Supernatural : rencontre exclusive avec Ruth Connell (Rowena)

L’équipe de Just About TV s’est rendue les 26 et 27 mai dernier à la convention DarkLight Con 2 de notre partenaire People Convention, événement dédié à la série Supernatural. Nous avons pu interviewer Ruth Connell, l’interprète de la mère de Crowley, Rowena.

L’arrivée de Rowena dans Supernatural a marqué un vrai tournant dans la série et pour l’histoire de Crowley. Pensez-vous que cela était nécessaire pour que la série ne s’essouffle pas ?
Ca semble impossible pour Supernatural de s’essouffler (rires). C’est juste le choix des scénaristes qui arrivent avec de nouvelles idées tout le temps. Quand j’ai pris le rôle de Rowena, je ne devais faire que un épisode ou deux. Et apparemment je l’ai très bien fait, Jeremy Carver (producteur exécutif de Supernatural, ndlr) a voulu plus explorer la relation entre Rowena et Crowley. J’ai aimé jouer dans 12 épisodes de la dixième saison. Ce n’était pas prévu, mais ça a évolué comme ça. Vous savez, la notoriété de la série était déjà là, il n’était pas nécessaire de faire en sorte de faire plus. Je suis vraiment reconnaissante d’être encore dans la série aujourd’hui, tellement chanceuse.

Rowena est un personnage très apprécié par les fans, elle apporte également une bonne dose d’humour lors de ses apparitions. Le personnage est-il écrit ainsi ou y avez-vous apporté votre touche ?
Huuum, à l’audition, j’avais trois pages, j’ai tourné la dernière page et j’ai lu la dernière ligne, qui était « Maintenant, tu comprends pourquoi cela me brise le cœur de voir à quel point tu es engourdi ? ». Je pense que les scénaristes m’ont donné vraiment le meilleur pour moi, ils ont fait un super travail. Je ressens une liberté de faire de Rowena une personne effrontée autant que je peux l’être. Je pense que le risque était que Rowena soit peu approfondie, qu’elle soit juste la méchante, donc j’ai été prudente au début. Quand j’ai préparé le rôle, je l’ai préparé comme je voulais qu’il soit. Je pense que c’est une histoire de collaboration. Et encore une fois je suis tellement chanceuse, ils ont écrit des choses de plus en plus intéressantes et j’essaye juste d’y amener plus d’effronterie.

Rowena se rapproche beaucoup de Sam dans la saison 13, pensez-vous qu’elle voit en lui le fils qu’elle a perdu ?
Non. Elle a Oskar, je pense… C’est… Vous voyez, il lui rappelle Fergus, son père, qui l’a abandonnée. Je pense qu’elle peut aimer Oskar comme ça, parce qu’ils ont le même âge, donc elle est plus proche d’Oskar. Vous savez, Rowena n’est pas vraiment maternelle.

Vous êtes arrivée dans la saison 10 de Supernatural. N’était-ce pas difficile de s’intégrer dans cette grande famille ?
Non. Quand j’ai auditionné, je n’avais pas eu d’audition depuis 2 ans aux États-Unis. J’ai su que j’avais une audition le vendredi, j’ai passé l’audition le lundi, j’ai dû annuler pendant le week-end. J’ai regardé 14 épisodes de Supernatural, de la saison 1, de la saison 5, de la saison 8, de la saison 9… Je me rappelle avoir vu Curtis Armstrong qui joue Metatron, Mark (Sheppard, interprète de Crowley, ndlr)… J’avais une idée de ce que je pourrais faire avec Crowley. J’ai pensé que peut-être je serai la mère de Theo. Vous savez, c’est la télévision mais vous savez c’est très théâtral, c’est très extrême : la vie, la mort, les anges… Ce que j’ai ressenti c’est une bonne rencontre pour moi, pour mon premier rôle en Amérique. J’ai été tellement chanceuse pour cette rencontre, je ne connaissais pas le fandom, je ne connaissais pas les conventions, j’ai été à quelques Comic Con, c’est quelque chose d’incroyable. Les conventions ont changé ma vie autant que la série.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans le fait de jouer Rowena ? Est-ce que le personnage vous ressemble ?
Ce que j’aime le plus dans le fait de jouer Rowena est qu’elle n’a jamais dit le mot « désolée », ce n’est pas dans son vocabulaire, alors que moi je suis du genre à dire « désolée, excusez-moi, désolée, désolée », donc j’aime vraiment cet aspect de ne jamais s’excuser. J’aurais aimé être plus comme ça, sans le côté psychopathe.

Avez-vous des futurs projets desquels vous pouvez nous parler ?
Oui, il y a ce film, dont le titre est For the love of George, une comédie américaine. Il y a aussi une websérie à venir dans laquelle je joue une sorcière, ça s’appelle Spellagram. Autre chose, autre chose dont je peux parler… Aussi longtemps que vivra Supernatural, j’aimerais y être.

Xanda

Xanda

Passionnée par mille et une choses, je suis une accro aux séries depuis que je suis tombée devant Veronica Mars et Newport Beach à mon adolescence. Les drames sont indubitablement mon genre de série préféré, même si je regarde aussi des comédies et de la science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.