Critiques      Épisodes     

The Leftovers saison 3 : on a vu l’épisode 1 en avant première !

Présents hier à la cérémonie d’ouverture du Festival Series Mania, nous avons eu la chance et l’immense privilège de faire partie des chanceux à découvrir en avant première le premier épisode de la troisième saison de The Leftovers.

Que faut-il en retenir ? (contient quelques éléments clés sur l’intrigue développée lors de cet épisode)

  • La fin du monde est proche

Damon Lindelof, créateur de la série, a prévenu : la fin du monde est au programme de cette troisième et dernière saison de The Leftovers. Si la série n’a jamais respiré l’optimisme (quoi que), cette fois c’est carrément l’apocalypse qui est prévue lors des toutes premières minutes.

L’épisode s’ouvre d’ailleurs, à l’image des saisons précédentes, sur une très belle séquence, éloignée temporellement et narrativement de l’intrigue, mais qui, n’en doutons pas, trouvera son sens lors du dénouement final.

On retrouve finalement Kévin (Justin Theroux) là où nous l’avions laissé lors du final de la saison 2, mais trois ans se sont écoulés. Il tente tant bien que mal de faire régner l’ordre dans une ville, dont il est toujours shérif, où les habitants sont tous plus désespérés les uns que les autres, accablés par leur triste réalité. S’accrochant tant qu’il le peut à son existence et à ses proches, il finit par être rattrapé par les évènements et par la morosité ambiante.

Et cela ne devrait pas aller en s’arrangeant – le pasteur, en apparence plus calme, mais en réalité toujours aussi torturé, incarné par Christopher Eccleston, prédit la fin du monde pour dans 14 jours.

  • Une saison qui s’annonce évangélique et christique

Le rapport à la religion a toujours été magnifié dans The Leftovers, de façon presque poétique. C’est d’ailleurs là toute sa force.

L’on apprend en effet à la fin de ce premier épisode que Matt Jamison est en train d’écrire un évangile, basé sur la personne de Kévin et des évènements surnaturels qui l’entourent – rappelons que ce dernier est déjà revenu trois d’entre les morts après avoir essayé en vain de se suicider.

La symbolique est là encore très forte : Kévin serait-il en fait Jésus ?

 

Damon Lindelof, qui semble avoir tiré les leçons de la fin controversée et, pour certains, trop complexe de LOST (de son propre aveu), nous prépare une fin de série/saison en apothéose, après ce premier épisode qui est probablement l’un des meilleurs de la série.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.