SKAM France : rencontre avec Coline Preher et Maxence Danet-Fauvel !

C’est lors du festival Séries Mania que nous avons eu l’occasion de rencontrer l’équipe de SKAM France, le remake français de la série norvégienne SKAM. Avec plus de 30 millions de vues cumulées lors de la diffusion de la saison 3, la version française de SKAM est un franc succès. Après avoir eu l’occasion de parler avec le réalisateur de la série, David Hourrègue, nous nous sommes entretenus avec Coline Preher qui incarne la pétillante Alexia depuis la saison 1, mais aussi avec Maxence Danet-Fauvel, le petit dernier qui a débarqué pour la troisième saison sous les traits d’Eliott.

Il est impossible de passer à côté du phénomène SKAM France depuis la diffusion de la saison 3. Vous vous attendiez à ce que ça prenne autant d’ampleur ? 
Maxence et Coline : Non (rire).
Maxence : Non non, on ne s’y attendait pas du tout, c’est hallucinant, déjà pour moi, dans le sens où je viens de débarquer dans ce projet… Et c’est mon premier projet en tant que comédien. Voir l’impact que ça a et les masses de gens que ça rassemble c’est juste hallucinant, c’est impressionnant.
Coline : Ouais, puis on reçoit énormément d’amour, et c’est fou. Toutes ces personnes qui nous parlent, se confient, nous racontent leur histoire, en nous disant que, par exemple, grâce à nous ils ont fait leur coming-out, c’est une fierté pour nous parce que c’est exactement le message qu’on voulait véhiculer. Puis par rapport aux saisons précédentes, ça monte crescendo là. (Elle s’adresse à Maxence) En même temps c’est parce que t’es beau gosse (rires).
Maxence : On commence à toucher vraiment beaucoup de gens et ça commence à se diversifier dans les tranches d’âges, et ça c’est vraiment génial. Ce matin on était à la gare et on s’est fait arrêter par des gens qui avaient l’âge de mes parents quoi. Et ça, c’est vraiment génial parce que c’est très cool de toucher les nouvelles générations, on le voit c’est ce qu’on fait, à notre échelle bien sûr, mais là le fait que ça commence à toucher des gens plus âgés et tout ça nous fait trop plaisir quoi.
Coline : Yes !

La saison 3 est très différente des deux premières, justement parce qu’on s’éloigne beaucoup plus de la version originale. Sachant que cette saison était déjà la favorite des fans de la version norvégienne, est-ce que c’était pas un peu stressant justement de faire tous ces changements ?
Maxence : C’était hyper stressant oui, mais j’avais pas vu la version originale avant de tourner. Je l’ai regardée après parce que je ne voulais pas m’inspirer du personnage d’Even. Je voulais créer mon Eliott à moi. Donc j’avais pas la pression par rapport à la série norvégienne parce que je savais pas ce que c’était, je l’avais pas vue, j’avais pas vu le niveau que ça avait, j’en avais juste clairement entendu parler, donc je savais que j’étais attendu au tournant. J’ai reçu beaucoup de messages, parce que même si ça a été annoncé le 7 janvier avec le trailer, y’a des gens qui avaient cramé que c’était moi avant à cause d’une paire de chaussures (rire)… Je recevais des messages de gens qui me disaient « Mec, vous vous attaquez à un truc, genre t’as pas le droit de nous décevoir, t’as pas le droit de chier dans la colle ». Et pour un premier projet artistique, c’est hyper violent parce que toi t’es là, déjà t’es en PLS, parce que tu passes pas par la case court-métrage étudiant, tu tapes direct un rôle principal dans une série populaire à succès, avec un réalisateur exigeant, avec des comédiens talentueux… Donc ouais c’était beaucoup de pression, et c’est ce que je disais tout à l’heure sur scène avec David, on a réussi à transformer ça en pression positive en bossant en fait, et ça a payé.

L’année dernière lors de Séries Mania, nous avions parlé du rythme de tournage justement. Il n’a pas changé pour les saisons 3 et 4 ?
Coline : C’était exactement pareil. Mais ce qui est trop cool cette année et qu’on avait pas l’année dernière c’est une nouvelle équipe avec nous, et des nouveaux comédiens qui sont tous aussi incroyables les uns que les autres (elle se tourne vers Maxence), toi évidemment, Maxence, mais je pense aussi à Robin (interprète d’Arthur ndlr), à Paul (interprète de Basile ndlr), voilà, ils mettent une ambiance et une énergie de ouf, et on s’entend tous très bien et c’est agréable de travailler comme ça, parce qu’on s’aide tous les uns les autres sur le plateau.
Maxence : On travaillait beaucoup, mais on était tous ensemble, donc ça nous manque en fait. Ca a beau être un rythme de ouf, on est tous tellement dans un espèce de climat où on est tous ensemble, c’est une espèce de… (Il se tourne vers Coline) je sais plus quand, je crois que c’était dans une interview mais je t’ai entendu dire ça, que ça ressemblait à une colo en fait, et c’est exactement ça, c’est ce truc qui te force à avoir des relations fortes instantanées avec les gens.
Coline : Ouais et puis on vit ensemble non stop, de 5h du matin à 23h le soir, on dort tous 4 heures par nuit. On se voit tous bien maquillés, hyper beaux, puis on se voit tous bien dégueulasses le matin en sortant d’une cuite ou (elle se tourne vers Maxence) en sortant d’Halloween (rires). Donc ouais on partage des choses intenses, comme en colo. Et puis c’est trop bien.

