Spartacus : rencontre avec Liam McIntyre lors de la Rebels Spartacus V de People Convention

C’est à l’occasion de la cinquième et dernière édition de la Rebels Spartacus de People Convention que nous avons eu l’occasion de poser nos quelques questions à Liam McIntyre, l’interprète de Spartacus dans la série du même nom. L’événement s’est déroulé les 6 et 7 octobre dernier à l’hôtel Hilton de Roissy Charles de Gaulle, et tombait à pic pour l’anniversaire des 5 ans de la fin du show.

Spartacus s’est terminée il y a cinq ans. Si vous pouviez tourner à nouveau n’importe quelle scène, ce serait laquelle ?
Probablement les premiers épisodes que j’ai tournés parce que j’ai beaucoup appris depuis, professionnellement et personnellement. Je sortais de nul part avant Spartacus, j’avais fais quelques pièces de théâtre, des courts-métrages, puis j’ai été pris pour ce magnifique projet et j’ai intégré ce monde incroyable. J’ai fait tout ce que j’ai pu, mais rien n’apprend mieux que l’expérience, donc même si j’ai aimé toutes les scènes que j’ai tournées, je pense que ça serait intéressant de voir ce que je pourrais faire avec toute l’expérience que j’ai acquise depuis, voir ce que je ferais différemment, ou pas d’ailleurs.

Spartacus est un personnage iconique. C’était difficile pour vous d’interpréter ce personnage historique et légendaire ?
Oh oui, pour moi en particulier pour plusieurs raisons, notamment dû au fait que j’ai repris le flambeau d’Andy Whitfield. On pensait qu’il allait se remettre et finalement… C’est le genre de chose qu’on ne peut pas contrôler, donc, quelque part, je voulais qu’il soit fier, étant donné qu’il ne pouvait plus le faire lui-même. J’avais aussi la pression vis à vis des auteurs de livres qui ont écrit sur le personnage ou encore concernant les scénaristes tout simplement. Puis bien sûr Kirk (Douglas, interprète de Spartacus dans le film du même nom, ndlr) lui-même… Toutes ces personnes ont créé qui est Spartacus, eux et l’Histoire bien sûr. Mais c’était intéressant tout de même de voir comment ils ont forgé le personnage, j’ai essayé de suivre ça tout en mettant un peu de moi dedans. C’était vraiment intéressant. Et intimidant. Mais aussi excitant.

En quoi jouer Spartacus a changé votre vie personnelle ?
Haha ! Jouer Spartacus a changé ma vie, complètement. Dans tous les sens possibles. D’abord j’ai pu jouer au cinéma grâce à ce rôle. Je peux maintenant gagner ma vie en étant acteur. Ma vie a complètement changé, mais j’espère quand même ne pas avoir trop changé de comportement, parce que les bonnes opportunités et le succès peuvent changer une personne sous bien des aspects. Et j’ai toujours été assez fier de la personne que je suis grâce à l’influence de ma mère et du reste de ma famille, donc j’ai assez peur de trop changer. J’espère que ce n’est pas le cas. Donc oui, ça a changé beaucoup de choses sur ce qu’est ma vie, mais j’espère pas trop sur qui je suis.

Est-ce que Spartacus, le personnage, vous a sensibilisé à certaines valeurs comme la loyauté ou ce genre de choses ?
Quelque part oui parce que ce sont des valeurs qui ont plusieurs facettes et certaines d’entre elles ne peuvent être explorées que dans ce contexte en particulier. Mais je pense que quelque part, pour incarner un personnage de ce genre, on doit avoir une part de lui et de ses valeurs en nous. Bien sûr, on peut jouer des personnages drastiquement différents, par exemple je ne pense pas être un gars méchant, mais j’ai adoré jouer le Weather Wizard dans The Flash parce qu’il n’a rien à voir avec moi. Mais concernant Spartacus, mon entourage m’a toujours dit que j’étais quelqu’un de très droit, qui suit les règles, presque ennuyant en fait aha ! La loyauté, ça a toujours été quelque chose de très important pour moi, tout comme être un protecteur envers les gens que j’aime. Pour Spartacus, je pense qu’ils ont fait le casting en fonction de qui on était en fait. Même si je n’arriverais probablement pas à faire tout le bien que fait Spartacus, c’est vraiment une personne que j’aimerais être. Quand je vois Todd (Lasance qui incarne César, ndlr), je me dis que c’est pareil, c’était évident que le personnage était fait pour lui, pareil pour Craig (Parker, ndlr)… Non pas que Craig soit méchant hein ! Mais il a une posture, un charisme qui fait qu’on le remarque et c’est typiquement ce qu’il fallait pour incarner Glaber. Donc voilà… Mais c’est marrant parce que je ne sais pas si j’aurais eu la capacité d’interpréter le Spartacus de la première saison par exemple. C’est vraiment un personnage qui t’apprend des choses sur qui tu es finalement.

