The Happy Ending Convention de People Convention : interview de Giles Matthey

C’est lors de l’événement The Happy Ending Convention et dans le cadre de notre partenariat avec People Convention, que nous avons eu le plaisir d’interviewer Giles Matthey, qui prête ses traits à Gideon dans la saison 6 de Once Upon a Time. Entretien avec un acteur plein de charme et d’humour, qui gagne à se faire connaître.

Dès son arrivée, Gideon voulait tuer Emma pour récupérer ses pouvoirs et prendre sa place de Savior. On a par la suite découvert que son cœur était contrôlé par la Black Fairy. Selon vous, quelles étaient réellement les intentions de Gideon ? N’était-il qu’une victime au final ?
Je pense qu’il fait partie des gentils et qu’il était victime de la Black Fairy. Je crois surtout qu’il voulait sauver sa famille et vaincre la Black Fairy par lui-même, et il ne pouvait faire ça tout seul, il lui fallait l’aide de la Savior. Mais il voulait tuer la Black Fairy et sauver les gens dont il était proche, comme Roderick, mais qui est mort, et c’est pour ça qu’il voulait l’aide d’Emma.

Pensez-vous que Gideon ait perdu espoir que sa mère, Belle, le recherche ?
Je ne crois pas qu’il ait perdu espoir mais je crois que les temps étaient vraiment sombres pour lui. Parfois l’espoir est fort, parfois il est plus faible. Donc je pense qu’il avait un faible espoir mais qu’au final, non, il n’a jamais perdu espoir.

Comme vous aviez dit en panel, grâce au livre « Her Handsome Hero » que Belle lui avait donné ?
Le livre a tenu une place vraiment importante pour lui car ça l’a aidé à se rappeler qu’il était le fils de sa mère [Belle] et non le fils de la Black Fairy. Il n’a jamais oublié d’où il venait, ç’a été sa boussole morale. Belle représente le bien, sa lumière, sa bonté intérieure et ça, il ne l’a jamais perdu.

Avez-vous regardé l’interprétation de Michael Raymond-James avant de jouer Gideon et si oui, qu’avez-vous fait pour vous différencier de sa prestation en tant qu’autre fils de Rumple ?
J’ai proposé ma propre interprétation mais oui, je l’ai regardé avant de débuter le tournage. Je l’ai fait de la façon dont je le ressentais, à savoir totalement différemment car j’étais le fils de Mr Gold et Belle, c’était eux mes parents. Je suis moi, avec mes propres traits de caractère. Au final, j’ai davantage regardé Mr Gold et Belle que Neal. C’est donc les parents que j’ai observé pour me préparer en tant qu’acteur.

Y avait-il une certaine pression à endosser le rôle de Gideon, qui est le fils d’un des couples favoris du show (Belle et Rumple) ?
Oui, ç’a été beaucoup de pression ! J’ai grandi en regardant des films de Robert Carlyle donc quand j’ai eu le rôle, mon agent m’a dit : « Tu as le rôle ! » et moi : « Yes » et tout de suite après : « Oh mon dieu, j’ai peur ! C’est quand même Robert Carlyle, j’espère que je ne vais pas me planter et qu’il est sympa ! ». Donc j’avais un peu peur et surtout j’appréhendais mais il a tout de suite été très gentil et bienveillant dès le départ, et depuis nous sommes devenus très proches et je le compte désormais parmi mes amis.

Et pour Emilie de Ravin ?
Exactement pareil pour Emilie ! Ils m’ont accueilli à bras et cœurs ouverts et m’ont souhaité la bienvenue.

Y’a-t-il des scènes coupées que vous auriez aimé voir gardées à l’écran ?
Non. Mais j’aurais aimé faire des erreurs, ça aurait été drôle !

Tout comme Michael et Kristin, vous avez joué dans True Blood. Vous interprétiez Claude Crane, un homme-fée télépathe. Qu’avez vous le plus apprécié à incarner ce type de personnage ?
C’était vraiment top ! J’avais hâte de jouer dans la série. True Blood était vraiment un très gros show et ç’a été merveilleux de travailler avec Alan Ball qui a écrit American Beauty et gagné un Oscar. Travailler avec lui était un vrai honneur, et c’était mon premier rôle un peu important donc c’était énorme pour moi ! Et j’adore les univers remplis de magie !

Avez-vous lu les livres ?
Non mais j’aurais peut-être dû… En même temps, tout comme pour Gideon, j’ai voulu mettre un peu de moi dans le personnage car je n’aime pas imiter, je n’aime pas copier. Je veux amener une part de moi car c’est comme ça que je travaille le mieux. On ne veut jamais copier en tant qu’acteur, on veut apporter un peu de soi et non pas : « Ah ils ont fait ça ? Bon bah je vais faire pareil alors ! », parce que dans ce cas, on n’est plus nous mais on essaie d’être eux.

C’est votre première convention. Quelles sont vos impressions et est-ce que cela se déroule comme vous auriez pu l’imaginer ?
J’étais très nerveux et je ne savais pas du tout à quoi m’attendre mais c’est une expérience tellement magnifique ! Les fans et les organisateurs m’ont vraiment soutenu et je pense que la barre est désormais haute pour mes prochaines conventions, qui ne seront peut-être pas aussi bien ! Je dis « prochaines » mais je ne sais pas si je serais invité ! En tout cas, ç’a été un moment merveilleux et les fans rendent ça tellement facile… J’ai adoré !

Qu’avez vous préféré et moins aimé ?
Ce que j’ai préféré c’était les panels ! Comme ce matin par exemple, c’était vraiment très drôle ! (Michael, Robbie et Giles ont en effet été pris d’un fou rire, ndlr). Mais je ne trouve pas de point négatif. A aucun moment je n’ai pensé « Ah non, pas ça ! » car on est entouré de personnes qui aiment toutes la série donc il n’y a rien qui m’ait déplu, c’est juste différent à chaque activité mais elles sont toutes plus funs les unes que les autres !

En tout cas, sachez que vous avez été le coup de cœur de nombreux fans.
J’adore les fans et c’est pour ça que je suis là. J’ai eu beaucoup de chance d’être invité. Merci beaucoup !

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.