Bilan de saison      Critiques     

You : l’avis de la redac’ sur la saison 3 !

Avec cette troisième saison de You, nous retrouvons Penn Badgley (Joe Goldberg) et Victoria Pedretti (Love) dans une suite qui avait déjà plus ou moins été teasée à la fin de la deuxième saison. Le couple, désormais marié, s’est installé dans une petite banlieue de Californie afin d’élever leur enfant venant tout juste de naître. Une chose est sûre, cette troisième saison du show a fait parler d’elle et Netflix n’a pas hésité à miser sur elle en le marquetant à fond. Mais du coup, qu’a pensé la rédac’ de cette troisième saison ?

Voir les content warnings
SPOILERS ALERT :
Cet article contient des éléments importants de l'intrigue.
  • Un cercle sans fin

YouS’il y avait bien un risque, pour cette troisième saison de You, c’est qu’elle soit un peu répétitive, surtout après le final de la saison 2 : Joe tombe amoureux, développe une obsession pour cette femme et comme pour la première et deuxième saison, il fera n’importe quoi pour elle. Surprise : cette saison ne suit pas vraiment le même arc que les précédentes et c’est une très bonne surprise ! Celle-ci comporte pas mal de petits retournements de situations que nous n’avions pas vu venir, comme le meurtre de Natalie (Michaela McManus) aussi tôt dans la saison, puisque la voisine du couple se fait assassiner dès la fin du premier épisode ou encore lors de l’avant dernier épisode, lorsque Love pense avoir tué Theo (Dylan Arnold) alors que nous pensions probablement tous·tes que si quelqu’un tuerait le jeune homme, ça serait Joe et non pas Love qui semblait pourtant sincèrement attachée à lui. Le final, avec le dénouement de Joe qui savait que Love faisait pousser une plante servant de paralysant dans leur jardin, était également surprenant, car à partir du moment où la jeune femme le paralyse, nous nous demandions bien comment Joe allait finir par s’en sortir. Au fil des dix épisodes, le show arrive à nous surprendre et cette troisième saison est assez entrainante pour vous faire regarder tout d’une traite. Bien entendu, même si la série a réussi à se renouveler pour cette nouvelle saison, il est évident que le personnage de Joe est quant à lui bloqué dans un cercle vicieux sans fin, car l’échec de son mariage avec Love démontre qu’il n’arrivera jamais à être heureux avec une femme et alors que nous pensions tout avoir compris du personnage principal de You, cette troisième saison nous plonge à nouveau dans son passé afin d’essayer de le comprendre un peu plus..

  • La psychologie de Joe

YouCe qu’il faut bien comprendre, c’est que rien ne peut excuser les gestes de Joe (ni ceux de Love, par la même occasion) depuis le début de You. Mais il est tout de même intéressant de se plonger dans le passé des personnages afin d’en comprendre la complexité et les différentes couches psychologiques qui les composent : s’il y a encore cinquante ans la police pensait que les tueur·euse·s en série étaient né·e·s « mauvais·e·s », la criminologie née à Quantico par le F.B.I a démontré que des facteurs pouvaient jouer un rôle dans la psychologie des tueur·euse·s et expliquer pourquoi iels agissent ainsi. La saison 3 de You fait un très bon travail d’analyse du personnage principal, Joe, qui est mis en parallèle avec le personnage de Love. Puisque non, Love et Joe, même s’iels ont tendance à tuer tou·te·s les deux ne sont pas pareils : nous comprenons via les flashbacks dans l’enfance de Joe que ce dernier a tendance à aller jusqu’au meurtre pour protéger les gens qu’il aime, car dans son enfance, l’acte d’avoir tué son père afin de protéger sa mère qui subissait des violences de la part de son mari l’a envoyé tout droit en foyer. Là-bas, il a fait la connaissance de Fiona (Kim Shaw), l’infirmière qui subissait les même violences domestiques que sa mère, mais parce qu’il ne veut pas que l’infirmière finisse par le détester comme sa mère l’a fait, Joe décide de ne rien faire alors qu’il avait un jour l’occasion de pousser son mari dans les escaliers : un acte qu’il regrettera de ne pas avoir fait lorsque Fiona décède sous les coups de son mari peu de temps après. L’abandon de sa mère couplé avec le sentiment de culpabilité qu’il a ressenti enfant ont forgé l’homme ultra-protecteur maladif qu’il est devenu une fois adulte, le poussant alors à aller très (trop) loin pour les gens qu’il aime ; et cela ne se réduit pas qu’aux femmes, car rappelons qu’il protégeait également Paco (Luca Padovan) de son beau-père violent dans la première saison. Mais parce qu’il a peur d’être abandonné, il garde pour lui ce côté protecteur qui pourrait faire peur, à juste titre d’ailleurs.

