Bilan de saison      Critiques     

Mismatched : l’avis de la rédac sur la saison 1 !

Adaptée du roman Quand Dimple rencontre Rishi (When Dimple Met Rishi) de Sandhya Menon, Mismatched est une série de 6 épisodes de 30 minutes produite par Netflix et sortie le 20 novembre. Mismatched suit les aventures de Dimple (Prajakta Koli), une jeune lycéenne fan d’informatique et de codage. Elle rêve de créer des applications et se voit acceptée dans un cours d’été, loin de chez elle. Ses parents, surtout sa mère, sont réticents car ils cherchent à la marier malgré son jeune âge. Contre toute attente, la mère de Dimple change d’avis quand elle découvre qu’un potentiel prétendant, Rishi (Rohit Suresh Saraf), suivra également les cours d’été. Dimple embarque donc pour un été studieux mais mouvementé, sans la moindre idée du mariage arrangé. Sommes-nous également tombés amoureux de Dimple et Rishi ? La rédaction vous donne sa réponse.

Attention, risque de spoilers pour la saison 1.

  • Entre traditions et modernité
Rishi et Dimple assis dans sa chambre.

L’inde, un mariage arrangé, une jeune femme au tempérament de feu et un jeune homme amoureux transi… On pourrait se croire au début d’un film Hollywoodien, ou du moins Bollywoodien. Si la série joue parfois sur ces codes (sans numéros musicaux, rassurez-vous) elle sait également renverser la tendance. Mismatched peint un tableau très moderne de son pays d’origine, tout en respectant certaines traditions. Il n’est pas question explicitement de « castes » mais les classes sociales sont bien représentées. La série utilise les clichés habituels du genre ainsi que des personnages stéréotypés pour les détourner. La reine des réseaux sociaux est en réalité très peu sûre d’elle et très timide au sujet de sa sexualité. Son petit ami, en parfait coq sportif, cache une maladie qui lui fait perdre ses cheveux. L’électron libre de la bande, avec ses cheveux colorés est alors bien plus fermée d’esprit qu’il n’y paraît, etc.

La première saison forme à la fois un pont et créée une cassure entre les générations. Par exemple, le personnage de Zeenat (Vidya Malavade), ancienne femme au foyer, est plus proche du professeur que de ses camarades de classe. Dimple rencontrera finalement des jeunes aux habitudes encore plus traditionnelles que celles de ses parents. De ce fait, Mismatched dépeint donc une société indienne moderne et mixte, où les femmes sont beaucoup plus libres que l’on pourrait le croire. C’est avant tout une histoire qui plaira à la nouvelle génération avec la possibilité de se retrouver dans les histoires de chaque personnage. L’action est bien ancrée dans notre présent. Le livre original est en effet sorti en 2017 et la série traite par exemple du championnat d’E-Sport du jeu League of Legends, légèrement passé de mode aujourd’hui.

  • Une très belle diversité
Le groupe d'élèves au complet.

Dans le livre du même nom, les héros sont en réalité américains d’origine indienne, ce qui n’est pas le cas dans la série. Il est important de noter que la série a été tournée en Hindi, même si quelques mots d’anglais viennent se glisser dans les conversations. Un autre détail appréciable, le doublage anglais a été réalisé par des acteurs indiens également ce qui offrent une certaine authenticité à la série en langue étrangère. Mistmached rajoute donc au catalogue de Netflix une autre esthétique et une autre ouverture au monde. Étant réalisée intégralement en Inde, la série offre un point de vue interne (own voice) intéressant, loin des productions américaines classiques. Encore une fois, la plateforme de streaming démontre qu’elle cherche à incorporer beaucoup plus de diversité et d’inclusion à ses programmes avec notamment son casting et sa bande originale. L’influence et le métissage américain est néanmoins évoqué avec le personnage d’Harsh (Vihaan Samat), fils d’immigrants en vacances en Inde pour l’été afin de mieux connaître ses grands-parents. La saison 1 montre une réelle mixité, autant de genres que d’origine, orientation sexuelle ou handicap.

Si le sujet de la série est assez léger, le quotidien des personnages principaux n’est pas tout rose. Le monde où évolue Dimple et Rish n’est finalement pas manichéen mais plus nuancé : on peut avoir de la peine pour Celina (Muskkaan Jaferi)lors d’un épisode car moquée pour sa pauvreté puis la détester pour sa profonde homophobie envers sa nouvelle meilleure amie. De même, on peut ressentir de la compassion pour Anmol (Taaruk Raina), paraplégique après un accident de voiture, tout en déplorant son sexisme et son comportement odieux de gosse de riche. Certaines révélations lors de la saison auront des répercussions dramatiques sur le reste de l’histoire, car il tout de même souligné que l’orientation sexuelle reste un tabou voire une honte pour les plus anciennes générations. Ainsi, des sujets plus sérieux sont abordés comme le mariage forcé. Il en va de même pour le couple principal : Dimple est très attachante mais elle est aussi bornée et rigide : si elle laisse leur chances aux autres petit à petit, elle pourra être perçue comme agaçante par certains spectateurs. De son côté, Rishi est peut-être un peu trop naïf par moment voire trop gentil. On se demande comment un garçon comme lui survivrait dans le monde réel, surtout à l’adolescence.

  • Une histoire d’amour pas comme les autres
le rendez-vous de Dimple et Rishi

Avec un titre originel comme Quand Dimple rencontre Rishi, on s’attend forcément à une romance traditionnelle des années 90 à la Quand Harry rencontre Sally. Il y a en effet plusieurs clins d’œil des films d’histoire d’amour cultes mais adaptés à notre génération. La série ne suit pas que le couple principal de l’histoire mais également leurs camarades, mentors, amis comme ennemis ; tant leurs destins sont entrelacés, du moins pour l’été. Le titre choisi pour l’adaptation, Mismatched, est également un indice sur le couple que forment Dimple et Rishi. Ils sont « mal assortis » et renversent les codes de la romance. Dimple n’est pas une adolescente qui rêve d’amour mais une jeune femme carriériste en devenir, qui brille par son intelligence. Si les cours d’été lui font découvrir une autre vie que celle qu’elle passe sur ses jeux, elle ne cherche jamais à changer pour qui que ce soit : elle restera une gameuse et la première de la classe. De son côté, Rishi, n’est pas le geek mal aimé ou le sportif trop vantard. C’est un fils de bon famille, bien sur tout rapport mais dont la vie n’est pas parfaite. Il est aussi très fleur bleue et craque pour Dimple avant même de la rencontrer à l’école. Amoureux de l’amour et des vieux films bollywoodiens, son comportement n’est jamais qualifié de « féminin » ou de « masculin. » Respectueux et sans doute un brin vieille école, Rishi conquit « sa future femme » avec sa gentillesse et sa maladresse.

Bien sûr, comme dans tout schéma de romance des années 90, il ne manque plus que les actes manqués et un triangle amoureux… des éléments qui présagent une très bonne suite. On se demande même s’il ne manque pas quelques épisodes.

En conclusion, il n’est pas encore certain que Netflix renouvelle Mismatched pour une seconde saison. Le compte français par exemple, est encore très timide sur la promotion de la série et le doublage dans la langue de Molière n’est pour l’instant pas proposé. La saison 1 se termine néanmoins sur un cliffhanger qui vous fera certainement vous jeter sur le livre dont elle est adaptée. La romance, comme la série, est légère et mignonne. Avec son rythme addictif et son format court, vous finirez les premiers épisodes en un rien de temps. Vite, la suite ! 4/5.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.