Bilan de saison      Critiques     

Rebelde : l’avis de la rédac’ sur la saison 1 !

En ligne depuis le 5 janvier dernier sur Netflix, Rebelde est un reboot de la série du même nom sortie au début des années 2000.

SPOILERS ALERT :
Cet article contient des éléments importants de l'intrigue.

Bien que la série n’ait pas connu de réel succès en France, Rebelde est une série ultra populaire et culte dans les années 2000 en Amérique du Sud mais aussi dans quelques pays d’Europe, notamment l’Espagne. La série a révélé plusieurs acteur‧rices aujourd’hui connu‧es dans le monde entier comme Alfonso Herrera (Sense8, The Exorcist…) par exemple. Elle est également à l’origine du groupe RBD qui dépasse les 4 millions d’auditeurs par mois sur Spotify encore aujourd’hui, et ce, malgré une inactivité depuis 2009. Une version 2020 de l’un de leur plus gros tube, Ser o Parecer, est tout de même sorti en 2020.

Comme pour le reboot d’Un, Dos, Tres annoncé il y a peu par Antena 3, ce n’était qu’une question de temps avant que le phénomène Rebelde fasse l’objet d’un nouveau projet. C’est finalement la célèbre plateforme de streaming Netflix qui s’est emparée des droits et qui a annoncé travailler sur une nouvelle saison. Disponible depuis le 5 janvier dernier sur la plateforme de streaming, Rebelde (2022) se compose de seulement 8 épisodes de 40 minutes. Que vaut vraiment ce reboot ? Hommage à la série mère ou véritable départ à 0 ? On vous dit tout dans cet article !

  • Un hommage réussi

On remarque très vite que le but de la série est de rendre un véritable hommage à Rebelde, l’originale. D’abord, nous sommes plus sur un modèle revival que sur un modèle de véritable reboot. La série se situe plusieurs années après que Mia, Diego, Miguel, Giovanni, Roberta, et Guadalupe aient été élèves à l’école de musique et de chant EWS. La prestigieuse école accueille donc de nouveaux élèves : pas question de remplacer les acteur.rices d’origine. Un choix intelligent puisque c’est généralement une façon de ne pas tenter de faire mieux ou comme la série originale. Parfait exemple d’un revival réussi : High School Musical: The Musical: The Series,  qui parvient à rendre à la fois hommage au matériel de base tout en racontant sa propre histoire, à sa propre époque. Rebelde (2022) s’est construite dans la même veine.

A aucun moment ce revival ne perd de vue la série de base et tout ce qui va avec. Dès le premier épisode, les six nouveaux protagonistes chantent une version de Rebelde, une chanson du groupe RBD. Lorsque quelqu’un demande s’ils connaissent bien les paroles, la réponse est sans appel « Tout le monde connaît les paroles, c’est un hymne nationale cette chanson ». Si vous connaissiez la série mère, vous connaissiez forcément cette chanson. L’épisode 6 est également entièrement dédié à rendre hommage à l’œuvre originale puisqu’il est demandé aux élèves de créer un clip vidéo pour une chanson imposée des RBD. On y entend des hits comme Salvame ou encore Solo Quedate en Silencio. Les reprises des chansons ne sont pas très marquantes et ne surpassent vraiment pas les originales, mais il n’y a aucune volonté de la part d’en série de parvenir à surpasser la série de base. Le but est tout simplement de faire vibrer le cœur des fans avec des titres qu’iels connaissent et aiment.

Si le revival de Rebelde a réussi a prendre le meilleur de la série originale, elle a aussi pris le pire. En effet, Rebelde vise un public adolescent, voire plus jeune encore. Pour cette raison sûrement (et ce n’est pas une bonne excuse),  l’écriture a toujours été assez pauvre : on enchaîne les clichés, les dénouements aux intrigues sont souvent tirés par les cheveux ou absolument pas crédibles. Le revival a gardé cet aspect cheap assumé, et si c’est un choix que nous comprenons, nous ne pouvons qu’imaginer ce qu’aurait pu être la série avec une écriture remise au goût du jour et bien plus adaptée à l’âge qu’ont les fans de longues dates. On comprend avec ce choix que le but n’est pas seulement de parler aux anciens fans de la série, mais aussi de s’en créer de nouveaux avec une recette qui a déjà fait ses preuves.

  • Un reboot plus moderne

La recette est la même… à quelques détails près. Si l’écriture n’a pas pris en maturité, on ne peut pas nier que cette nouvelle version de Rebelde a tout mis en place pour que l’on se sente en 2022. Tout d’abord, il y a un réel effort de fait sur l’inclusivité. A première vue, il est vrai que les six nouveaux protagonistes semblent avoir beaucoup de similitudes avec les personnages que nous avons suivi dans la série des années 2000. Jana, par exemple, est coiffée et maquillée comme l’était Mia (la fan favorite) dans la série originale. Difficile de ne pas faire le rapprochement tant c’est flagrant. On remarque, toutefois, qu’en terme de diversité, nous sommes loin de la série hétéronormée que nous connaissions : sur six personnages principaux, la moitié sont des personnages LGBTQIA+. Une actrice transgenre, Karla Sofía Gascón,  est régulière dans la série. Elle interprète Lourdes et sa transidentité n’est jamais mentionnée. Il est tellement rare de voir des actrices transgenres avoir l’occasion de jouer des personnages cis que c’est quelque chose qui mérite d’être noté et remarqué.

Bien plus fidèle à la jeunesse actuelle, Rebelde (2022) n’est peut-être pas un porte étendard mais elle véhicule un message de bienveillance. Lorsque Dixon (Jeronimo Cantillo) porte une jupe sur scène, ça ne choque personne à part un petit groupe d’homophobes. Dixon n’est d’ailleurs absolument pas gay, il aime juste porter des jupes. Dans la série, ce sont les homophobes qui sont en minorité, et le reste de la série nous montrera que Dixon a l’occasion de porter des jupes,  ou même du vernis sans que personne ne lui fasse une remarque : c’est complètement normal et ce n’est pas un sujet à débat. On imagine difficilement la même chose dans la série des années 2000, et c’est précisément ce qu’on attend d’un bon revival : être capable de s’adapter à son époque est essentiel.

Rebelde

  • Une série catchy

Rebelde (2022) concrètement, c’est certes un revival qui sait rendre hommage à sa série mère, mais c’est surtout une série qui manque de tangibilité. Les intrigues sont vues et revues, et ne sont pas vraiment bien écrites. Les dénouements arrivent comme un cheveux sur la soupe, ce n’est pas toujours complètement crédible. Bref, c’est une série qui repose complètement sur son côté catchy. En abordant des thèmes comme la quête de soi, les conflits parentaux et tous ces ingrédients qui marchent et marcheront toujours, Rebelde s’assure une audience. Elle aurait toutefois pu s’élargir si nous avions pu y trouver un réel intérêt. Malheureusement, Rebelde sonne creux. Elle s’apparente davantage à un guilty pleasure qu’à une série de qualité que nous regardons pour ce qu’elle raconte vraiment.

Rebelde n’est pas une bonne série. Mais ce n’est pas une série qui en a les ambitions. La série se veut divertissante, et rend un hommage touchant à la série originale. En bref, ce n’est ni une série à éviter, ni une série à regarder nécessairement : il faut surtout savoir à quoi s’attendre avant de se lancer !

Notre note :

Lire plus d'articles sur : Rebelde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.