Si nous pensions à la fin de la deuxième saison que Love et Joe étaient sensiblement pareils, cette saison nous a démontré que ça n’est pas le cas : certes, Love aime Joe malgré tous ses défauts (ses obsessions, son comportement extrême le poussant à aller jusqu’au meurtre), mais le contraire n’est pas vrai. Joe voit Love comme un monstre qui tue sans aucune saison, alors que lui se trouve des excuses en pensant qu’il tue pour les bonnes raisons : c’est ce qui fait de Joe un antihéros parfait, car ce dernier semble souvent avoir une bonne raison de se débarrasser de quelqu’un ; après tout, il ne veut que protéger les gens qu’il aime, non ? Mais si Joe est quelqu’un d’assez méticuleux qui prémédite bien souvent ses actes afin de ne pas se faire prendre, Love est quant à elle impulsive et imprévisible : elle n’avait pas préméditée de tuer Natalie, ni d’assommer Gil (Mackenzie Astin) ou de devoir se débarrasser de Theo. C’est en essayant de duper plus fort qu’elle, que Love tirera sa révérence dans le dernier épisode, mais il cette résolution était prévisible, car une telle division entre deux personnes aussi dangereuses que Joe et Love ne pouvait que se finir avec l’un qui finirait par tuer l’autre.

  • Une quatrième saison ?

YouNous serions probablement tous·tes d’accord pour le dire : le final de cette troisième saison aurait fait une fin parfaite pour toute la série… enfin, presque. Même si Joe attire la sympathie du téléspectateur qu’il arrive toujours à manipuler pour le rendre appréciable, la fin logique serait qu’il meurt ou qu’il aille en prison. Cependant, cette fin aurait pu être une fin correcte pour You : après tout, la scène finale dans le café à Paris regorge de quelques petits clins d’oeil au reste de la série. Tout d’abord, la porte du café qui s’ouvre avec les petites cloches sur la porte, clin d’oeil à la première saison lorsque Beck (Elizabeth Lail) entre dans la bibliothèque où travaille Joe au tout début de la série ou encore le nom du café dans lequel il est : « le chasseur solitaire », clin d’oeil à l’épisode 5, « Into the Woods » dans lequel Joe dit être un loup solitaire et ne pas vouloir d’une meute. Par ailleurs, le fait qu’il soit à Paris pourrait être lié à son envie de retrouver Marienne (Tati Gabrielle), mais pas que : Joe fait mention de Paris dans la saison deux lorsqu’il propose à Love de partir afin qu’elle finisse sa formation de pâtissière à Paris. Cette fin aurait pu signifier que Joe Goldberg est mort avec Love ce soir-là, lorsqu’officiellement, cette dernière l’a assassiné et que Joe, sous sa nouvelle identité d’un certain « Nick », recommence à zéro pour essayer d’être une meilleure personne. Mais bien entendu, ce pitch est le pitch de.. You, saison 2, lorsque Joe déménage en Californie pour reprendre tout à zéro. Mais qu’arrive-t-il dans cette deuxième saison ? Il tombe amoureux, devient obsessionnel, stalk et tue, car Joe est dans ce cercle vicieux dont il ne pourra jamais sortir car malgré ses efforts pour changer, il ne pourra jamais.

Mais avec Netflix ayant annoncé le renouvellement de la série pour une quatrième saison, cette fin qui semblait pourtant être parfaite n’en est pas réellement une et quelques indices ont été laissés ici et là sur ce qui pourrait être attendu dans la quatrième saison : le retour de Marienne, bien sûr, que Joe retrouvera forcément mais qui ne sera probablement pas aussi facile à convaincre après les révélations de Love le soir de sa mort ; peut-être rencontrera t-on le demi-frère de Joe, que nous avons vu dans le flashback et que sa mère semble avoir élevé ? Quoi qu’il en soit, nous espérons que cette quatrième saison de You sera la dernière, car si la série n’a pas perdue en qualité au cours des trois saisons, nous n’avons pas envie que cela arrive car Netflix tire trop sur la corde.

Il y aurait beaucoup d’autres choses à dire sur la saison 3 de You : la critique sur notre société d’aujourd’hui et sur l’hypocrisie dont nous faisons preuve dans cette air des réseaux sociaux, nous poussant à vivre dans un monde bourré de superficialité, la critique sur le couple et le mariage mais également sur des opinions très actuelles comme celle des antivax. Avec un casting toujours au top et un Penn Badgley et une Victoria Pedretti qui portent cette saison brillamment, cette nouvelle saison était, à notre avis, bien plus intéressante et divertissante que la saison 2. Bien que nous aurions aimé que le show se termine là-dessus, nous avons hâte de retrouver la série pour une quatrième saison.

Notre note :

Lire plus d'articles sur : You

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.