Spartacus : Entretien avec Dan Feuerriegel lors de la Rebels Spartacus IV

Il y a plusieurs mois, la Rebels Spartacus IV prenait place à l’hôtel Hilton de Roissy – Charles de Gaulle. Nous y étions, et nous avons eu la chance de poser quelques questions à Dan Feuerriegel, l’acteur qui prête ses traits au personnage d’Agron dans la série Spartacus. Aujourd’hui, la série fête ses 5 ans, l’occasion pour nous de vous dévoiler notre entretien avec Dan.

La première fois que vous avez lu le script, qu’est-ce qui vous a donné l’envie de jouer le personnage d’Agron ?
Initialement j’avais auditionné pour le rôle de Crixus… Ça devait être en janvier 2001, et bien sûr je n’ai pas eu le rôle. Mais environ quatre ou cinq mois plus tard, j’ai passé l’audition pour Agron. C’était vraiment cool et fun comme audition. J’ai eu le rôle, mais ce n’est qu’au moment où je suis arrivé en Nouvelle-Zélande et que j’ai lu le script que je me suis dit “Ah mais en fait c’est super cool !” Au départ je ne savais pas trop ce à quoi ressemblerait mon personnage finalement. En fait, c’est quand j’ai vu le trailer que j’ai commencé à être vraiment hyper excité par l’aventure. Ça m’a tout de suite fait pensé au film 300, et je me suis dit “Mon dieu je suis dans cette production” j’étais vraiment content.

Qu’est ce que vous aimez le plus chez votre personnage ?
J’aime le fait qu’il soit loyal. Il est très très loyal envers Spartacus, mais aussi envers le souvenir de son frère. Je pense vraiment que ses deux plus grandes qualités sont l’honneur et la loyauté. C’est ce que j’aime chez lui, il n’est pas là pour planter un couteau dans le dos à qui que ce soit, il est là pour suivre son cœur. Quand son frère est mort, il a eu une période difficile, mais Nasir a su remplir le vide de son cœur avec de l’amour.

Pouvez-vous nous donner une anecdote au sujet du fameux camp d’entraînement que vous avez tous dû faire avant le tournage de la série ?
Ooooh… Alors, c’était un entraînement de quatre semaines, de quatre heures par jour, avec les week-ends off. C’était super long et très fatiguant. Les exercices étaient très intenses. On était tous ensemble, et assez compétitifs finalement (rires). C’était à celui qui serait le meilleur. Enfin, quand les filles sont arrivées elles nous ont surtout tous mis au tapis. Je ne me rappelle pas de trucs vraiment précis, mais je sais que c’était vraiment épuisant.

Agron et Nasir sont un couples iconique de la série pour les fans. Qu’en pensez-vous et est-ce que vous vous attendiez à ce succès ?
Franchement non, je ne m’y attendais pas. Quand on fait partie d’un truc pareil, on ne sait jamais trop comment ça va être reçu par le public. Je ne savais vraiment pas comment le fandom allait recevoir la chose. Je me suis contenté de faire mon travail et de donner vie au personnage aussi bien que je le pouvais. Pour moi, c’était juste un gars qui se trouvait être amoureux d’un autre gars. C’est génial, la réponse qui en a été faite. Quand on voit tout l’amour que ça a suscité une fois les épisodes sortis, c’est fantastique. Je ferais toujours de mon mieux pour interpréter un personnage, quel qu’il soit, et toujours avec le plus de respect possible.

Étiez-vous surpris lorsque vous avez découvert qu’Agron et Nasir allaient être les derniers à survivre à la fin du show ?
Pas nécessairement surpris, mais hyper excité à cette idée. Je m’en doutais un peu en fait, parce que Stephen DeKnigh, le créateur du show, m’a dit assez tôt qu’il était très probable que mon personnage survivrait. Donc je ne savais pas pour Nasir, mais je savais que mon personnage lui, survivrait. Stephen voulait qu’un personnage de la toute première saison survive à tout cela. Et j’ai adoré ça ! C’était un très beau moment pour les survivants et un magnifique symbole de l’amour de ces deux personnages qui repartent avec plein d’espoir et une nouvelle vie devant eux.

Nous avons pu vous voir dans la série Agents of S.H.I.E.L.D. Comment décririez-vous cette expérience sur un projet qui n’a rien à voir avec celui de Spartacus ?
C’était génial ! Surtout le moment où j’ai dû passer au make-up. J’ai dû y passer genre 10 minutes contre au moins une heure sur le tournage de Spartacus. Plus sérieusement, c’était vraiment génial car pas mal de producteurs exécutifs de la série ont aussi travaillé sur Spartacus donc j’ai été super content de les retrouver. C’était fun en tous cas.

Étiez-vous intéressé par l’univers Marvel avant cela ?
Bah en fait j’étais pas un grand fan de tout ce qui entoure les super-héros à la base, mais j’aime bien tout de même l’énergie des fandoms et je peux dire que c’est un univers très appréciable et j’ai adoré en faire partie.

Pouvez-vous nous parler des associations pour lesquelles vous êtes engagés ?
Il y en a pas mal. D’abord Live In, qui est une association d’Australie, qui lutte contre le fait qu’il soit tabou pour un homme de parler de ses faiblesses, physiques ou mentales. Les hommes tentent de garder cette image de force, mais c’est pas forcément une bonne chose, donc cette association aide à ce que les hommes parlent plus facilement, qu’ils n’aient pas peur de se confier, parce que finalement, c’est être ouvert et honnête qui fait de nous un homme. Bien sûr il y a Kitty Crusaders, c’est basé à Los Angeles et c’est une association qui sauve des chats maltraités ou abandonnés. Ils les remettent sur pattes avant de les mettre à l’adoption. Il y a une association contre le harcèlement aussi que je soutiens, j’aime bien savoir que les enfants sont informés de ce que c’est que le harcèlement scolaire, parce que ce genre de choses est grave et ne devrait pas arriver. Et… Quoi d’autre… C’est que j’en soutiens pas mal en fait (rire)… Bon celles-ci sont les trois plus grandes associations que je soutiens, après je n’étale pas non plus tout ce que je fais caritativement parlant, parfois je découvre une association qui fait quelque chose qui me plait et je fais un don, par exemple lors des dégâts naturels de ces dernières années, j’ai fais quelques dons aussi.

 

Vous pouvez retrouver nos autres interviews du casting de Spartacus ci dessous :
Liam McIntyre
Katrina Law
Nick Tarabay

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.