The Happy Ending Convention III : rencontre avec Josh Dallas !

Lors de la troisième édition de la The Happy Ending Convention de People Convention, nous avons pu poser quelques questions à Josh Dallas, qui incarnait le Prince Charmant dans la série Once Upon a Time. Retour sur cet entretien…

Bonjour. Commençons par le début. Vous avez débuté votre carrière au théâtre. Cela vous manque-t-il ?
Oui, ça me manque. Ca me manque beaucoup. Vous savez, c’est quelque chose vers quoi je vais sûrement revenir à un moment donné. J’y reviendrai. Le théâtre c’est mon premier amour alors j’adorerais y revenir.

Ensuite, gros changement, vous êtes choisi pour jouer Fandral dans Thor. Comment était-ce de jouer dans une grosse production ?
Oh, c’était incroyable. J’adore faire partie d’un des premiers films Marvel qui nous présente ce monde, qui nous amène dans cet énorme, massif univers Marvel. Alors juste prendre part à ça c’était fantastique ! Travailler avec Ken Brenner et Anthony Hopkins, rencontrer tous ces gars, Chris (Hemsworth, ndlr) et Tom (Hiddleston, ndlr)… On a passé un super moment. J’ai adoré faire partie de ça et j’aurais aimé pouvoir faire plus de films. Mais vous savez, Once Upon a Time est arrivée et le planning était tel que je n’ai pas pu faire les autres films alors j’ai dû laisser la place malheureusement. Mais Fandral vivra toujours dans mon cœur un petit peu.

En parlant de Once Upon a Time… Vous avez eu l’opportunité de jouer différentes versions de votre personnage et son jumeau durant les 6 saisons. C’est un sacré cadeau pour un acteur de pouvoir montrer autant de facettes en un seul show
Oh, oui, c’est un cadeau. Et c’est un cadeau non seulement dans Once Upon a Time mais de n’importe quelle série qui dure. On a l’opportunité en tant qu’acteur de montrer tous les différents aspects de notre personnage parce qu’on passe beaucoup de temps avec eux et qu’ils changent constamment. Ils évoluent de saison en saison, d’épisode en épisode… On a donc une occasion unique que l’on n’a pas lorsqu’on fait un film ou une pièce de théâtre. Le personnage a de la place pour évoluer, il a un paysage, il peut prendre racine et grandir et partir dans différentes directions. Bien sûr dans Once Upon a Time on est parti dans TELLEMENT de directions avec tous les personnages mais c’était sympa. J’aurais aimé faire un peu plus le méchant, j’aurais aimé explorer James beaucoup plus. C’était pas la direction qu’on a prise avec l’histoire mais qui sait, peut-être qu’il y a un spin-off (il rit).

Qu’est ce qui vous a le plus plu en tournant Once Upon a Time ?
Et bien, ce qui m’a plu le plus c’est de travailler avec ma femme… C’est faire sa connaissance, la rencontrer, tomber amoureux d’elle. Et, vous savez, avoir l’opportunité de travailler avec elle tous les jours parce que c’est une excellente actrice. Donc comment ne pas avoir envie de travailler avec elle au quotidien ? C’était vraiment le summum.

En parlant de ça, c’est plus facile ou plus dur de jouer avec une personne qu’on aime ?
(Il rit) Je suppose que ça dépends à qui vous posez la question. Pour moi, c’est facile. Je veux dire, c’est ma partenaire préférée entre tous alors… Et bien sûr notre relation hors écran ne fait que grandir peu importe ce qu’on apporte à l’écran. Alors c’est facile et oui c’est la personne avec qui je préfère partager une scène.

