The Happy Ending Convention – Chapitre II (People Convention) : interview de Sean Maguire

Dans le cadre de notre partenariat avec People Convention, nous avons pu assister à l’événement The Happy Ending Convention : Chapitre II dédié à la série Once Upon a Timeet nous vous en avons livré notre compte-rendu. Mais ce n’est pas tout ! Nous avons également eu l’occasion d’interviewer plusieurs acteurs dont Andrew J. West et Jared Gilmore. Aujourd’hui, nous vous faisons partager notre rencontre avec Sean Maguire, l’interprète de Robin des Bois, que l’on sent grandi par son rôle et surtout, très papa poule !

 

Beaucoup d’enfants ont grandi avec Robin des Bois, héros popularisé par Disney. Quel effet cela fait-il d’interpréter un personnage si iconique ?

C’est un grand honneur. Cela a été merveilleux. C’était adorable de voir des enfants venir vers moi pour me dire “Oh ! C’est toi Robin des Bois !“. C’est comme si on me disait “Oh mais tu es Batman ou James Bond !“. Donc oui, cela a été incroyable et c’est quelque chose que je suis très fier d’avoir sur mon CV.

 

En parlant de James Bond, vous avez joué son créateur, Ian Fleming, dans la série Timeless. Même question que précédemment, quel ressenti avez-vous eu ?

Pareil, cela fait partie des rôles auxquels j’ai dit oui sans réfléchir et j’ai juste répondu “Bien sûr que je veux le faire !“. Depuis que je ne tourne plus Once Upon a Time, je souhaite passer du temps avec mes enfants car je suis papa (Sean a deux garçons, nés en 2015 et 2017, ndlr), et en plus de ça, je travaille depuis l’âge de 5 ans donc je souhaitais prendre un congé sabbatique pour rester à la maison, écrire avec mon partenaire, élever mes enfants… mais quand la proposition est tombée, j’ai tout de suite dit que je voulais le faire et c’était fun, très fun !

 

Pour en revenir à Once Upon a Time, comment imaginez-vous le passé de Robin des Bois ?

Si on lit sa mythologie, on découvre qu’il s’appelle Robin de Locksley, qu’il a eu une certaine éducation et si on creuse, on en déduit qu’il vient d’une famille riche et noble. Il devait sans doute être pourri-gâté et arrogant mais quelque chose a dû arriver et cela lui a fait prendre conscience que ce n’était pas une façon d’être et qu’il ne voulait plus vivre de cette manière -si on imagine que ce personnage est réel. Donc quelque chose de très important a dû lui arriver pour qu’il renie tous ses besoins matériels et qu’il se dise “Je veux aider mon prochain, je veux être bon et utile” et c’est ceci qui touche les gens.

 

S’il était toujours vivant, quelle storyline auriez-vous aimé voir développée à son sujet ?

J’aurais aimé le voir faire ce qu’on n’a jamais eu l’occasion de le voir faire : voler aux riches pour donner aux pauvres ! De manière générale, j’aurais aimé plus d’aventure. Le voir par exemple entrer dans un château par effraction pour y secourir quelqu’un, voler aux nobles et donner à ceux qui en ont besoin. J’aurais aimé le voir agir de la façon pour laquelle Robin des Bois est réputé !

 

Les fans ont été bouleversés par sa mort lors de la saison 5. Comment expliquez-vous sa popularité ?

C’est une question à laquelle il m’est difficile de répondre sans paraître arrogant ou impoli… Tout d’abord, je suis très reconnaissant de l’accueil des téléspectateurs. Le mérite revient bien sûr aux scénaristes pour avoir écrit cette version-là de Robin des Bois qui a su toucher le public. Je pense également que Regina (Lana Parrilla) est l’une des raisons principales, vu qu’elle est l’un des personnages les plus populaires du show. Certaines personnes ont dû être mécontentes de ce choix mais d’autres souhaitaient que Regina ait droit à une belle histoire d’amour et Robin des Bois est un personnage aussi iconique que la Méchante Reine dans la mythologie donc peut-être que c’était quelqu’un qui pouvait lui convenir, qu’ils pouvaient former ce couple et se compléter l’un l’autre.

 

Donc pensez-vous, comme beaucoup, que Regina et Robin sont âmes sœurs ? Et sans tenir compte du choix final des scénaristes, pensez-vous qu’ils sont destinés l’un à l’autre ?

Alors ce sont deux questions différentes. Je pense que oui, ils sont âmes sœurs. Dans la série tel que c’était écrit et selon ce que l’on a joué, ces deux personnages s’aimaient sincèrement mais savoir s’ils sont destinés l’un à l’autre, ça c’est autre chose. Et je ne pourrais jamais dire aux scénaristes ce qu’ils devraient écrire concernant la fin de l’histoire entre Regina et Robin.

 

Avez-vous apprécié jouer un Robin des Bois plus sombre l’an passé ?