Est-ce que vous regardez les autres versions de SKAM ? Avez-vous eu connaissance que la saison 2 de SKAM Espagne serait centrée sur le personnage de Cris qui est la version espagnole d’Alexia?
Coline : Alors moi j’ai pas tellement regardé les autres versions à part la version italienne et j’ai pas tout vu en plus. Mais je regarde quelques clips de temps en temps. J’avoue que je sais pas trop comment et où regarder en fait, bref. Concernant la saison 2 sur Cris c’est super cool. 
Maxence : Non mais c’est cool c’est un personnage qui mérite sa saison.
Coline : Je sais pas comment les gens le ressentent, parce que toucher à la saison d’Isak et Even… Je sais pas si les gens sont contents ou pas (rire). Mais oui après ça dépendra de l’histoire j’imagine.

Alexia est ouvertement bisexuelle, et on devine qu’Elliot est pansexuel ou bisexuel, de toute façon il ne se met pas d’étiquette. Est-ce que vous pensez qu’on manque de représentations LGBTQ+ à la télévision, mais surtout de représentation bi justement, de manière générale, mais surtout en France ?
Coline : Oui surtout, oui. Complètement. Comme je disais tout à l’heure, c’est important niveau représentation et puis c’est important de faire comprendre aux gens que la bisexualité c’est pas genre tu te cherches et tu sais pas si t’es hétéro ou homosexuel. La bisexualité ça existe. Et c’est juste quand tu aimes les deux en fait. Et puis dans SKAM on a plusieurs personnages bisexuel.le.s et homosexuel.le.s parce que y’en a plein hors du placard aujourd’hui. 
Maxence : C’est vrai qu’on a plein de représentations mais en fait on en a certaines des représentations. Niels (scénariste de la série ndlr) le disait très bien tout à l’heure sur scène, dans un film tu vas avoir genre un personnage homosexuel, ou alors un personnage noir… Et tu vois t’as ce truc dans SKAM où vraiment je peux pas le dire mieux que lui donc je vais reprendre ses mots mais y’a ce truc dans SKAM où on va mettre un personnage bisexuel, un personnage pansexuel, une musulmane, et ils sont tous ensemble en fait. Et ils s’aiment tous. Et y’a cette espèce de cohésion que j’ai la chance d’avoir dans ma vie, moi en tant que Maxence, parce que j’ai la chance d’avoir des ami.e.s de plein d’ethnies, de toutes diversités parce que le hasard de la vie à fait que, mais c’est la réalité du coup en fait. C’est la réalité, on est dans un pays où au lycée du va avoir des personnes homo, des bis, des noirs, de tout ! Et c’est hyper important de montrer que tout ça se mélange, et c’est pour ça que la scène dans l’épisode 9 où Imane te balance ses punchlines sur la fresque, en fait c’est juste hyper important pour nous de défendre ça, et c’est pour ça que la saison 4 va être énorme du coup.

Vous et plusieurs autres membres du casting êtes très impliqués dans certaines causes. Coline on te sait très impliquée dans la lutte pour les droits LGBTQ+, Maxence les bénéfices de la vente de vos photoshoots duos avec Axel pour la convention Everything is Love 3 ont été reversés à SOS Homophobie et SOS Autisme… C’est important pour vous du coup de jouer dans une série qui semble raccord avec vos valeurs ?
Coline : Justement, c’est ce que Maxence disait tout à l’heure, on a la chance de pouvoir toucher des gens et c’est trop important pour nous, on a la chance de pouvoir véhiculer des messages parce que nous sommes écoutés, on a une voix en fait.
Maxence : Ouais, on a la possibilité de le faire en fait, et ça c’est ouf. Parce que, tu sais, t’as ce truc où on fédère beaucoup de gens, on touche beaucoup de gens autour de ces thématiques là, et c’est trop cool de les voir se rallier… ‘Fin, tu vois, SOS Homophobie clairement c’est pas un truc qui me serait venu de base comme ça du jour au lendemain, de m’investir dans cette association etc. Mais le fait d’incarner un personnage, tu te mets face à ses problématiques, et du coup tu peux comprendre et t’inciter à faire ça.

