Bilan de saison      Critiques     

Lucifer : l’avis de la rédac’ sur la saison 5B !

C’est hier, vendredi 28 mai 2021 que s’est achevée la cinquième saison de Lucifer sur Netflix. En effet, la plateforme de streaming a mis en ligne dès 9 heures du matin les 8 derniers épisodes de la saison.

SPOILERS ALERT :
Cet article contient des éléments importants de l'intrigue.

Après neuf mois d’attente depuis la mise en ligne de la première partie de la saison de Lucifer sur Netflix, la série est revenue avec une salve de huit nouveaux épisodes, venant conclure l’arc narratif de la saison 5. Que valent-ils ? L’avis de la rédac’ tout de suite !

  • L'arrivée de Dieu pour tout remettre en question

Le neuvième épisode de la saison débute exactement là où nous avait laissé l’épisode 8, diffusé neuf mois plus tôt : nous sommes au commissariat, quand Dieu (Dennis Haysbert) apparaît pour la première fois sur nos écrans dans le but de mettre fin à la guerre que mènent ses deux fils Lucifer et Michael (tous deux joués par Tom Ellis). Et on comprend rapidement que le personnage ne va pas faire que passer et va bel et bien rester et être un élément clé de l’intrigue de ces nouveaux épisodes. Il s’agit d’un personnage dont on a énormément entendu parlé, notamment par Lucifer et Aménadiel (D.B. Woodside), mais que nous n’avions jamais pu voir.

Son arrivée dans le paysage de la série est un élément déclencheur majeur pour de nombreux changements et remises en question tout au long de cette demi-saison. Si on pensait que Dieu pourrait tout simplement résoudre les conflits entre Lucifer et Michael (et leurs autres frères et soeurs), il n’en est rien. Leurs craintes et leurs désirs sont mis à rude épreuve et chacun.e doit apprendre à les gérer sans leur père. En effet, Dieu est arrivé sur Terre, mais avant d’être qui il est, il est surtout un père qui a été absent pour ses enfants et qui souhaitent réparer ses lacunes, notamment grâce au repas de famille qu’il organise dans l’épisode 9, mais évidemment, les choses ne se déroulent pas comme prévu… Ce dîner nous donne une bonne idée de ce à quoi vont pouvoir ressembler les épisodes suivants : des disputes familiales qui se retrouvent amplifiées par les pouvoirs divins des protagonistes.

  • Des personnages qui évoluent dans le bon sens

Les personnages ont tous leur importance dans ces épisodes (tout comme depuis le début de la série). Le retour d’Eve (Inbar Lavi) donne une impulsion à l’intrigue en reboostant Mazikeen (Lesley-Ann Brandt), en lui offrant par la même occasion une belle histoire d’amour sincère et méritée. De même, on pourrait penser que le personnage de Dan (Kevin Alejandro) évolue moins que les autres, mais sa mort dans l’avant dernier épisode donne, elle aussi, un souffle à la série, même si on peut légitimement se demander si elle était réellement nécessaire après qu’il a mis autant de temps à accepter la vérité sur Lucifer. Même le personnage qu’on a principalement connu sous le nom de Charlotte (Tricia Helfer), présente seulement dans un épisode de la demi-saison, a une importance capitale, puisqu’elle permet à Dieu de prendre la retraite qu’il voulait : aux côtés de la femme qu’il aime.

De son côté, Linda (Rachael Harris) reste égale à elle-même : elle analyse – suranalyse même – les situations et les personnes qui l’entourent, ce qui est parfois de trop, notamment quand elle accueille Lucifer et Dieu en thérapie mais qu’elle fait un parallèle avec sa propre vie. Enfin, s’il y a un personnage dont la présence est franchement questionnable, c’est celui de Trixie (Scarlett Estevez), la fille de Chloe (Lauren German) et Dan. En effet, elle ne fait qu’acte de présence et ne sert finalement qu’à pleurer la mort de son père à la fin de la saison, mais n’apporte rien à l’intrigue, contrairement aux saisons précédentes où elle avait un véritable lien avec Lucifer notamment et où elle était bien plus présente.

  • Une bataille finale à couper le souffle

Il est clair que ces huit épisodes montrent que la série sait être plus violente quand il le faut, sans trop en faire. Et cette bataille finale le montre à la perfection. Ni trop longue, ni trop courte, elle est marquante pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le nombre de participants rend la bataille bien plus épique que toutes celles qu’on a pu voir jusqu’à présent dans la série. Nous avons d’un côté celleux qui sont du côté de Lucifer (peu nombreux au début), et de l’autre, celleux qui soutiennent Michael.

Après la mort de Dan dans l’épisode précédent, voir Chloe se faire tuer et aller au paradis n’était simplement pas envisageable, mais même si nous savions qu’elle reviendrait à la vie, nous ne nous attendions pas à la façon dont cela allait se produire. Lucifer se rend au paradis, au risque de mourir, puis donne sa bague lui procurant l’immortalité à celle qu’il aime par dessus tout et pour qui il veut devenir Dieu. Ainsi, la lieutenant ressuscite, nous laissant dans l’incertitude concernant Lucifer. Ce dernier revient finalement sur Terre sans qu’il ne comprenne comment, jusqu’à ce qu’il voit toutes les personnes présentes lors de la bataille s’agenouiller par respect pour… leur nouveau Dieu. Cette bataille finale est clairement une réussite aussi bien dans le rythme, que dans la surprise de l’écriture, dans le jeu des acteurs et dans la réalisation bien différente du reste de la série.

Ces derniers épisodes de la saison 5 de Lucifer fonctionnent complètement et forment une demi-saison vraiment grandiose. La saison 6 à venir n’a qu’à bien se tenir ! En effet, il sera difficile de surpasser ces huit épisodes, voire même ces seize épisodes si l’on compte les huit premiers sortis il y a neuf mois.

Notre note :

Lire plus d'articles sur : Lucifer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires

Lilipoli

le 10 juin 2021 à 7h32

Dégoûter de cette dernière étape, le dernier épisode était tellement prévisible, et je trouve pour ma part, complètement bâclé, le combat été nul et court, et ça s’arrête comme ça ????? En un claquement de doit et rideau ??? Est dire que jattendais avec impatience une dernière partie aussi décevante, ils on fait ça à la va vite. 😠

Borisdlav Nicolov

le 4 juin 2021 à 20h43

J’aurais imaginé Dan Espinoza devenir Dieu plutôt que Lucifer….