L’acteur Nelsan Ellis est décédé à 39 ans

C’est une triste nouvelle qui a frappé le monde de la télévision et du cinéma… L’acteur Nelsan Ellis s’est éteint à l’âge de seulement 39 ans. C’est son porte-parole qui a confirmé qu’il était décédé des suites d’une insuffisance cardiaque.

Il était surtout connu pour son rôle de Lafayette dans la série True Blood, qui avait permis certaines scènes mémorables, mais il avait également joué dans d’autres projets comme les films La Couleur des Sentiments, Le majordome où il incarnait Martin Luther King Jr. ou encore Get on Up, mais aussi des séries comme The Inside et Elementary. Il venait de terminer le tournage du film True to the Game.

Les acteurs qui ont eu la chance de travailler avec Nelsan Ellis ont d’ailleurs tenu à lui rendre hommage sur les réseaux sociaux, à travers de petits messages et photos :

Traduction : Cela a été un privilège absolu de travailler avec cet homme incroyablement talentueux et profondément gentil, Nelsan Ellis. Je suis dévastée par cette mort précoce.

Traduction : Je suis frappé aujourd’hui par la perte d’un ami et d’un collègue, Nelsan Ellis. C’était une personne formidable, un novateur, un véritable artiste. RIP

One of the first places we shot on the pilot of True Blood was Sam Merlotte’s Bar. The kitchen Suzuki Ingerslev built in Merlotte’s had a walk in freezer & working gas burners. It remained my favourite set throughout all 7 seasons – when shooting in Louisiana many months later she took us to the actual bar she had used as inspiration. It was almost as amazing as our Merlotte’s, but not quite – They didn’t have a Lafayette. In the scene that was being shot that day, Lafayette, a male cross-dressing short order cook in the show, was expounding on his theory of men’s fear of the female anatomy.. specifically, the vagina. ‘I know every man whether straight, gay or George MotherFuckin’ Bush is afraid of the pussy..’ I’m not sure I have ever seen, before or since, people crowd around a monitor at video village with their hands clapped to their mouths from shock, sheer laughter and wonder as the actor playing Lafayette jiggled and shook and humped the butchers block to get his point across. it was completely original, funny, sardonic, risqué and brilliant. That was Nelsan Ellis. All of the above. I turned to Alan Ball when the scene was finished and whispered… ‘you can’t kill him!’ (Lafayette’s death at the of the first book is the cliffhanger that leads to Book 2… ) Nelsan Ellis was the only actor in the 7 years of True Blood whom Alan allowed to improvise. Actually, I’m going to take that back. It wasn’t that Alan allowed him to do it, it was more that when Nelsan inhabited the world of Lafayette, he quite literally COULDN’T STOP himself. It was like he was possessed. In actuality Nelsan was quiet, smart, thoughtful, warm and kind. A published playwright himself. I think it would be fair to say that he taught all of us that intent and courage and fearlessness and freedom are the aspects of playing make-believe that spark the corners of the room where the dark is most impenetrable; to shine a light on those corners within ourselves is the very reason we go back time and again to Movies, TV shows and Theatre. To see that spark ignited. Nelsan had that electricity in an abundance I have rarely seen. I can’t believe he’s gone. #nelsanellis

A post shared by Steve Moyer (@stephenmoyer) on

Traduction : L’un des premiers endroits où nous avons tourné le pilot de True Blood était le bar de Sam Merlotte. La cuisine que Suzuki Ingerslev avait construit au Merlotte avait un frigo et de véritables brûleurs à gaz. C’est resté mon décor préféré à travers les 7 saisons – quand nous avons tourné en Louisiane plusieurs mois plus tard, elle nous a emmené dans le lieu qui lui avait servi d’inspiration. C’était presque aussi génial que notre Merlotte, mais il manquait quelque chose… Ils n’avaient pas de Lafayette.
Dans la scène que nous avons tourné ce jour-là, Lafayette, un homme au look déjanté et cuisinier, expliquait la peur des hommes pour l’anatomie féminine, et plus particulièrement pour leur vagin. « Je sais que tous les hommes, qu’ils soient hétéro, gay ou George putain de Bush, ont peur des chattes… »
Je ne crois pas avoir déjà vu autant de personnes autour d’un écran, les mains sur leurs bouches, choqués, retenant des rires, ou se questionnant, alors que l’acteur qui incarnait Lafayette ricanait et s’acharnait sur sa planche à découper pour exprimer son point de vue. C’était totalement original, drôle, sardonique, risqué et brillant.
C’était Nelsan Ellis. Tout ça.
Je me suis tourné vers Alan Ball, quand cette scène s’est terminée et j’ai chuchoté… « Tu ne peux pas le tuer ! » ‘(La mort de Lafayette à la fin du premier tome des livres est le cliffhanger qui mène au second tome).