L’aventure Once Upon a Time s’est terminée en 2018. Vous avez accepté de revenir pour le final. Qu’avez-vous pensez de la fin ?
J’aime la fin. J’ai pensé qu’elle correspondait aux personnages. Surtout si on revient à la fin de la saison 6. Je pense que ces fins pour Charmant et Blanche, c’était comme ça que ça devait se passer. Parce que s’ils n’avaient pas eu leur fin heureuse quel aurait été l’intérêt d’avoir autant d’espoir, vous voyez ce que je veux dire ? Je pense que le but de l’espoir c’est d’espérer qu’un jour, la roue va tourner, que vous aurez une fin heureuse. Donc je suis heureux qu’ils l’aient eue parce que bon sang ils ont traversé tant d’épreuves. Et revenir pour le final c’était du pur bonheur. C’était tellement cool de revenir, revoir tout le monde pour un petit moment, pour quelques scènes. Ouais, j’ai adoré, j’ai adoré revenir et j’ai pensé que c’était une super fin.

[ATTENTION SPOILERS SUR MANIFEST]

Et finalement, Manifest. Pouvez-vous nous parler de votre personnage Ben Stone et présenter la série pour ceux qui ne l’ont pas encore vue ?
Ok, alors Manifest : un avion disparaît pendant 5 ans et demi et d’un coup, il atterrit mais pour les gens dans l’avion, le temps ne s’est pas écoulé. C’est là que la série commence. Donc c’est un grand concept, l’idée que cet avion disparaisse et revienne. Mais c’est basé sur un vrai drame familial. Ca parle d’une famille qui essaie de trouver comment aller de l’avant. Comment ils reconstruisent, s’ils peuvent se reconstruire. Et que leur est-il arrivé ? Essayer de résoudre le mystère, ce super mystère de l’avion disparu. Et ça pose pas mal de questions sur la morale, sur le mariage, sur les relations, la famille : qu’est-ce qui est important ? Qu’est-ce qui compte vraiment ? Tout en ayant ce mystère très cool et très intriguant en toile de fond. C’est ça Manifest. Je joue le rôle de Ben Stone. C’est un passager de l’avion qui revient après avoir disparu pendant 5 ans et demi et bien sûr pour lui, le temps n’a pas passé. Et il revient dans un monde qui est très familier, qui a l’air pareil mais qui ne pourrait pas être plus différent. Il a manqué 5 ans de la vie de sa fille et 5 ans et demi avec sa femme qui est allée de l’avant avec quelqu’un d’autre. Et ça met en place une toute nouvelle relation. Il se passe beaucoup de choses. Lui et sa sœur Michaela étaient sur ce vol et ils se serrent les coudes. Ils arrivent dans ce nouveau monde en essayant de trouver leur place. Ben est un mathématicien, il est très pragmatique. Il est très intelligent, vif d’esprit, il est très… (il cherche ses mots un moment) pragmatique. Je pense que c’est vraiment le mot pour le décrire. Et il essaie de comprendre du mieux qu’il peut, de trouver une réponse à ce mystère tout en essayant de réunir sa famille. Et maintenant qu’on arrive à la deuxième saison et que maintenant ils ont une date pour leur mort : le 2 juin 2024, je pense qu’étant pragmatique il va se préparer pour leur mort, sa mort, mais il ne va pas totalement l’accepter. Alors il va continuer à aller de l’avant et essayer de percer le mystère tout en sauvant les passagers et sa vie de famille. Il est comme Moise (il rit). Il a pas mal de choses à gérer.

D’après vous, à quoi Manifest doit son succès ?
D’un : le mystère. Et de deux : les relations. Je pense que c’est similaire à Once Upon a Time. Au final, on en revient aux relations entre les personnages. Et peu importe la série, si le public ne s’attache pas aux personnages, il ne va pas allumer la télé et continuer à regarder. Et je pense que c’est ce que nos scénaristes ont fait si brillamment, ils ont mis les personnages sur le devant de la scène et vous apprenez vraiment à les connaitre et à tomber amoureux d’eux et vous voulez passer du temps avec eux. Donc au bout du compte le succès est dû aux personnages.


Vous pouvez également découvrir notre interview de Lana Parrilla !

Moody

Moody

Grumpy. Sérivore. Pop Addict.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.