Bilan de saison      Critiques     

La Chronique des Bridgerton : l’avis de la rédac’ sur la saison 2 !

Ça y est, l’attente est enfin terminée. Après presque deux ans d’absence, La Chronique des Bridgerton est de retour avec une saison 2. L’histoire d’amour interdite de l’aîné des Bridgerton vous fera-t-elle oublier le beau Duc d’Hastings ? La rédaction vous donne sa réponse.

Voir les content warnings
SPOILERS ALERT :
Cet article contient des éléments importants de l'intrigue.
  • Devoir, famille et honneur

famille bridgerton saison 2

© Netflix / La Chronique des Bridgerton

Dès les premières minutes de l’épisode 1, les fans des livres de La Chronique des Bridgerton pourront comprendre que cette saison 2 s’éloignera beaucoup plus des romans que l’intrigue précédente. Néanmoins une chose reste : l’amour qu’Anthony (Jonathan Bailey) a pour sa famille, ainsi que son sens du devoir. Quelque chose que partage Kate (Simone Ashley), notre nouvelle héroïne : elle a tout sacrifié pour sa sœur et pour assurer son futur.

La Famille Bridgerton est marquée par son lot de drames et de rebondissements, mais également de traits d’humour. Cette saison, les rôles s’inversent : après avoir été trop protecteur avec Daphne l’année précédente, Anthony se retrouve à la merci d’un dragon gardant le diamant du royaume. Kate ne laissera personne qu’elle juge indigne s’approcher de son trésor, sa petite sœur Edwina (Charithra Chandran). Coup dur pour le Vicomte.

Un détail apprécié, c’est l’importance apportée aux flashbacks et au deuil d’Anthony, mais également celui de sa mère, Lady Violet (Ruth Gemmell). Des thèmes comme la pression du titre de noblesse, des attentes des aînés, ainsi que la dépression post-partum sont abordés avec délicatesse et justesse, nous laissant les yeux humides. On comprend mieux le comportement exécrable et ultra protecteur du Vicomte lors de la saison 1. Anthony est un homme coincé entre ses valeurs, ses désirs et les attentes de la société. Il est prisonnier d’un système qui le place pourtant en maître. Lourde est la tête qui porte la couronne.

  • Mr. Darcy à l’appareil…

bridgerton anthony saison 2 orgueils et préjugés mr darcy

© Netflix / La Chronique des Bridgerton

Si vous êtes fans de l’œuvre de Jane Austen et de ses adaptations, alors vous aurez sans doute remarqué que l’histoire d’Anthony et Kate a un petit air d’Orgueil et Préjugés… Que ce soit le trope d’ennemis à amants (le schéma du enemies-to-lovers en anglais, NDLR), la scène de la chemise mouillée, la demande en mariage refusée, la poursuite sous la pluie ou encore les mains qui se touchent ; l’empreinte d’Elizabeth et de Mr. Darcy est partout. Et quel succès ! Les tempéraments de feu et les étincelles sont présents pour notre plus grand plaisir.

L’esthétisme de la photographie est encore plus poussé qu’à la saison dernière, avec des jeux de miroirs époustouflants dans les épisodes 5 et 6 plus particulièrement. Les ajouts culturels sont également plus impactants que dans la saison précédente, incorporant des petits détails (comme les surnoms « Bon », petite sœur, et « Didi », grande sœur), ainsi que la cérémonie Haldi, une célébration traditionnelle hindoue avant le mariage.

La tension à la fois sexuelle et intellectuelle entre Kate et Anthony est palpable et le casting impeccable. Si les scènes intimes sont moins présentes, elles ont également augmenté en qualité. Le female gaze (concept du regard féminin, NDLR) est omniprésent, avec des étreintes sensuelles. Pas besoin de cru pour faire du sulfureux. Parfois un parfum, un regard et un « je-te-hais-moi-non-plus » suffit…

  • Un monde de femmes

bridgerton saison 2 femmes lady danbury lady mary edwina kate sharma

© Netflix / La Chronique des Bridgerton

Cette saison 2 de La Chronique des Bridgerton confirme ce que la saison 1 nous soufflait déjà : dans ce monde patriarcal, ce sont pourtant bel et bien les femmes qui tirent les ficelles dans l’ombre. La société bien pensante est dénoncée de bien des façons : par Eloise (Claudia Jessie), évidemment, mais également la situation de Kate, qui est vue comme une vieille fille car non mariée à l’âge de 26 ans. Même la venue d’un nouveau Lord Featherington (Rupert Young, qui avait décidément plus d’alchimie avec la mère que la fille de la famille…) montre à quel point les femmes sont sujettes au bon vouloir des hommes pour se marier, sortir, ou tout simplement vivre… Heureusement, les personnages féminins de la série, et d’autant plus les matriarches, ont plus d’un tour dans leur sac.

Les femmes, plus encore qu’avant, se serrent les coudes comme la ruse de Penelope (Nicola Coughlan) et Madame Delacroix, par exemple. Malgré leur lot de trahisons et de secrets, Penelope et Eloise sont inséparables, à la fois intelligentes et de plus en plus indépendantes. Même la douce Edwina, (qui mérite bien mieux que ce que lui réservent les scénaristes) prend du poil de la bête et se dissocie des attentes de sa sœur pour enfin choisir sa destinée.

Mention spéciale pour Lady Violet, Lady Danbury (Adjoa Andho) et la reine Charlotte (Golda Rosheuvel), les figures les plus drôles et fortes de la série. Elles sont le symbole même d’une complicité et d’un amour qui surpasse tout, même la maladie, ou bien la mort.