Nelsan Ellis est le seul acteur, en 7 ans de True Blood, qui a été autorisé par Alan à improviser. En fait, non, je vais retirer ce que je viens de dire. Ce n’est pas Alan qui l’y a autorisé, c’est plutôt Nelsan qui habitait le monde de Lafayette et qui ne POUVAIT PAS s’arrêter de le jouer. C’était comme s’il était possédé. 
Dans la réalité des faits, Nelsan était un homme calme, intelligent, attentionné, chaleureux et gentil. Il écrivait des pièces de théâtre. 
Je pense qu’il est juste de dire qu’il nous a appris à tous ce qu’est le courage et la liberté, et que ce sont de véritables aspects du jeu d’acteur qui illuminent la plus sombre des pièces ; être capable de briller dans ces coins sombres malgré ce que nous sommes est la seule raison pour laquelle nous continuons à faire des films, des séries et du théâtre. Pour voir cette étincelle s’allumer. 
Nelsan avait cette flamme en lui, je l’ai rarement vue ailleurs. Je ne peux pas croire qu’il soit parti. #NelsanEllis

Traduction : Nelsan Ellis était vraiment remarquable. Un homme brillant, charismatique, intelligent, émouvant et merveilleux. C’est vraiment tragique.

Traduction : Je suis sans voix… J’ai le cœur brisé… Repose en paix mon ami.

Traduction : Cher Nelsan Ellis, puissent les anges t’accompagner dans ton repos, toi, phénoménal génie… 

Traduction : Tellement chanceux d’avoir partagé l’écran avec toi, un si bel homme.

Traduction : Personne ne pouvait hausser le sourcil comme Nelsan Ellis. Nous sommes une armée laissés là, à en vouloir plus… Peu importe où tu es, sois en paix. 

Traduction : Mon cœur est brisé par le décès de Nelsan Ellis. Une véritable belle personne. J’envoie mon amour à sa famille et ses amis.

Traduction : Mon cœur est brisé après avoir entendu la nouvelle du décès de Nelsan Ellis. Je suis dévastée. Il était si humble et avait un talent indéniable. Tu es profondément aimé. 

Traduction : Je viens d’apprendre que nous avons perdu Nelsan Ellis. Mon coeur se brise pour ses enfants et sa famille. La première fois que je l’ai rencontré, c’était sur le tournage du film Le Soliste. Nous étions avec un groupe d’acteurs sans domicile, et Nelsan jouait notre avocat. Il est entré, en portant un pantalon militaire, un tee-shirt blanc, un béret et une veste en jean. Pas besoin de dire qu’il était magnifique, sexy. Mais c’est son talent qui m’a laissée sans voix. Nous sommes devenus instantanément amis après ça. Il était teeeeellement drôle. Il me manque.

 

 

 

Owlhazel

Owlhazel

Aude, 24 ans et apprentie libraire sur Paris. Je divise mon temps libre entre les séries et la lecture. Mon genre de prédilection reste de loin les séries en costumes et historiques, majoritairement anglaises, appelées aussi period drama. Je regarde aussi beaucoup de séries fantastiques, mais j’ai beaucoup de mal avec les comédies. J’aime pleurer et voir mes personnages préférés en baver avec la vie. Mes séries préférées vont des Tudors à Game of Thrones en passant par The White Queen et Outlander, avec un petit détour par Vikings et Peaky Blinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.