Brendan Fraser se confie sur son agression sexuelle

Depuis l’affaire Harvey Weinstein les langues se délient. C’est au tour de l’acteur Brendan Fraser, qui fut au sommet de sa gloire dans les années 90, de se confier de sa terrible épreuve au magazine GQ. Au travers d’un long portrait, l’acteur parle de sa descente aux enfers et de la raison de discrétion médiatique et sur les écrans.

Dans une longue interview, Brendan confie avoir été agressé sexuellement par Philip Berk, l’ancien président de l’Association hollywoodienne de la presse étrangère (la HFPA, organisatrice notamment des Golden Globes). Les faits se seraient passés il y a une quinzaine d’année, lors d’un déjeuner. Philip Berk lui aurait alors mis une main aux fesses avant de pousser le geste plus loin. Même si l’acteur a réussi à se sortir de la situation, il en garde une marque indélébile.

“Je me sentais malade, comme un petit garçon. J’avais l’impression qu’il y avait une balle dans ma gorge. Je voulais pleurer.[…] Je suis devenu dépressif. Je me rendais coupable et je me sentais mal, parce que je me disais ‘Ce n’est rien, il m’a tripoté et s’est fait un petit plaisir’. [Cet événement] m’a isolé, m’a rendu solitaire. [Mon travail] a dépéri. Au moins dans mon esprit, quelque chose m’a été arraché.”

Brendan s’était plaint à l’époque et avait voulu rendre tout publique. Mais tout cela était tabou à ce moment-là et il n’avait obtenu qu’une simple lettre d’excuse. Aujourd’hui Philip Berk nie la véracité de la version de Brendan Fraser, expliquant que «la version de M. Fraser a été totalement imaginée». Il reconnait cependant avoir adressé des excuses écrites à l’acteur après cet événement. «Si j’ai fait quelque chose qui dérange M. Fraser, ce n’était pas intentionnel et je m’excuse», ajoute-t-il.

Aujourd’hui l’acteur de 49 ans a pu se libérer de ce poids qui a entaché sa carrière. Il ne reste qu’à espérer qu’il puisse de nouveau briller sur le devant de la scène. Nous le retrouverons d’ailleurs bientôt dans la mini-série Trust où il incarnera le rôle de Fletcher Chase.

Ysadlin

Ysadlin

Dinosaure-sérivore geek de 35 ans, comme Obélix et la potion magique, les séries je suis tombée dedans toute petite! D’abord les séries en famille telles que Walker et autre Petite Maison dans la prairie, je suis devenue littéralement accro avec les trilogies du Samedi et notamment avec Buffy ! Grande amatrice du style fantastique, super-héros, je regarde de tout sans jugement, histoire de me faire ma propre idée. Si je devais ne choisir qu’une série ? Supernatural ! Et quand je ne suis pas devant mon écran je lis et bien souvent les deux se rejoignent 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.