Critiques      Review Pilot     

Review Pilot – On The Verge : on continue ou pas ?

On The Verge, c’est la nouvelle série de Julie Delpy qui a été diffusée en avant-première lors du festival Séries Mania au mois d’août. La série nous raconte l’histoire de quatre amies vivants à Los Angeles et en pleine midlife crisis

Avec On The Verge, l’été n’est pas tout à fait fini. La série nous embarque à Los Angeles, en Californie, où le soleil brille quasiment 365 jours par ans et suit l’histoire de quatre amies, Justine (Julie Delpy), Anne (Elisabeth Shue), Yasmin (Sarah Jones) et Ella (Alexia Landeau) qui tentent de jongler entre leur vie personnelle et professionnelles. Ces quatre amies qui semblent ne rien avoir en commun sont pourtant fortement liées et forment un quatuor dynamique, à la fois drôle, touchant et attachant. Chacune a une vie, une personnalité et des problématiques de vies différentes. Pourtant, lorsqu’elles sont ensemble, c’est une vraie alchimie qui les lient, et on sait déjà, avec ce simple premier épisode, qu’il s’agira du ciment de la série. L’amitié, la famille que l’on se choisi, c’est ce qui fera tenir toutes nos héroïnes.

A la fois délicate et audacieuse, l’écriture de On The Verge nous fais du bien. Nos quatre protagonistes sont en pleine crise et partagent entre amies leur tracas du quotidien. Des petits soucis dans lesquels il n’est pas si difficile de se retrouver et grâce auxquels Julie Delpy n’hésites pas à dénoncer, par exemple, dès le premier épisode, la charge mentale que rencontrent les femmes. One The Verge nous prouve avec ce pilot qu’elle mettra les pieds dans le plats si il le faut : pas de tabou chez nous ! Si l’écriture peut être crue, elle est surtout extrêmement intelligente et ne manque jamais une occasion de nous faire rire. L’ensemble est si cohérent et bien dosé qu’il est difficile de ne pas consommer tous les épisodes à la suite…

Heureusement, l’intégrale de la saison de On The Verge sera disponible sur Canal+ dès le 6 septembre prochain mais aussi en linéaire sur la chaîne ! L’occasion parfaite pour nous de continuer cette série qui nous séduit, de part son humour simple, ses thématiques intéressantes et ses personnages attachants. Bref, un pilot pour le moins parfait qui nous permet de vivre à Los Angeles par procuration… Quoi de mieux pour mieux assumer cette rentrée ?

Lire plus d'articles sur : On the Verge (2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 commentaire

Chris

le 15 septembre 2021 à 12h38

Avec un a-priori positif j’ai regardé les 2 premiers épisodes, mais j’ai laissé tomber pendant le 3e. C’est inutilement vulgaire sexuellement, le personnage de Yasmin est juste horripilant, celui d’Élisabeth Shue en créatrice de mode constamment sous influence (comme c’est crédible !) et qui est la fille en surpoids constamment vautrée dans sa boutique ?
Mathieu Demy ne devrait pas porter de moustache avec le nez qu’il a, son personnage est vraiment antipathique etc…
Bref, je n’aime pas du tout.