Si vous deviez imaginer une saison sur Alexia, qu’est ce que ça donnerait ? Quelles problématiques pensez-vous qu’il serait envisageable d’exploiter ?
Maxence : Han problématiques ?! Elle me parait tellement avoir zéro problème cette meuf…
Coline : Mais justement !
Maxence : Justement ouais c’est vrai !
Coline : Est-ce que son sourire constant ne cache pas quelque chose finalement ? Franchement, je sais pas.
Maxence : C’est vrai que pour moi c’est une meuf qui s’assume de ouf, mais finalement on connait pas ses parents, on sait pas dans quel milieu elle a évolué. Ca pourrait être aussi une phase de comment elle en est arrivé là.
Coline : Et puis aussi le fait qu’elle s’assume comme ça… J’ai déjà vu des gens qui s’assument, que ce soit au niveau vestimentaire ou comme elle de façon plus intime, et souvent ces personnes qui sont comme Alexia, ceux qui ont toujours le sourire comme ça, ce sont des gens qui ont vécu des choses très compliquées, et quand tu les vois ils ont toujours le smile, ils te font rire, ils ont la pêche… Et tu te dis qu’est ce que t’as vécu pour avoir ce…
Maxence : Ou qu’est ce que t’es en train de vivre en ce moment ?
Coline : Pour réussir à faire ça, avoir cette sagesse… Bon après ce ne sont que des hypothèses hein (rire).

Pour la troisième année consécutive, il y aura une convention SKAM en France. Si vous deviez vous-même vous rendre à une convention en tant que fan afin d’y rencontrer un casting, ce serait laquelle ?
Coline : Reign.
Maxence : The Office.
Pour Steve Carrel ?
Maxence : Pour lui oui, enfin principalement.
Coline : Moi j’ai répondu tac o tac comme ça parce que je vais à la convention Reign en fait. Sinon là comme ça je suis très en retard, mais je me suis mise à Prison Break, et sinon La Casa de Papel, ma vie. Après il y a pleins de séries que j’adore, mais vraiment sinon je dirais Reign, parce que j’adore la vie de Mary Stewart, c’est une femme incroyable, et Adelaide Kane a un jeu de fou, je crois qu’elle peut tout jouer.

Est-ce que vous pensez un peu à l’après SKAM France? On y est d’ailleurs un peu pour vous puisque le tournage est fini, mais si c’est pas reconduit pour une saison 5, est-ce que vous avez des projets ?
Coline : Alors moi j’ai plusieurs trucs en cours là. Je fais de la musique, et on a un groupe avec Léo (interprète de Yann dans SKAM France ndlr) et Edouard (qui interprète Mika ndlr), on a fait un premier concert la semaine dernière et on est en train de monter un projet là dont je parlerai quand je pourrai en parler. Et sinon j’ai tourné dans une série un peu concurrente à SKAM d’ailleurs qui s’appelle Les Grands, avec Paul (Basile dans la série). Et j’ai tourné dans un film aussi qui s’appelle Smiley qui sort bientôt au cinéma, et c’est une comédie et ça va être très très très cool.
Maxence : Moi je viens de terminer un film là, un téléfilm pour France 2, où je joue un taulard, un mec qui défonce des mères et tout, ça va bien changer d’Eliott (rire). Ça sortira qu’en septembre par contre. Après sinon j’ai passé beaucoup de casting et j’attends beaucoup de réponses.
Coline : Ouais, moi aussi.
Maxence : Puis on attend pour SKAM, on espère aussi que ça va nous apporter de nouveaux projets vu le bruit que ça a fait.
Coline : Puis on espère que ça va continuer surtout. Parce que moi personnellement je suis pas prête psychologiquement à lâcher l’affaire là. Y’a la saison 4 qui arrive et après… on verra on croise les doigts !

Lizzie

Lizzie

Je suis Lizzie, j’ai 22 ans, et bien évidemment je suis passionnée de séries ! Je crois que cette passion s’est manifestée grâce à la diffusion de Prison Break lorsque j’étais toute petite, mais c’est la série True Blood qui m’a fait avoir le déclic et qui m’a rendu totalement accro au genre. Depuis, je suis à la recherche de série de qualité et qui sortent du lot telles que Breaking Bad, Sherlock ou encore Sons of Anarchy. Dernière pépite en date : Vikings. Si je privilégie les séries de grande qualité je ne rechigne tout de même pas devant une série sans prétention, sans prise de tête puisque tous les genres me plaisent. Humoristique, fantastique, historique, science-fiction, aucun genre n’est a jeté chez moi. En dehors des séries je suis une grande passionnée de littérature et de cinéma qui font tous deux parties de mon quotidien. Je suis également une énorme fan d’Aaron Paul, mais surtout de Heath Ledger (et si, il a bien joué dans quelques séries !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.