Clem : Lucie Lucas révèle les viols et agressions sexuelles qu’elle a subi

Sur Instagram, l’actrice Lucie Lucas, qui joue le rôle titre dans la série Clem depuis presque 10 ans, a dévoilé avoir subi de nombreuses agressions sexuelles dans sa vie et ce dès le plus jeune âge, mais également deux viols.

View this post on Instagram

De tout mon cœur avec les femmes et les hommes qui marchent dans la rue aujourd'hui contre les violences faites au femmes. Ce que je partage avec vous dans ce post est une partie de mon intimité, un extrait de ce que je suis. Merci à toutes les femmes qui ne se taisent plus. Je me rends compte aujourd'hui combien c'est terrifiant de parler même sans donner de noms, de dates ou de lieux. Je n'ai pas le courage de certaines mais je voudrais leur faire part de toute mon admiration et reconnaissance face à leur force immense et bienfaitrice. Je ne souhaite pas de tribunal populaire, en ce qui me concerne je ne souhaite pas de tribunal du tout. Adèle à raison, il n'y a pas de monstres. Mais il y a une société qui doit se réveiller, avec tous ses individus, et tendre vers le respect et l'épanouissement de chacun dans l'équité et la justice. Liberté Égalité Fraternité @noustoutesorg #stopviolencesfemmes @fondationdesfemmes @sosfemme_ @nonalaviolencefaiteauxfemmes #metoo

A post shared by Lucie Lucas (@lucie_lucas_comedienne) on

Après cette première publication le 23 novembre, Lucie Lucas a de nouveau publié un texte le 27 novembre, remerciant les personnes de la soutenir et expliquant pourquoi elle a parlé si tard : elle ne se sentait pas encore prête à en parler lors du lancement du mouvement #MeToo. De plus, elle explique qu’elle ne souhaite pas divulguer les noms de ses agresseurs (et que c’est inutile de faire une chasse aux sorcières, car elle estime qu’elle est allée de l’avant après qu’ils lui aient tous présenté leurs excuses. Elle insiste par ailleurs sur le fait que beaucoup d’hommes ne se rendent pas compte de ce qu’est une agression sexuelle ou un viol et qu’un travail doit être fait sur l’éducation, prônant alors la bienveillance et l’empathie.

View this post on Instagram

Violences faites aux femmes, suite et fin de ce que j'ai à dire: Je voulais vous dire combien je suis touchée du fond du coeur par tous vos messages de soutien. Je ne peux pas répondre mais je lis chacun de vos mots avec attention et j'envoie mon amour à toutes mes soeurs qui ont souffert aussi. Beaucoup d'hommes m'ont écris également, merci à eux aussi ! c'est tellement émouvant de voir qu'il n'y a pas un sexe contre l'autre. Je suis solidaire de toutes les femmes abîmées, mais c'est bien à la gente masculine que s'adressait mon message en premier lieu. Je voudrais que les hommes comprennent pourquoi on les embête tellement avec notre féminisme en ce moment, pourquoi on ne veut plus "lâcher l'affaire ". Pourquoi on ne peut plus se taire tant que la situation ne s'est pas arrangée significativement. Merci aux journalistes qui s'intéressent à la cause et soutiennent la démarche de tous ceux qui se lèvent, nous avons besoin de vous. Nous pourrions aussi parler des violences faites aux enfants quelque soit leur sexe car les mécanismes sont très proches et les victimes ont encore moins d'armes pour se défendre. Bref, il y a du travail, retroussons nous les manches 🙂 😘 @noustoutesorg Illustration Sophia Foerster

A post shared by Lucie Lucas (@lucie_lucas_comedienne) on

Xanda

Xanda

Passionnée par mille et une choses, je suis une accro aux séries depuis que je suis tombée devant Veronica Mars et Newport Beach à mon adolescence. Les drames sont indubitablement mon genre de série préféré, même si je regarde aussi des comédies et de la science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.