The Happy Ending Convention – Chapitre II (People Convention) : entretien avec Andrew J. West

Dans le cadre de notre partenariat avec People Convention, nous avons pu assister à l’événement The Happy Ending Convention : Chapitre II dédié à la série Once Upon a Timeet nous vous en avons livré notre compte-rendu. Mais ce n’est pas tout ! Nous avons également eu l’occasion d’interviewer plusieurs acteurs et nous commençons aujourd’hui avec l’interprète de Henry Mills adulte, Andrew J. West. Rencontre avec un acteur charmant et généreux.

 

Si la série avait été renouvelée pour une huitième saison, quelle storyline auriez-vous aimé exploré pour Henry ? 

Vous savez, dès le départ j’ai toujours adoré la dynamique entre Henry et Regina (Lana Parrilla, nldr), et j’ai toujours eu l’impression que c’était un territoire assez peu exploré dans cette septième saison. Nous avons exploité de très bonnes choses entre Regina version Ronnie et Henry mais il y a tellement plus à construire. Comme Henry se réveille de la malédiction très tard dans cette saison, cela aurait été fun de voir jusqu’où cette relation aurait pu aller, mais en même temps, comme vous le verrez dans le final, la conclusion est très satisfaisante pour tous ces personnages.

 

Avez-vous regardé la performance de Jared Gilmore pour jouer la version adulte de Henry Mills ?

Absolument. J’ai regardé sa performance très attentivement. Je suis devenu très familier avec ce qu’a apporté Jared au personnage pendant 6 saisons. Mais l’aspect le plus important de ma préparation pour jouer ce rôle a été de saisir l’essence de ses relations avec ses deux mères, avec le reste de sa famille, avec les gens qui sont proches de lui. C’est ça qui a été le plus important, de saisir le sens de ses interactions avec les gens, de savoir comment ils l’influencent, comment ils l’ont forgé pour être celui qu’il est devenu. Donc oui, je devais devenir à mon tour familier avec ces dynamiques donc j’ai tout visionné.

 

Henry est son propre héros. Contrairement au reste de sa famille, il n’est pas un personnage de conte de fées. Comment gère-t-il ceci ? 

Eh bien, on peut voir au début de la saison 7 que cela lui pèse car tous les autres personnages ont leurs histoires mais pas lui. Il se dit “Je dois trouver ma propre histoire“. Mais c’est ça aussi qui est cool ! Le personnage doit partir à l’aventure pour créer ses propres histoires et c’est cela qui est intéressant chez ce personnage. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on veut regarder la saison 7. De bien des façons, Eddy et Adam (Edward Kitsis et Adam Horowitz, créateurs du show, ndlr) et même Jared ont créé à eux trois ce nouveau personnage de conte de fées qu’est Henry et qui est le premier à apporter sa pierre à l’édifice Once Upon a Time.

Résultat de recherche d'images pour "andrew j west"

 

Avant Once Upon a Time, vous avez joué des personnages assez complexes. Quel type de rôles préférez-vous jouer et pourquoi ?

Ce que j’apprécie, c’est la variété. Je veux continuer à évoluer entre les rôles spécifiques à certains genres et différents types de personnages. Vous savez, c’est facile de mettre une étiquette “gentil” et “méchant”… Mes types de personnages préférés sont comme Henry, comme Gareth (dans The Walking Dead, ndlr), c’est à dire des personnages complexes comme vous avez dit, à multiples facettes, qui ne sont pas tout lisses. C’est ce qui maintient l’enthousiasme et l’intérêt dans le métier d’acteur. Et pour en revenir aux rôles spécifiques à certains genres, c’est ce type de choses que j’aimerais faire pour le reste de ma carrière, enfin je l’espère !

 

En parlant de The Walking Dead, auriez-vous aimé que votre personnage reste plus longtemps dans la série ? Pensez-vous que Gareth avait le potentiel pour devenir un antagoniste aussi redoutable que Le Gouverneur ou Negan ?

Bien sûr, complétement ! J’adore ce personnage, c’est d’ailleurs une des choses essentielles quand on accepte un rôle dans ce métier, même si ce personnage est “méprisable” ou “mauvais”. Vous devez vraiment comprendre le personnage dans l’optique de l’incarner, donc j’ai vraiment appris à aimer Gareth, bien que ce soit un psychopathe, et j’aurais adoré le voir continuer à évoluer et à ne pas connaître une fin si rapide. En même temps, vous devez garder en tête l’histoire et l’arc narratif du show, et ça je pense que les scénaristes le maîtrisent très bien dans The Walking Dead, mais pour mon plaisir personnel, oui, j’aurais aimé continuer à interpréter et je pense qu’il aurait pu être un antagoniste redoutable !

 

Maintenant que la série est terminée, vous pourrez voir Andrew dans le film Antiquities qui sortira cette année. De plus, il jouera prochainement dans Tired Lungs. Vous pouvez également retrouver tous les projets des acteurs de Once Upon a Time dans notre dossier spécial

Setsuna

Setsuna

Passionnée de séries américaines depuis toute petite, je suis tombée dans la marmite avec Beverly Hills 90210 et Lois & Clark. Ont suivi Buffy, Charmed, Le Caméléon, Roswell… Assez éclectique, je peux aussi bien regarder Sex and the City que Stargate SG-1. J’ai toutefois une préférence pour le genre fantastique, le quotidien réaliste m’ennuyant quelque peu… Les séries représentent beaucoup pour moi : on s’identifie aux personnages, ils nous font grandir en nous inspirant leur force (Sydney Bristow, Alias) et certains moments qu’ils vivent nous aident à traverser nos propres épreuves. Voilà donc pourquoi je tenais à leur rendre hommage en participant à ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.