  • À trop tirer sur la corde…

anthony bridgerton kate sharma sheffield la chronique des bridgerton saison 2

© Netflix / La Chronique des Bridgerton

Le danger avec le slow burn (trope insistant sur une relation qui prend son temps, NDLR), c’est le risque de retomber comme un soufflet. Une des seules ombres au tableau cette saison, c’est finalement l’absence du couple principal. À force de se chercher, on finit par presque rater le coche et se voir effacés par d’autres intrigues. Si les histoires secondaires sont intéressantes, elles prennent le pas sur la relation principale. Par exemple, l’amour de Benedict (Luke Thompson) pour l’art, la découverte d’une autre société pour Eloise et l’au revoir au passé de Colin (Luke Newton) deviennent un poil agaçants quand on attend les retrouvailles entre Miss Sharma et le Vicomte.

Au final, la fin paraît comme bâclée, car il y a trop d’histoires à clôturer et trop peu de temps. Quinze minutes avant la fin seulement, on se demande encore si Anthony et Kate vont avoir le droit au bonheur, à un happy end comme Daphne (Phoebe Dynevor) et Simon (Regé-Jean Page)…

Heureusement, les défauts de cette saison ont un contrepoids qui vient sauver le tout et c’est un seul personnage qui équilibre les difficultés : l’entièreté de la famille Bridgerton. Tout au long de la série, les membres de la fratrie évoluent ensemble, parfois en harmonie, souvent en dissonance, mais toujours dans la même direction.

bridgerton saison 2 bal famille sharma sheffield

© Netflix / La Chronique des Bridgerton

Si vous êtes fans des livres éponymes, alors vous risquez de grincer des dents devant tant de changements au scénario. Néanmoins l’histoire d’amour interdite de Kate et Anthony nous séduit, et plutôt deux fois qu’une. C’est une réussite, malgré quelques soubresauts, à l’image de la relation du couple. Pour l’instant la tension entre « Kanthony » reste notre préférée. Reste à voir qui suivra pour la saison 3… Benedict ou Colin ? La saison 2 de La Chronique des Bridgerton signe bien plus qu’une histoire d’amour, c’est la narration d’un amour universel : celui qu’on porte à l’être aimé, mais également à ses frères et sœurs, à ses parents et bien plus important encore, à soi-même.

Notre note :

Lire plus d'articles sur : Bridgerton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires

Maëva Catalano

le 9 avril 2022 à 19h54

Lire ses articles

Nous comprenons votre frustration Sophie ! En espérant que les saisons de Colin et Bénédict soient plus fidèles!

Sophie

le 31 mars 2022 à 14h00

J’aimes les chroniques des bridgerton et j’ai lu les livres. Je suis déçue du manque total de concordance avec le livre pour la saison2 que ce soit sur l’intrigue, la chronologie, l’attirance entre nos deux héroïnes. La passion n’était clairement pas là et trop de choses qui n’ont rien a faire dans l’histoire sont rajouté, trop souvent. Dans la saison 1 il y a eu des petites choses aussi de rajouter mais cela c’est bien mélange au reste et n’a pas fait tâche alors quand dans la saison2 ba j’ai clairement rien reconnu du livre et eu aucune émotion en regardant les 2 héros évolué. Tres déçu mais je garde espoir pour la saison prochaine que les choses soient plus claires et fidèles aux écrits.

Maëva Catalano

le 30 mars 2022 à 0h38

Lire ses articles

Nous comprenons votre déception, Josie. Il est vrai que beaucoup de changements ont été faits ! C’est malheureux, mais c’est Hollywood… nous croisons les doigts pour la saison 3. Nous avons également adoré Penelope et Eloise !

Josie

le 29 mars 2022 à 23h29

Your comment is awaiting moderation.
Que dire!!!! grosse déception !!! je suis d’accord, rien à voir avec les romans, c’est un vrai mélange !!et que vient faire le mariage d’Edwina !!!. Après Daphné et Simon que j’ai bien aimé je suis désolée mais je m attendais à mieux… Heureusement Pénélope sauve l’histoire bien que Colin aurait du comme dans le roman déclarer ne pas s’intéresser à elle devant ses frères!! cela aurai eu plus d’impacte. Espérons que la suite pour Bénédicte soit plus fidèle bien que ce soit un copier coller de Cendrillon… j’ai hâte de voir comment l’histoire de Colin et pénélope sera rendue…le role de Pénélope est un personnage clef de cette série et l’actrice (nicola Coughlan ) qui incarne ce rôle est excellente et attachante. J ai également apprécier Eloise (Claudia Jesssie )que j’ai adoré dans la série VANITY FAIR .J’aime beaucoup cependant le couple que formaient Violet( Ruth Gemmell)et son mari. C’est toujours le problème lorsque on lit d’abord les romans et que l’on voit les adaptations. Sauf, pardonnez moi pour les romans de Jane AUSTEN qui pour moi sont le top de la littérature romantique. Les films adaptés de ses romans n’ont nul besoin de sexe et de rajouts pour être emporter dans son monde et ses belles histoire de l’époque victorienne … Pour conclure attendons la suite et s il vous plait respecter les romans de Madame Julia Quinn..

Maëva Catalano

le 29 mars 2022 à 16h44

Lire ses articles

Nous avons adoré également ! Avez-vous hâte pour la saison 3?

Quesmel

le 28 mars 2022 à 14h36

Trop bien dialogué acteurs magnifiques histoire super exceptionnelle bravo