Bilan de saison      Critiques     

Cobra Kai : l’avis de la rédac’ sur la saison trois !

Sortie le 1er janvier 2021, la troisième saison de Cobra Kai est la première made in Netflix. En effet, la plateforme a racheté les droits de diffusion de cette dernière à Youtube en juin 2020. La série, composée de 30 épisodes et qui a débuté le 2 mai 2018, est une comédie dramatique issue tout droit de la trilogie originelle des Karaté Kid.

Sortie le 1er janvier 2021, la troisième saison de Cobra Kai est la première made in Netflix. En effet, la plateforme a racheté les droits de diffusion de cette dernière à Youtube en juin 2020. La série, composée de 30 épisodes et qui a débuté le 2 mai 2018, est une comédie dramatique issue tout droit de la trilogie originelle des Karaté Kid. Elle raconte les histoires de Daniel Larusso (Ralph Maccio) et Johnny Lawrence (William Zabka) suite aux évènements des films. Que vaut alors cette troisième saison ?

Avant toute chose, petite piqure de rappel des deux premières saisons. La première saison traitait essentiellement de la rancœur de Johnny Lawrence envers son ennemi de lycée Daniel Larusso, d’autant plus que celui-ci a très bien réussi et est à la tête d’un important groupe automobile. Cette rancœur va amener Lawrence a relancer le Cobra Kai, le dojo de karaté dans lequel il était à l’époque. Lawrence prend alors sous son aile le jeune Miguel Diaz (Xolo Maridueña), tout en délaissant son propre fils Robby (Tanner Buchanan), qui se rapproche de Larusso. La seconde saison, quant à elle, démarre ave le retour du sensei de Johnny Lawrence, John Kreese (Martin Kove). Si tout semble bien se passer, l’influence de plus en plus prégnante de Kresse au sein du dojo inquiète Lawrence. De son côté, Larusso lance officiellement son propre dojo, le Miyagi-do Karaté, nommé en l’honneur de son ancien sensei. La rivalité entre les deux dojos devient de plus en plus forte, jusqu’à arriver à son paroxysme avec un combat dans l’enceinte du lycée. Ce dernier se termine par une violente chute de Diaz, qui se retrouve dans le coma.

***Attention, cet article contient des spoilers***

  • La famille chevillée au cœur

Si la notion de la famille était bien présente au cours des deux premières saisons, celle-ci prends tout son sens et atteint son point culminant dans cette troisième saison. Deux exemples dévoilent sa complexité. Du point de vue de Robby, cette notion a complétement été annihilée de son esprit pour faire place à une haine profonde envers son père, qu’il renie à demi-mot à la fin de la saison et ce malgré les efforts évidents de ce dernier pour se racheter. Le point de non-retour semble être bel et bien atteint et qui nous attriste particulièrement. Du point de vue de L’Aigle (Jacob Bertrand), le sens de la famille et de la loyauté est mise à rude épreuve quand Kreese décide de changer les règles au sein du dojo Cobra Kai. Celui-ci, qui voit tous ses amis lui tourner le dos, est tiraillé entre sa loyauté envers le dojo ou envers ses amis et Bertrand a très bien su le montrer. L’Aigle aura besoin de l’ensemble de la saison pour prendre sa décision et se tourner vers ses amis (et un nouveau dojo !). Nous trouvons en revanche dommage le traitement expéditif de ce changement, qui aurait pu être mieux amené par les scénaristes.

  • Un retour aux sources

Nous aurions pu aussi appeler ce point “Une bonne grosse dose de nostalgie” car ce retour aux sources fait appel à la sensibilité des fans de la trilogie originelle. En effet, au cours de cette saison, nous pouvons voir que les scénaristes ont mis l’accent sur les origines en rappelant certains personnages emblématiques, qui ont chacun leur rôle à jouer pour les deux sensei en herbe Larusso et Lawrence. Concernant Larusso, il s’agit de Kumiko (Tamlyn Tomita) et Chozen (Yuji Okumoto). Au cours d’un séjour au Japon, qui se veut professionnel à la base, Larusso retrouve son idylle et son ennemi de vacances. Cette rencontre lui permet de se reconnecter avec son ancien sensei, de découvrir qu’il n’était pas tout à fait celui qu’il pensait et de sauver son entreprise grâce à Kumiko et une petite facilité scénaristique. De notre côté, nous pouvons profiter de beaux plans séquences sur les terres nipponnes. Pour Lawrence, il s’agit d’Ali Mills (Elisabeth Shue), son amour de jeunesse (et aussi celui de Larusso). Cette dernière aura davantage d’influence sur Lawrence, de part le fait que Larusso est heureux en ménage. Son retour permet à Lawrence de comprendre qu’il n’est plus le même homme qu’auparavant et qu’il doit véritablement laisser le passé derrière lui. Ce parallèle cathartique entre les deux personnages leur permettra d’apaiser leurs tensions et de se liguer contre leur ennemi commun : Kreese.

  • Une saison percutante avec un final haletant

Qui dit série sur le karaté dit combat ! Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette troisième saison a été mouvementée. Les combats ont été nombreux, variés et musclés (mention spéciale à celui du Laser Game). Si la barre avait été mise à un haut niveau lors du final de la seconde saison avec le combat dans l’enceinte du lycée, nous offrant de beaux plans dynamiques ne nous laissant que peu de respirations, le combat final de cette troisième saison a littéralement mis K.O. le précédent. Ce final, se déroulant dans la maison de Daniel Larusso et dans le dojo attenant, est supérieur de part le fait que nous nous retrouvons face à deux dojos contre un : le Eagle Fang et le Miyagi-do Karaté contre le Cobra Kai. Il l’est également car les tensions entre les différents personnages n’ont fait que croitre tout au long de la saison et dont le point de départ a été l’accident de Diaz. Aussi, le lycée ayant des mesures drastiques envers tous les actes de violences et en établissant un “safe space”, a fini par faire pire que mieux en créant un climat de frustration général malsain. L’éclairage est également un signal fort envoyé au spectateur puisque la lumière est beaucoup plus sombre et tamisé dans ce combat que dans celui du lycée de la saison deux, qui était lumineux voire saturé par moment.

En conclusion, cette troisième saison de Cobra Kai, qui n’est pas la dernière puisque la série a d’ores et déjà été renouvelée par Netflix, est plus que plaisante à regarder et ce, malgré certaines facilités scénaristiques évidentes. Il n’est pas nécessaire d’avoir regardé Karaté Kid pour l’apprécier. L’apaisement des tensions entre Larusso et Lawrence ainsi que l’affrontement à venir avec Kreese aux championnats nous laisse présager des choses intéressantes. Nous avons hâte d’en voir plus ! 3,5/5

Lire plus d'articles sur : Cobra Kai

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.