Spartacus est un personnage qui touche beaucoup ceux qui l’entourent (Crixus, Agron…). Pensez-vous que certaines relations auraient pu être plus explorées ?
Oh oui je pense ! J’ai une grande admiration pour Steven DeKnight, le créateur de la série, ainsi que pour les scénaristes et les producteurs. Quantifier l’écriture d’une storyline n’est pas évident, donc bien sûr on peut toujours en faire plus. Après j’ai eu la chance de jouer Spartacus quand même, donc mon personnage est assez développé comparé à d’autres. Par exemple j’aurais aimé en savoir plus sur Lugo (Barry Duffield), ou sur Laeta (Anna Hutchison)… Il y a plein de personnages qui avaient pas mal de potentiel, genre Nasir (Pana Hema Taylor), j’aimerais tellement en savoir plus sur lui. Certes il y a des choses que j’aimerais savoir sur Spartacus également, mais je reste très content de l’histoire qui a été écrite.

Crassus et Spartacus ont une relation très spéciale. Ils se respectent mais sont dans des camps différents. Comment vous décririez cette relation justement ?
Troublée aha. C’est intéressant. Je les vois comme deux rivaux, un peu comme deux partis politiques, ou deux entreprises concurrentes… Mais pas dans le genre haineux, parce Spartacus et Crassus se respectent énormément l’un l’autre. Ils veulent gagner face à l’autre, mais ils admirent la façon qu’ont l’un et l’autre de mener leur barque. Ils ont juste des opinions différentes. Ce sont deux forces de la nature qui s’opposent. Ils se comprennent mais ils ont cette tension et ces opinions qui font qu’ils doivent se battre. Dans toutes les bonnes histoires il y a ce genre de relation de toute façon. Par exemple dans les comics X-Men, on aimerait que Magneto et le professeur X soient amis. Mais ils ne peuvent pas, ils ont juste des opinions trop différentes.

Si Spartacus avait gagné sa liberté, est-ce que vous pensez qu’il aurait été capable d’aimer à nouveau ?
Non… Je pense que Spartacus était sur une voie qui ne pouvait pas s’achever autrement que par sa mort. Il n’aurait jamais vraiment été libre. Il se serait trouvé une nouvelle cause, autre chose à défendre. Et je pense que Spartacus le savait au fond. Puis il était résigné, c’était ok pour lui de ne plus pouvoir aimer comme il a aimé Sura, c’était quelque chose de spécial entre eux. Il aurait pu retomber amoureux, mais jamais comme ça. Donc son nouveau but c’était d’aider les gens, et il en puisait une nouvelle source de bonheur. Je pense vraiment qu’il aimait Laeta et Mira, mais pas comme il aimait Sura. Il tenait à elles, mais ce n’était pas vraiment de l’amour…

Avez-vous des projets dont vous pouvez nous parler ?
Dont je peux parler… En fait oui ! Bon, il y a quelque chose qui ne devrait plus tarder à tomber mais je ne peux toujours pas en parler… C’est frustrant. Mais excitant ! Dès qu’ils vont l’annoncer je réaliserais enfin que c’est réel. C’est super cool, surtout pour moi qui suis un grand nerd. Mais pour reparler de ce dont je peux parler, l’année dernière j’ai tourné dans un film qui s’appelle The Clearing, qui raconte l’histoire d’une famille brisée lors d’une invasion de zombies. C’était hyper intéressant pour moi de tourner ce film qui met en scène des liens père/fille hyper forts. C’est aussi un gros, gros film d’action.


Retrouvez nos autres interviews du casting de Spartacus :
Katrina Law
Dan Feuerriegel
Nick Tarabay
Liam McIntyre (édition 2017)

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.