les actrices reviennent ensuite sur le début de leur amitié qui remonte à 2014 pendant une convention sur la série se déroulant au Brésil. Elles ont commencé à nouer des liens lors d’une soirée autour de cocktails « et quand il y a des cocktails, on passe forcément un bon moment » rigolent-elles ! Par la suite, elles adoraient se retrouver dans leurs loges sur le tournage de Once Upon a Time pour prendre le thé avec des petits chocolats et lorsque l’équipe les cherchait, elles se cachaient telles des petites filles ! Lorsqu’une fan leur demande si quelqu’un les a déjà sauvées quand elles étaient au plus bas, toutes deux répondent l’une et l’autre ainsi que leur agente commune, Julie. Instant tendresse sur scène. Rebecca nous avoue peu après ce qu’elle préfère dans leur amitié : elle peut être elle-même à 100% avec Lana sans contenir sa personnalité car selon elle, la plupart des gens la trouvent trop bruyante ou trop extravagante… L’actrice ne peut contenir ses larmes et Lana la prend dans ses bras. Mais cette dernière n’est pas en reste concernant les pleurs… En effet, Lana aura à son tour les larmes qui coulent quand elle répond à une question sur le fait d’être un modèle et une inspiration pour les fans. Tandis que Bex confesse avoir pleuré dans la journée sur le même sujet, Lana affirme que c’est un honneur pour elle et qu’elle est très touchée d’être considérée comme telle. Les deux femmes nous offrent décidément beaucoup d’émotion dans ce panel !

Heureusement, nous rions également beaucoup ! Ainsi, chaque fois qu’une question était posée, les actrices enchaînaient en oubliant totalement que Fanny devait traduire leurs propos… Un running gag malgré elles au grand dam de notre MC, qui a pourtant assuré en traduisant mot à mot chaque parole de nos deux complices qui en rajoutaient en se vautrant dans le canapé et faisant mine de dormir pendant ce temps-là ! Puis quelqu’un questionne les actrices sur leur réaction si elles devenaient leurs personnages dans la vraie vie. Réponse de Rebecca : « AAAAAAHHHHHH !!! ». Et celle-ci demande à la MC de faire de même, qui s’exécute sous les rires du public ! Plus tard, une personne les interroge sur leur équipe idéale si elle devait participer à Ocean’s 8 (adaptation féminine du film Ocean’s 11, ndlr). Rebecca n’hésite pas une seconde : « Est-ce qu’on aime d’autres gens ? Non ! Donc juste nous deux ! Ce sera Ocean’s 2 ! ». Autre moment notable de la conférence : une maquilleuse française qui se présente et propose ses services au cas où les actrices reviennent un jour en France. Celles-ci demandent à la jeune femme de s’approcher afin d’admirer son maquillage et toutes deux se montrent réellement enthousiastes, au point où Lana conseille à la fan de laisser sa carte à son agente pour leur prochain passage parisien !

Au final, la série aura été assez peu évoquée dans ce panel, si ce n’est qu’elles trouvent libérateur de jouer des méchantes (« c’est une psychothérapie gratuite ») et qu’elles ont été bouleversées par la scène où Barbara Hershey qui joue leur mère Cora, leur dit qu’elle les aime. Nous en sommes en milieu d’après-midi, c’est l’heure du VIP Moment pour une poignée de fans, suivi de la Private Session du jour. Auront ensuite lieu les autographes de tous les guests pendant que Clémy et Fanny occuperont dans la salle avec un planning chargé : enchères d’un poster dédicacé, répétition de la chanson « We are the champions », quizz Disney, concours cosplay (gagné par notre mini-Crochet de la veille, aujourd’hui déguisé en petit Henry) et karaoké à n’en plus finir. En effet, les séances d’autographes ont pris beaucoup de retard en raison d’une organisation qui semble compliquée et surtout d’une énorme foule pour Lana et Rebecca… Le temps passe et l’organisme prend la décision de lancer la cérémonie de clôture puis de reprendre les dédicaces de Lana et Rebecca pour les personnes restantes par la suite.

Tout comme pour l’ouverture, chaque invité prend le micro à tour de rôle afin de saluer le public une dernière fois. Lana entament les remerciements aux fans qui viennent à sa rencontre chaque année depuis 2014 ; Bex est contente que la convention ait pu avoir lieu malgré la pandémie ; Jared se dit heureux d’être de retour car la famille Once Upon a Time lui avait manqué ; Karen s’exprime en franglais « Bisous, tu me manques already, thank you ! Love and joy ! » (« Bisous, vous me manquez déjà, merci ! Amour et joie ! » en français) ; Sean remercie le public pour sa gentillesse et son pardon, ce qu’il pensait impossible ; et enfin Michael admet qu’il ne fait pas souvent des conventions car il trouve cela bizarre mais il éprouve énormément de gratitude envers celles et ceux qui ont répondu présents ce weekend et lance un ultime « Paris, je t’aime » en français. Vanessa et Brice, gérant·e·s de People Convention, montent à leur tour sur scène pour remercier les guests, le staff de l’organisme et le public d’être venu. Les acteurs écoutent ensuite les fans leur chanter la fameuse chanson de Queen en leur honneur et quittent la scène après avoir lancé de chaleureux au revoir à la salle. Mais ce n’est pas fini ! Julie, agente de Lana, Rebecca, Sean, Jared et Karen, monte alors sur scène pour s’adresser à nous en français : malgré le Covid-19, l’événement a pu se faire et le prochain aura lieu sans masque… Mais quel prochain événement ? La convention était supposée être la toute dernière… Elle invite alors une Vanessa visiblement très émue à prendre la parole pour une annonce qui va en réjouir plus d’un·e : The Happy Ending Convention reviendra pour une cinquième édition l’année prochaine !! Et même mieux : le thème sera les « Queens » (Reines, ndlr). Serons-nous en droit d’attendre des invitées telles que Georgina Haig (Elsa), Elizabeth Lail (Anna), Elizabeth Mitchell (Ingrid), Kristin Bauer (Maléfique), Victoria Smurfit (Cruella) ou encore Merrin Dungey (Ursula) ? En tout cas, une chose est certaine : les deux premières guests confirmées ne sont autres que… Lana Parrilla et Rebecca Mader ! Euphorie du public. Rideau.

En conclusion, cette quatrième édition de The Happy Ending Convention aura été une réussite et ce, pour plusieurs raisons : tout d’abord, la joie de tous les participant·e·s à l’idée de se retrouver « en vrai » après deux longues années d’attente. Ensuite, la prestigieuse guest-list. Et surtout, la joie et l’enthousiasme non feints des acteur·e·s tr_s heureux·ses de revoir les fans. Malgré un retard important le samedi et des soucis d’organisation au niveau des autographes, le staff a été très efficace et a su répondre aux besoins des visiteur·se·s. On applaudit également bien fort les deux maîtresses de cérémonie pour leurs inépuisables bonne humeur et énergie avec une mention spéciale à Fanny pour ses traductions parfaites ! A l’année prochaine et merci People Convention !

Lire plus d'articles sur : Once Upon a Time

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.