Oui ! J’ai aimé explorer une autre facette de lui. Cela a été difficile de se mettre dans la peu d’un Robin si opposé à l’original en peu de temps mais c’était très intéressant de revisiter le personnage d’une manière différente. Je pense que le Robin original a une certaine affinité avec lui. J’ai adoré jouer la version originale du personnage, j’aimais ce pour quoi il se battait car cela a résonné dans ma propre vie, dans le sens où j’essaye désormais d’être le mieux possible et de changer le monde à ma façon. Au final, j’ai préféré l’original mais j’ai apprécié jouer une version plus sombre également.

 

Vous êtes également chanteur…

J’étais !

 

Vous étiez également chanteur. Auriez-vous aimé être dans l’épisode musical ? 

Pour être honnête, non, je n’aurais pas aimé y participer !

 

Pourquoi donc ?

Selon moi, chanter, c’est chanter, et jouer, c’est jouer. J’ai vu la chanson de Colin (O’Donoghue, l’interprète du Capitaine Crochet, ndlr) car on est amis et quelqu’un m’a montré la vidéo de sa performance. Je l’ai trouvé génial car Colin est un chanteur et un musicien très talentueux. Mais je ne l’aurais pas fait. Parce que je n’ai aucune envie de chanter à la télévision !

 

Dans ce cas, seriez-vous tenté par d’autres aspects du métier, tels que réaliser, écrire ou produire ? 

Oui, j’écris. J’ai déjà écrit plusieurs choses qui sont en cours de développement. C’est ce qui occupe principalement la plupart de mon temps. J’adore jouer et je continuerai mon métier d’acteur, mais en ce moment, je ne veux pas être éloigné de mes enfants car les tournages sont souvent loin de chez moi. Alors que pour écrire, je vais chez mon meilleur ami -qui est mon partenaire d’écriture- qui habite juste au coin de ma rue ! J’apprécie beaucoup l’aspect créatif de l’écriture car quand on est acteur, on doit attendre que le téléphone sonne puis que l’on nous propose des rôles où on dit oui ou non, puis on doit partir loin, parfois pendant longtemps. Mais du coup je ne serais pas capable de préparer un petit-déjeuner pour mes enfants, d’aller les border le soir… Donc il faut que ce que l’on me propose me permette de voir mes petits garçons chaque matin et en ce moment, il n’y a rien qui me convienne.

 

Même si on vous offrait un rôle principal ?

Oui, on m’en a déjà offert ! Cela ne convenait juste pas à ce que je souhaitais faire. Je reviendrai si le bon projet se propose à moi mais je le ferai sous certaines conditions. Je ne veux pas être éloigné de mes enfants donc il faudrait que ma famille puisse venir avec moi, que le rôle me plaise, que ce ne soit pas quelque chose que j’ai déjà fait… Il y a un vide à combler pour me faire revenir ! Je joue professionnellement depuis l’âge de 5 ans et il ne s’est pas passé une année depuis où je n’ai pas travaillé, donc parfois il faut faire passer sa famille avant, et notamment ses enfants. Je ne veux pas rater leurs premières années parce que si on passe à côté, on ne peut plus revenir en arrière. Jouer est important pour moi mais pas autant que d’être avec mes enfants.

 

On pourra tout de même bientôt vous voir dans le film HeadShop. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

Oui, bien sûr ! C’est une comédie dramatique qui sort cette année il me semble. Je viens d’en voir une bande-annonce de 5 minutes et le résultat a l’air très fun ! Je joue le méchant de l’histoire donc c’est un sacré contraste avec Robin des Bois ! (Il rit) Mon personnage est assez peu fréquentable… J’ai hâte que le film sorte !

 

Vous avez participé en 2017 à une vidéo contre les violences conjugales pour le site BulliesKeepOut.com, aux côtés de Michael Raymond-James (Neal/Baelfire, ndlr) qui en est l’ambassadeur. Pouvez-vous nous en dire plus ?

C’est une petite organisation fondée par une femme adorable, Dana Jacoviello, qui cherche à lutter contre les personnes toxiques, brutales, ou qui harcèlent leur prochain. Michael, comme moi, est un père aimant et dévoué, et l’idée qu’un enfant s’ôte la vie à cause du harcèlement nous est insupportable. Donc si nous pouvons y faire quelque chose comme envoyer un message de force à ces jeunes personnes qui subissent ce genre de discrimination, alors nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider.

 

Comme évoqué dans l’interview, Sean sera prochainement à l’affiche du film HeadShop aux côtés d’Evan Ross (Hunger Games) et Michael Jai White (Batman : The Dark Knight). Maintenant que Once Upon a Time est terminée, vous pouvez retrouver tous les projets des acteurs de la série dans notre dossier spécial

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Une pensée sur “The Happy Ending Convention – Chapitre II (People Convention) : interview de Sean Maguire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.