Critiques      Review Pilot     

Review Pilot – Raised by Wolves : on continue ou pas ?

C’est la série événement de cette fin d’année 2020, Raised By Wolves est une série de science-fiction à découvrir dès ce soir sur Warner TV ! La série nous raconte comment Mother et Father, deux androïdes, sont envoyé sur une nouvelle planète avec 12 embryons humains afin de garantir la survie de l’espèce, la Terre étant devenue inhabitable suite à la guerre opposant les Athées et l’Eglise Mithraïque. Nous avons pu visionner le premier épisode de la série, et que vaut-il vraiment ?

Raised By Wolves fait beaucoup parler d’elle depuis plusieurs mois maintenant, et l’un de ces raisons a un nom : Ridley Scott. Le réalisateur d’Alien ou encore l’inoubliable Gladiator est aux commandes des deux premiers épisodes de la série ! C’est une première pour le réalisateur primé aux Oscars. Référence dans le genre depuis 97 avec son cultissime Alien, on sent la pâte de Scott dans ce premier épisode. En terme de réalisation et plus particulièrement de photographie, l’épisode est impeccable. Point extrêmement important, les effets spéciaux sont d’une beauté et d’une crédibilité parfaite tout au long de l’épisode. Rien est à jeter de ce côté là, c’est un pur plaisir visuel : franchement, on oublie même qu’ils sont là. Niveau mise en scène, la série joue la carte de la singularité en nous plongeant au cœur d’une planète, qui, certes, semble épurée et basique, mais dont l’ambiance et les détails éveillent immédiatement à la fois de la curiosité et de la crainte.

Mais si la réalisation et la mise en scène sont deux incontournables du genre, ils ne font pas tout. D’abord les passionné.es de science-fiction ne manqueront pas de trouver maintes références aux films et séries cultes mais aussi à des œuvres littéraires qui ont marqué l’Histoire de la science fiction. Pour autant, on sait que Raised By Wolves tente de se trouver une identité propre et d’exister en tant qu’œuvre indépendamment du reste. Il lui manque pour ça, en tous cas dans ce premier épisode, plusieurs éléments indispensables, à commencer par des personnages charismatiques et attachants. Si le jeu d’acteur.rice est indiscutable (Amanda Collin est tout simplement impressionnante), l’écriture des personnages ne les rends pas spécialement intéressants. Mother est entourée de mystère mais on en voit à la fois trop et pas assez sur cet androïde qui porte visiblement la série. Quand aux autres, nous les voyons trop peu… Pour finir, le rythme de l’épisode est assez déroutant. Si après visionnage, on se rend compte de la quantité d’éléments incorporé dans le pilot, nous avons cette sensation, un peu comme pour Mother, que nous en voyons à la fois trop et pas assez. Qu’il nous manque quelque chose ? Si le sentiment est frustrant il est également intriguant et on aime à penser que c’est exactement ce que voulait le show.

Pour conclure, ce premier épisode est déroutant. A la fois source de frustration et de fascination, le pilote est parfaitement réalisé mais manque clairement de quelque chose. De notre côté, on continue la série, ne serait-ce que par curiosité de savoir où elle va nous mener !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.