YOU : découvrez notre interview exclusive d’Elizabeth Lail, l’interprète de Beck !

La série YOU, diffusée sur Netflix à partir du 26 décembre a rencontré un succès immédiat. Joe (Penn Badgley) a tout du copain idéal : libraire, gentil, attentionné. Mais les apparences sont trompeuses et Beck va en faire les frais. Elizabeth Lail qui interprète Beck avec brio dans cette première saison de YOU a gentiment accepté de répondre à nos questions. Si vous voulez en savoir plus c’est ici mais attention, cette interview contient des SPOILERS !

Nous vous avons découvert pour la première fois dans Once Upon a Time saison 4, vous jouiez Anna la sœur d’Elsa (la Reine des Neiges). Quels sont les bons souvenirs que vous gardez de la série ?
C’était tellement magique. C’était mon premier boulot alors j’avais l’impression d’être morte et d’être arrivée au Paradis. Mais plus que tout, je chéris les gens que j’ai rencontrés durant le tournage.

Les créateurs de Once Upon a Time ont refait appel à vous après ça pour interpréter Amy Hughes dans Dead of Summer. Vous y avez retrouvé Elizabeth Mitchell (avec qui elle jouait aussi dans Once Upon a Time ndlr). Vous pouvez nous en parler ?
J’adore Elizabeth Mitchell. J’ai sauté sur l’occasion de travailler avec elle à nouveau, et bien sûr avec Adam et Eddie (les créateurs de Once Upon A Time ndlr). J’ai passé un tellement bon moment sur Once Upon A Time que je savais que je voulais continuer à travailler avec ces gens là. Je suis tellement reconnaissante qu’ils aient vu quelque chose en moi.

2 ans plus tard … YOUComment êtes-vous arrivée sur le projet et qu’est-ce qui vous a donné envie de le faire ?
J’ai auditionné comme j’aurais auditionné pour n’importe quel autre rôle. Et plus j’avançais dans le processus de casting, plus je sentais que le rôle de Beck me correspondait vraiment et l’alchimie avec Penn (Badgley, l’interprète de Joe ndlr) était réelle. Cela faisait un moment que je voulais travailler avec les créateurs du show, j’aime le fait que la moitié soit des femmes.

YOU, est tiré d’un livre. L’avez-vous lu ?
Je lisais le livre entre les auditions. C’est une bonne chose que je l’ai lu parce que je n’avais pas franchement réalisé dans quoi je mettais les pieds jusqu’à ce que je le termine.

La série est pleine de rebondissements, il y a différents points de vues … Est-ce que c’était dur de suivre l’état d’esprit de votre personnage ?
Ce qui était dur, c’est que Beck ne sait pas vraiment qui elle est, elle est un peu perdue. Du coup, elle se comporte différemment selon les personnes avec qui elle se trouve. J’essayais de trouver sa vérité, de creuser sur sa personnalité tout en me rappelant sa tendance à utiliser des mécanismes d’adaptation.

Beck est en effet un personnage complexe émotionnellement parlant. Est ce que c’était un challenge psychologique de l’interpréter ? Ce rôle vous a-t-il sorti de votre zone de confort ?
Jouer Beck vous fait vous sentir dans une lutte perpétuelle. C’est comme si elle portait le poids du monde sur ses épaules, même lorsqu’elle est avec ses « amies ». Ça atteint un point culminant à la fin de la saison. 

Quelle scène a été la plus dure à tourner ?
Les dernières scènes dans la cage. C’est très dur d’arriver à imaginer ce que vous éprouveriez si ça arrivait pour de vrai et quand vous y arrivez c’est comme si vous essayiez de respirer sous l’eau. J’étais très inquiète à l’idée que je pourrais perdre ma voix et détraquer mon corps. Donc j’ai pris spécialement soin de moi pendant ces semaines là.

Quelle scène avez vous préféré ?
J’ai apprécié beaucoup de scènes entre Beck et Joe lorsqu’ils étaient heureux, qu’ils prenaient le petit-déjeuner ou qu’ils dansaient. C’était de chouettes moments de répit au milieu de tous ses débats intérieurs, ses tiraillements.

Beck est passionnée par les livres, quel est votre livre préféré ?
J’adore lire. Un de mes livres préférés est L’Alchimiste de Paulo Coelho.

Le génie de la série est de mettre le spectateur à la place de voyeur et de harceleur. Pensez-vous que l’on a tous cette part sombre en nous ?
J’ai toujours pensé que tous les êtres humains étaient capables de faire des choses aussi incroyablement bonnes qu’absolument monstrueuses. À mon sens, nos énergies sont toutes composées de la même manière. Donc malheureusement je dois dire oui, on a probablement tous en nous une part sombre.

Le meilleur atout de Joe pour traquer Beck est les réseaux sociaux. Que pensez-vous de ça ? Est ce que votre utilisation a changé après le tournage ?
C’est assez effrayant de voir comme il est facile pour quelqu’un de trouver où on vit. Ça m’a aussi rappelée que les gens se font beaucoup d’idées préconçues via les réseaux sociaux qui sont, la plupart du temps, totalement fausses. Joe par exemple, se fait un tas d’idées sur Beck et la place sur un piédestal. Je pense que c’est un bon rappel : ne pas s’emballer avant d’avoir effectivement rencontrer la personne « en vrai ».

La série fait très attention à ne pas blâmer Beck. C’est une victime et elle ne mérite pas ce qui lui arrive. Est-ce que c’est un aspect important de la série selon vous ?
Absolument. Plein de gens sont frustrés par Beck, à cause de ses choix, mais au bout du compte, son absence de rideaux n’est pas le problème. Le problème, c’est cet homme qui viole son intimité, qui la traque et qui tue ceux qu’il juge indignes d’être dans sa vie.

Saviez-vous que votre personnage allait mourir depuis le début ? 
Je le savais. Mais ça m’a fait un choc quand je l’ai découvert pour la première fois en lisant le livre.

Si vous pouviez choisir n’importe quoi (écrire, jouer, réaliser…), que voudriez-vous faire ?
J’adorerais continuer de jouer pour l’instant. J’espère qu’au cours de ma carrière j’aurai envie de réaliser ou d’écrire. J’ai définitivement pas mal d’histoires en moi. Donc, je suppose qu’on verra comment ça tourne.


Vous pouvez retrouver notre bilan de la saison 1 ici et rendez-vous prochainement pour la saison 2 sur Netflix.

Moody

Moody

Grumpy. Sérivore. Pop Addict.

Une pensée sur “YOU : découvrez notre interview exclusive d’Elizabeth Lail, l’interprète de Beck !

  • 30 janvier 2019 à 18 h 43 min
    Permalink

    Superbe interview, merci beaucoup pour ça 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.